Welcome ! Bienvenue ! New World Organization ®
Home
AU FIL DU TEMPS
DES ARTS
DEBATS
DEVENIR
ALL TEXTS
Documents
LIVRES REFERANTS
LIRE
LIVRES
UNIVERSALITY THEORY
HARMONIA UNIVERSUM
BOUTIQUE
Wrapper
Liens
Flux RSS
Contact
PARTICIPATION
Recherche
FOCUS SUR L'AUTEUR
Latest News
Search
Other Menu
Administrator

© Patinet Thierri

 
Home arrow ALL TEXTS arrow POLITIQUE arrow Liberté de la presse ou connivence?
Liberté de la presse ou connivence? PDF Imprimer Email
Écrit par Patinet Thierri   
Mercredi 09 Mai 2007 à 12:23

Liberté de la Presse ou connivence ? 

Où doit s'arrêter l'ingérence dans la vie privée des "journalistes" ? Telle est la question que l'on peut se poser devant cette dérive hors de nom à laquelle on assiste vis à vis du nouveau Président de la République. Cette débauche d'information totalement inopportune vis à vis de sa sécurité, est-elle orchestrée? Il ne faut pas tomber des nues pour le comprendre, l'orchestration des faits et gestes par ce que l'on appelle la presse, dirigée pour de savants calculs électoraux, ne doit pas échapper aux citoyens que nous sommes. Après la diabolisation, on assiste à la mise en oeuvre de la désacralisation, tentative qui sera vouée à l'échec si on prend conscience de ce phénomène téléguidé issu de cette haine qui sans pudeur s'affiche outrancièrement depuis les prémisses électoraux. Il conviendrait de rappeler la fonction d'un journaliste dans le cadre d'une démocratie, qui est celle d'un auteur qui objective une nouvelle sans jugement de valeur, tout le contraire de ce qui se passe aujourd'hui! La vie privée d'un homme n'a pas à être étalée comme elle l'est actuellement, en ce qui concerne Nicola  Sarkozy, par ces médias qui se ridiculisent, sauf à penser qu'ils soient aux ordres de groupements qui ne cherchent qu'à nuire à son autorité. On se demande où est la liberté de la presse devant cette manœuvre grossière et délirante qui n’a jamais été manifestée pour aucun autre Président ou présidentiable ! Notre Président devrait déposer plainte pour harcèlement et atteinte à la vie privée, et ce serait parfaitement son Droit dans le cadre de notre Législation, ne serait ce que pour calmer cette masse sans nom de paparazzi en tout genre diligentée par des hordes dont on aimerait qu’elles se montrent en toute honnêteté devant le public Français, car il est trop facile de se servir d’autrui pour lui faire porter ses propres digressions. Il serait sain que les partis Politiques non élus se déclarent sur cet acharnement inimaginable et consternant dans le cadre de ce qui est une République, n’en déplaise à certains ! La haine est toujours présente, c’est ce que l’on peut constater malgré le suffrage Universel qui vient de s’exprimer. 

© Vincent Thierry 

Freedom of the press or complicity? 

Where has to stop the interference in the private life of the “journalists”? Such is the question that one can be posed in front of this drift out of name to which one assists with respect to the new President of the Republic. Is this vice of completely inappropriate information with respect to its safety, orchestrated? One should not fall from naked to include/understand it, the orchestration of the actions by what one calls the press, directed for scientists electoral calculations, should not escape the citizens who we are. After the diabolisation, one attends the implementation of the desacralization, attempt which will be dedicated to the failure if one becomes aware of this radio-controlled phenomenon resulting from this hatred which without decency is posted outrancièrement since the premises electoral. It would be advisable to point out the function of a journalist within the framework of a democracy, which is that of an author who objectifies a news without value judgment, all the opposite what today does without! The private life of a man does not have to be spread out as it is it currently, with regard to Nicola Sarkozy, by these media which are ridiculed, except thinking that they are with the orders of groupings which only seek to harm its authority. One wonders where is freedom of the press in front of this coarse and delirious operation which expressed forever for any other President or présidentiable! Our President should deposit felt sorry for harassing and invasion of privacy, and it would be perfectly its Right within the framework of our Legislation, would be only to calm this mass without name of paparazzi in any kind diligentée by hordes which one would like that they are shown in all honesty in front of the French public, because it is too easy to make use of others to make him carry its own digressions. It would be healthy that the not elected political parties are declared on this eagerness unimaginable and dismaying within the framework of what is a Republic, with due respect to some! Hatred is always present, it is what one can note in spite of the vote for all which has been just expressed. 

© Vincent Thierry

Dernière Mise à jour ( Mercredi 09 Mai 2007 à 12:25 )