Welcome ! Bienvenue ! New World Organization ®
Home
AU FIL DU TEMPS
DES ARTS
DEBATS
DEVENIR
ALL TEXTS
Documents
LIVRES REFERANTS
LIRE
LIVRES
UNIVERSALITY THEORY
HARMONIA UNIVERSUM
BOUTIQUE
Wrapper
Liens
Flux RSS
Contact
PARTICIPATION
Recherche
FOCUS SUR L'AUTEUR
Latest News
Search
Other Menu
Administrator
 
Home arrow ALL TEXTS arrow CIVILISATIONS arrow L'Hystérie
L'Hystérie PDF Imprimer Email
Écrit par Patinet Thierri   
Dimanche 19 Février 2006 à 11:50
L’hystérie

L'hystérie est en demeure, livrée de pâmoison de l'ignorance, elle s'avance, magnifique, adulée et respectée comme une nouvelle star devant laquelle il faut se prosterner, se flageller, se culpabiliser, et pourquoi pas disparaître ! Elle s'emplie de son orgueil démesuré, livrant en pâture l'identité, enfourchant les réponds, les droits, les légitimités, pour les réduire au néant, ce néant victorieux élevant ses étendards de morgue et de suffisance, ras de marée de l'ineptie née de l'ignorance, de l'acculturation la plus profonde, s'arrogant le pouvoir pour en définir les conditions ! Voici l'ombre, et cette ombre se galvanise devant les incertitudes enferrées par des lois iniques que seul le despotat peut admettre! Devant  cette crue dithyrambe de l'abstraction, devant cette grossesse accouchant d'affligeantes rectitudes dont la morale est immorale au regard du mépris qu'elle porte à l'Etre Humain, en ses genres comme en ses capacités, où se cache la liberté ? En aucun cas dans ces terres dont nous sommes issus, balayés par la barbarie des mots, où le mot lui même ne veut plus rien dire, la sémantique de la destruction étant la philologie des incarnats de son support. Nous voici revenu aux errements de la condition humaine, démultipliés par ces attaches verbeuses initiées par celles et ceux qui croient détenir la vérité, vérité spirituelle, vérité politique, vérité domestique ! Le droit n'est plus, l'histoire n'est plus, il n' y a plus rien dans ce lieu, sinon un système bâti sur les arcanes d'une abstraction auto destructrice ! Triste constatation au regard du peuple qu'elle conditionne, un peuple courageux jusqu'à l'abnégation, le don total de sa légitimité, un peuple insoumis dont les caractères ont fait s'effondrer le despotisme comme le népotisme, un peuple de principes, aventureux et cartésien, découvreur et pacifique, guerrier aussi, farouche et inconditionnel de cette liberté si durement acquise, si difficilement étayée, ce jour traînée dans la boue, ce jour stipendiée au nom d'un dessein sans lendemain, ce dessein labourée dont les sillons ne fleuriront que la haine ! Haine écumante et bouillonnante devant le recul de la liberté, haine entretenue et entremetteuse de toutes destructions, haine poussée au paroxysme qui ne nous réserve que l'agonie, si nous n'en prenons garde, si nous ne tenons éloignées ses meutes et ses hurleurs qui profitent du  désarroi conditionnée par les divisions, l'absence de solidarité, qui éructent dans chaque voix autorisée, par toute réunion légitimée, dans ce pays, qui ce jour exsangue par ses contributions, se retrouve létale en son pouvoir de discernement, toute racine ce jour coupée ou courbée ne retrouvant latitude de son droit d'être et prospérer! Face à cet unilatéralisme obséquieux, cette reptilité avide de la haine, serait il temps d'initier les consciences  avant qu'il ne soit trop tard, et que nous soyons dans l'obligation de déserter une terre devenue aride, vestige d'un temps vécu qui ne revivra qu'à travers des caricatures grossières, vouées elles mêmes à la destruction, la destruction avenant toujours la destruction, loi fondamentale de la vie que semblent avoir oubliés celles et ceux qui en sont les moteurs! L'exemplarité de la révolution française est claire sur ce sujet! Réveil salutaire n'ayant que ce but signifiant, celui de faire respecter  les identités ! Respect inconditionnel qui d'unilatéral ce jour se doit d'être multilatéral, n'en déplaise aux pourfendeurs de légitimité !  Et ce respect multilatéral passe par une action sémantique permettant  d'obérer l'action  des terminologies associées à une sémantique bipolaire qui ne touchent actuellement qu'une face de l'humanité, accusée de tous les maux, récusée par ceux là même qui bénéficient de son  humanité, face signifiante dont il n'est pas nécessaire d'énumérer ce qu'elle amène à cette humanité qui se retourne contre elle par ce pendant acquis de chaque être humain qui veut obtenir tout sans surtout construire pou obtenir ce tout, et prioritairement se construire! Ce qui emporte le degré d'une action prioritaire, faille du système unilatéral, se situant très exactement dans le lieu de l'intra personnalité humaine. C'est sur cette faille que chacun se doit de travailler afin de restituer à chacun sa parole afin que naisse ce respect multilatéral, au delà des mots d'ordre, des litanies agressives, des modules enchâssés des lèpres morbides soumettant, tout ces miasmes d'un système qui assure sa survie en ne prenant en compte que les masses, dont l'intelligence diminue comme le carré de l'échantillon qu'elles représentent, ce qui permet à chaque prédateur, quelqu'il soit, politique, spiritualiste, associatif, de les mener là où il l'entend, l'aveuglement pernicieux devenu, l'ignorance enfantée légiférant, la bêtise associée se révélant! Faces qu'il convient de mettre en évidence afin d'éclairer leur domaine d'activité, l'acculturation propice à toutes les dérives, le déracinement cause de tous les débordements, l'ignorance, source de tous les maux, toutes forces en action apportant en leurs degrés de dérélictions la suffisance de l'insuffisance, panacée de tous les errements auxquels nous assistons, si tant le complexe d'infériorité se traduisant toujours par un complexe de supériorité, masque du déséquilibre le plus profond, panacée au service de volontés de puissance organisant le chaos afin d'ordonner une volonté impérieuse, celle de la soumission! Soumission d'autant plus facile à obtenir qu'assise sur le terreau de l'inconscience elle peut se permettre d'asservir sans que le moindre réflexe de révolte ne se perçoive, l'encadrement draconien de l'acculturation au service de l'ignorance jugulant tout esprit conscient dans des liens ordonnés et légiférés par ceux là même, conscients ou inconscients, qui témoignent de ces volontés de puissance exprimées. Voici le combat que doit mener chaque être de raison sur cette écume du temps afin que la liberté soit de nouveau l'objet d'un hymne et non pas comme aujourd'hui l'objet de la compromission la plus atone, la plus délétère, noyée dans une brume opiacée où le vivant, l'identité, l'être humain, sont devenus des formes virtuelles qui, par ignorance, entretenue, de leurs racines, se complaisent dans cette absurdité médiatisée voulant les maux unilatéraux et ne remettant en cause qu'une seule face de l'humanité, celle de l'espérance civilisatrice!

