Welcome ! Bienvenue ! New World Organization ®
Home
AU FIL DU TEMPS
DES ARTS
DEBATS
DEVENIR
ALL TEXTS
Documents
LIVRES REFERANTS
LIRE
LIVRES
UNIVERSALITY THEORY
HARMONIA UNIVERSUM
BOUTIQUE
Wrapper
Liens
Flux RSS
Contact
PARTICIPATION
Recherche
FOCUS SUR L'AUTEUR
Latest News
Search
Other Menu
Administrator
 
Home arrow ALL TEXTS arrow POLITIQUE arrow On brûle le drapeau Français!
On brûle le drapeau Français! PDF Imprimer Email
Écrit par Patinet Thierri   
Jeudi 10 Mai 2007 à 12:18

On brûle le drapeau Français! 

A quoi assiste t'on dans ces jours d'après élection. Des minorités anti démocratiques, haineuses et soumises à des idéologies aveugles, s'emparent de la rue, cassent, brisent, brûlent non seulement des entreprises, des écoles maternelles,  des voitures mais aussi le drapeau de notre Nation, au sein des universités décident unilatéralement de la fermeture et de l'occupation de lieux publics, en croyant qu'elles changeront la décision du suffrage universel! Quarante ans de laxisme, une majorité réduite à dix huit ans, sont les garants de cette tentative de soulèvement, qui au mépris de la décision du Peuple, veut imposer sa volonté dictatoriale, issue de toute la mouvance crypto communiste qui trouve encore des portes paroles dans notre pays, pays qui retrouve la liberté après la mise en coupe réglée de la pensée unique qui, ce jour, n'a pas plus droit à la parole que n'importe quelle autre parole. Face à cette rébellion contre la démocratie, il n'est qu'une réponse, celle de la fermeté. La Démocratie ne se laissera pas insulter par la violence quelque soit la forme qu'elle revêt. Il convient de vider les universités des fauteurs de troubles qui ne sont pas majoritaires. S'ils veulent manifester, qu'ils manifestent dehors, mais pour cela il faut du courage, il est tellement plus facile d'occuper une université où les forces de l'ordre n'ont pas le droit de pénétrer! Et ainsi handicaper le devenir d'une majorité d'élèves qui ne désirent que s'instruire! La lâcheté est le privilège de cette race en voie d'extinction, le Peuple le sait, utilisant toutes les duplicités pour imposer sa morgue! Je préfère cent fois un casseur qui revendique qu'un lâche qui s'agite derrière l'enceinte des murs protégés d'une université! On ne déniera jamais le courage du premier qui décide de ne pas suivre, à tort à mon avis, les règles de la démocratie, au second qui se cache et brille par ses inconséquences. Le problème de la rue sera réglé. Pour régler celui des universités il convient d'adopter une loi d'exception qui permettra à tout un chacun de pouvoir suivre ses cours sans subir le joug de la minorité des lâches, en permettant aux forces de l'ordre de faciliter la libre circulation dans ces lieux publics qui ne sont pas la propriété de déviants démocratiques en mal de croissance! Comme précité, qu'ils rejoignent la rue! Il y a fort à parier compte tenu de leur lâcheté originelle qu'ils n'y feront pas de vieux os. On se demande parfois à quoi servent les recteurs d'université! Mais cela est un autre débat. Le respect du suffrage universel est un combat à mener sans tergiverser, si la contestation violente doit s'emparer des rues, il faut rendre point pour point,  sans apitoiement. La Démocratie a ceci de particulier, ce que semble avoir oublié les tenants d'une dictature morbide, c'est qu'elle réagit toujours afin de se restituer dans l’équilibre. En conséquence de quoi, il convient de restituer cet équilibre par une action vigoureuse qui initiera le respect des suffrages exprimés! Action légitime qui doit déchoir de la nationalité Française tous ceux qui brûlent le drapeau de notre Nation, et renvoient dans leur foyer d'origine ceux qui se livrent à cette action sans nom, action répressive pour ceux qui pillent et brûlent, répression qui a toujours été jugulée par la pensée unique, qu'il convient de mettre en oeuvre sans distinction afin de taire l'arbitraire d'une minorité qui a choisi la violence pour s'exprimer. Il suffit de cet irrespect, la France et une majorité de Français ont tourné la page du laxisme, mais peut être que cela n'a pas été encore compris, dès lors il convient d'en affirmer la réalité et ce d'une manière rigoureuse afin que cela soit entendu d'une manière irréversible! Le Droit doit reprendre sa légitimité, le suffrage universel doit être respecté, la rue ne doit plus être une zone de non droit, et encore moins les lieux publics que les impôts des contribuables financent! 

The French flag is burned! 

With what you one in these days according to election assists. Anti minorities democratic, heinous and subjected to blind ideologies, seize the street, break, break, burn not only companies, nursery schools, cars but as the flag of our Nation, within the universities unilaterally decide closing and occupation of public places, by believing as they will change the decision of the vote for all! Forty years of laxism, a majority reduced to ten eight years, are the guarantors of this attempt at rising, which on the contempt of the decision of the People, wants to impose his dictatorial will, resulting from all the communist mobility crypto which still find doors words in our country, country which finds freedom after the setting out of cut regulated of the doctrinaire approach which, this day, is not entitled more to the word that any other word. Vis-a-vis this rebellion against the democracy, it is only one answer, that of firmness. The Democracy will not be let insult by violence some is the form only it rewet. It is advisable to empty the universities of the troublemakers who are not majority. If they want to express, that they express outside, but for that one needs courage, it is so much easier to occupy a university where the police force does not have the right to penetrate! And thus to handicap to become it of a majority of pupils who only wish to inform themselves! Cowardice is the privilege of this race in process of extinction, the People knows it, using all duplicities to impose its mortuary! I prefer hundred times a breaker who asserts that a coward who is agitated behind the enclosure of the walls protected from a university! One will never deny the courage of the first which decides not to follow, wrongly in my opinion, the rules of the democracy, with the second who hides and shines by his inconsistencies. The problem of the street will be regulated. To regulate that of the universities it is advisable to adopt a law of exception which will make it possible each and everyone to be able to follow its courses without undergoing the yoke of the minority of the cowards, while allowing the forces about facilitating freedom of movement in these public places which are not the property of deviating democratic in evil of growth! How above mentioned, that they join the street! There is extremely to bet taking into account their original cowardice that they will not make there an old bone. One wonders sometimes what are used the vice-chancellors as university! But that is another debate. The respect of the vote for all is a combat to be carried out without tergiversating, if the violent dispute must seize the streets, it is necessary to return not for point, without compassion. The Democracy has this of private individual, which seems to have forgotten holding them of a morbid dictatorship; it is that it always reacts in order to be restored in balance. Consequently of what, it is advisable to restore this balance by a vigorous action which will initiate the respect of the votes cast! Action legitimates which must déchoir French nationality all those which burn the flag of our Nation, and return in their hearth of origin those which are devoted to this action without name, repressive action for those which plunder and burn, repression which was always suppressed by the doctrinaire approach, that it is appropriate to implement without distinction in order to conceal the arbitrary one of a minority which chose violence to be expressed. It is enough to this disrespect, France and a majority of French turned the page of laxism, but can be that was not still included/understood, consequently it agrees to affirm of them the reality and this in a rigorous way so that is heard in an irreversible way! The Right must take again its legitimacy, the vote for all must be respected, the street should not be one zone of no right any more, and even less the public places which the taxes of the taxpayers finance! 

© Vincent Thierry

Dernière Mise à jour ( Jeudi 10 Mai 2007 à 12:20 )