Welcome ! Bienvenue ! New World Organization ®
Home
AU FIL DU TEMPS
DES ARTS
DEBATS
DEVENIR
ALL TEXTS
Documents
LIVRES REFERANTS
LIRE
LIVRES
UNIVERSALITY THEORY
HARMONIA UNIVERSUM
BOUTIQUE
Wrapper
Liens
Flux RSS
Contact
PARTICIPATION
Recherche
FOCUS SUR L'AUTEUR
Latest News
Search
Other Menu
Administrator
 
Home arrow ALL TEXTS arrow CIVILISATIONS arrow De ce Monde
De ce Monde PDF Imprimer Email
Écrit par Patinet Thierri   
Samedi 01 Avril 2006 à 14:47
De ce Monde

Des cils en éveil aux précarités usuelles de ce monde, inspirent le réveil des algues en sommeil, des chants endormis, enracinés dans la sécheresse des souffles, l'ambiguïté de l'ignorance, les clameurs affamées du vide et de l'absence, toutes forces conjuguées d'une énergie drapée dans la solitude, l'absence, témoins de vagues espérances, réveil donc à la pluviosité incarnée, splendeur du fleuve prairial naviguant de hauts faits comme de vastes équipages, par delà les brumes, porteurs aux autres de ses cargaisons de joie, épices des écumes, des bois de palissandre et de ces cristallisations affines qui s'épanchent, majestueuses sur les sols de la vie, au plus profond de leur sérail, dans une extase magique, candeur de la divinité aux flots rugissants, se déversant, explosant en mille couleurs scintillantes et parfumées dont s'abreuvent les fêtes des corps en semis, adresse du monde, de son épopée, de sa beauté, de l'Univers l'enfantement majeur, là aux pulsations des coeurs, enivrance fluviale libérant l'appartenance au rite du partage en ses sources déployées, de l'humain à l'humain, de l'humain à l'humanité, de l'humanité à l'humain, en l'univers, par l'univers, vers l'univers, somptuosité de l'hymne qui ne se légifère mais se correspond, invariable désinence au front d'or libérant en sa majesté le devenir de chacun dans une inépuisable densité, au delà des rimes obérées par le repliement, l'humain, don, devenant l'humanité et inversement, délaissant à jamais ses masques pour enfanter l'avenir des jours harmonieux et clairs qui tairont à jamais l'obscurité et ses calvaires!

Of this world

Lashes in awakening with usual precariousnesses of this world, inspire the alarm clock of the algae in sleep, of the deadened songs, enracinés in the dryness of the breaths, the ambiguity of ignorance, the famished clamours of the vacuum and the absence, all combined forces of an energy draped in loneliness, the absence, witnesses of vague hopes, alarm clock thus with the incarnée rainfall, splendour of the meadow river sailing of high facts like vast crews, across the fogs, carriers with the others of its cargoes of joy, spices of scums, the wood of purple wood and these crystallizations closely connected which are épanchent, majestic on the grounds of deep of their seraglio, in a magic extase, frankness of the divinity to the floods howling, flowing, exploding thousand scintillating and scented colors whose the festivals of the bodies in sowing are watered, addresses world, of its épopée, its beauty, Universe enfantement major, there with the pulsations of the hearts, the enivrance river one releasing the membership of the rite of the division in its sources deployed, of human with human, of human with humanity, of humanity to human, in the universe, by the universe, towards the universe, sumptuousness of the anthem which is not legislated but corresponds each one in an inexhaustible density, beyond the rhymes obérées by folding up, the human one, gift, becoming humanity and conversely, forsaking forever its masks to give birth to the future of the harmonious days and lights which will conceal forever the darkness and its martyrdoms!

© Vincent Thierry

Dernière Mise à jour ( Lundi 01 Janvier 2007 à 09:08 )