Hysteria

Hysteria is in residence, delivered pâmoison of ignorance, it advances, splendid, adulated and respected as new a star in front of whom one needs prosterner, to whip themselves, feel guilty, and why not disappear! It filled up of its disproportionate pride, delivering grazes the identity of it, enfourchant answer them, the rights, legitimacies, to reduce them to nothing, this victorious nothing raising its standards of mortuary and sufficiency, tidal wave of the ineptitude born of ignorance, of the major acculturation, arrogant the capacity to define the conditions of them! Here shade, and this shade is galvanized in front of the uncertainties enferrées by iniquitous laws that only the despotat can admit! In front of this rising panegyric of the abstraction, in front of this pregnancy being confined of affligeantes straightnesses whose morals is immoral in comparison with the contempt that it carries to the Human Being, in its kinds as in its capacities, where hiding place freedom? To in no case in these grounds of which we resulting, are swept by the cruelty of the words, where the word him even wants nothing any more to say, the semantics of the destruction being the philology of the incarnats of its support. Us returned here with the mistakes of the human condition, geared down by these verbeuses fasteners initiated by those and those which believe to hold the truth, spiritual truth, political truth, domestic truth! The right is not any more, the history is not any more, there is nothing any more in this place, if not a system built on the mysteries of destroying a car abstraction! Sad observation in comparison with the people which it conditions, courageous people until the abnegation, the total gift of its legitimacy, unsubdued people whose characters made break down the despotism like the nepotism, people of principles, adventurous and Cartesian, decouvror and peaceful, warrior also, savage and unconditional of this freedom acquired so hard, so not easily supported, this day trailed in mud, this day stipendiée in the name of a intention without a future, this intention plowed of which the furrows will flower only hatred! Hatred foaming and bubbling in front of the retreat of freedom, hatred maintained and entremetteuse of all destruction, thorough hatred with the paroxysm which holds only the anguish for us, if we do not take guard of it, if we do not hold distant his packs and his hurleurs who benefit from the distress conditioned by divisions, the absence of solidarity, who éructent in each authorized voice, by any legitimated meeting, in this country, which this bloodless day by its contributions, is found lethal in its capacity of understanding, any root this day crossed or curved not finding latitude of his right to be and thrive! Vis-a-vis this obséquieux unilateralism, this avid reptility of hatred, would be it time to initiate the consciences before it is not too late, and that we are obliged to desert a ground become arid, vestige of a lived time which will live again only through coarse caricatures, dedicated they same with the destruction, the destruction endorsement always the destruction, fundamental law of the life that those and those seem to have forgotten which are the engines! The exemplarity of the French revolution is clear on this subject! Salutary alarm clock having only this meaning goal, that to make respect the identities! Unconditional respect which of unilateral this day must be multilateral, with due respect to the destroyers of legitimacy! And this multilateral respect passes by a semantic action allowing of obérer the action of the terminologies associated with a bipolar semantics which touch there currently only one face of the humanity, shown of all the evils, challenged by those even which profit from its humanity, meaning face of which it is not necessary to enumerate what she brings to this humanity which is turned over against her by it during asset of each human being which wants to obtain all without especially building louse to obtain this whole, and firstly to build itself! What carries the degree of a priority action, is necessary unilateral system, being very exactly in the place of will intra human personality. It is on this fault that each one must work in order to restore with each one its word so that is born this multilateral respect, beyond the watchwords, of the aggressive litanies, the enchased modules of morbid leprosies subjecting, all these miasmas of a system which ensures its survival by taking into account only the masses, of which the intelligence decreases like the square of the sample that they represent, which allows each predator, some it is, political, spiritualistic, associative, to carry out them where it hears it, the become pernicious blindness, given birth to ignorance legislating, the associated silly thing appearing! Faces which it is advisable to highlight in order to clarify their sphere of activity, acculturation favourable with all the drifts, the uprooting causes of all the deb.

© Vincent Thierry
Dernière Mise à jour ( Lundi 01 Janvier 2007 à 09:09 )