Welcome ! Bienvenue ! New World Organization ®
Home
AU FIL DU TEMPS
DES ARTS
DEBATS
DEVENIR
ALL TEXTS
Documents
LIVRES REFERANTS
LIRE
LIVRES
UNIVERSALITY THEORY
HARMONIA UNIVERSUM
BOUTIQUE
Wrapper
Liens
Flux RSS
Contact
PARTICIPATION
Recherche
FOCUS SUR L'AUTEUR
Latest News
Search
Other Menu
Administrator
 
Home arrow ALL TEXTS arrow POLITIQUE arrow La maîtrise du Pouvoir
La maîtrise du Pouvoir PDF Imprimer Email
Écrit par Patinet Thierri   
Vendredi 25 Janvier 2008 à 10:36

La maîtrise du Pouvoir 

La maîtrise du pouvoir n'est pas l'apanage des politiciens circonstanciés qui s'érigent en maîtres de notre destin collectif. Il est bien loin le temps des médiums, des responsables ayant pour mesure l'ambition de faire évoluer les Peuples dans l'harmonie. Nous n'avons sous les yeux que des êtres qui ne recherchent en aucun cas l'élévation de l'humain, mais bien au contraire sa réduction, son nivellement, sa dénaturation, toutes actions qui reflètent l'image même de leurs auteurs, si imbus sont-ils de leurs atrophies qu'ils en réclament la formalisation en chaque être humain! L'exemple de notre pays est à ce point caricatural qu'on ne peut s'empêcher de penser à une pièce de Molière dans un premier temps puis, malheureusement à une tragédie de Racine, tant est lamentable cette agitation en tout sens qui se révèle source de tous les conflits: conflits sociaux, conflits culturels, conflits spirituels. Le mensonge comme bannière, la compromission pour oriflamme ne servent de rien devant le résultat outrecuidant des actions mises en place qui favorisent unilatéralement la ruine de notre Pays. Socialement l'attaque qui semble irréversible contre les trente cinq heures n'est que le déguisement de la caricature. Les heures supplémentaires exonérées d'impôts auront tôt fait de disparaître lorsque sera légiférée l'abolition des heures de travail, et bien entendu nous travaillerons plus, esclaves que nous sommes, pour non pas gagner plus mais payer plus, plus d'impôts, plus de tva, plus, encore plus et tout au long de notre vie dont les biens pensants décréteront l'euthanasie en fin de cycle faute de productivité. Mais vous les verrez bien nous disséquer pour récupérer nos organes, le marché étant porteur, après euthanasie! Culturellement nous sommes désormais en dessous du seuil de pauvreté intellectuelle, nos enfants ne savent plus ni lire ni écrire, baragouinent une langue bâtarde qui comprend à peine cent mots de vocabulaire, pendant que la bonne école publique se glorifie nantie de son armée d'un million de fonctionnaires pour la plupart sangsues sur ce monstre enfantant la bêtise que nos impôts couronnent. Spirituellement, n'en parlons même pas, la fille aînée de l'église n'en porte plus que le nom, la spiritualité est désormais le panache des mosquées qui poussent comme des champignons avec bien entendu l'œil bienveillant d'un pouvoir lié, la conquête se poursuit irréversiblement. Voici les arcanes de notre devenir. La  critique est facile est le leit motiv des mijaurées, des bos bos, et des bling bling  qui se dandinent et s’engraissent près du pouvoir pour en obtenir des miettes. Des actions constructives existent: * plan Marshall contre la pauvreté, (je pense aux personnes âgées qui ne vivent qu’avec deux cent euros par mois avec une pudeur exceptionnelle au regard de tous les parasites qui se précipitent sur la manne céleste que déverse l’état avec un empressement totalement dénué de tout réalisme),  le logement, arasement des cités et constructions nouvelles développant le plein emploi * réforme structurelle de l'éducation nationale s'attaquant au vrai problème de l'illettrisme; mise en adéquation des programmes avec le déficit des demandes ( je pense aux demandes d'emplois générés sur les territoires étrangers alors qu'il suffit de former nos jeunes aux métiers demandés qui n'ont rien de déshonorant bien au contraire). Nous n’avons pas à recevoir 250 000 personnes par an alors que nous souffrons d’un chômage endémique touchant 3 000 000 de personnes ! Ceci étant, elles rentrent à flot continu et ce ne seront les mesures hypocrites d’un ministère de l’intégration qui y fera quelque chose, puisque rien n’est fait pour endiguer ce flot qui n’a d’autres buts que la désintégration de système de valeurs ! * lutte contre l'immigration sauvage, avec renforcement des analyses au niveau des distributions RMI, allocations chômage, allocations familiales, rentes allouées qui sont une gabegie totale, puisque n'importe qui en provenance du monde entier peut obtenir cette typologie de subvention au détriment des autochtones, sous le regard complice d'une armada de fonctionnaires asservis à la pensée unique de la désintégration sociale de notre Pays * remise en route de notre développement nucléaire civil afin que notre indépendance énergétique ne soit plus l'objet du chantage abject à la guerre, telle que la mise en place d'une base Française dans le Détroit d'Ormuz nous assignant directement à une guerre contre l'Iran * mise en place d'un plan Marshall pour l'agriculture Française, le grenier de l'Europe, qui n'a pas à subir le dictat d'une europe larvaire, au niveau de quotas qui ne  ressemblent à rien sinon qu'à ceux imposant la destruction de la dite agriculture, remise en route de la culture des OGM, le principe de précaution auquel on en appelle n’ayant rien de scientifique et étant purement politique * remise en cause globale de ce mini traité européen qui n'est autre que la constitution déguisée refusée par le Peuple Français, et réactualisation dans le cadre stricte d'un marché européen, l'europe politique à vingt cinq ressemblant à une tour de Babel qui ne correspond à rien, sinon qu'à servir les intérêts de prébendiers et corsaires en tout genre dont l'Europe n'a pas besoin, cessation  immédiate de tout paiement près de ce Parlement totalement opaque qui ne défend en aucun cas les intérêts Européens historiquement constitués mais des intérêts privés n’ayant d’autres buts que la désintégration de l’Occident. * constitution d'une défense militaire commune dans le cadre du pacte Atlantique, qui permettra la sauvegarde des valeurs Occidentales, et assurera un devenir à nos enfants sur la terre de leurs ancêtres, ceux qui ont fondés la réalité historique de l’Europe et non cet amas de sangsues qui viennent la dévorer de l’intérieur avec pour seul conditionnel l’implantation d’un gouvernement mondial dictatorial nazicommuniste par excellence ! Il serait peut être temps qu’ils se réveillent et voient que ni le national socialisme ni le communisme n’ont survécu à la Liberté, et encore moins ce modèle réduit dont ils sont les nains profiteurs lorsqu’ils essaieront d’en formaliser un semblant de réalité, car il ne faut pas prendre les Peuples pour des pantins que l’on peut indéfiniment mener vers leur perte, les Peuples savent réagir, et leur réaction sera infiniment plus virulente que tout ce qu’à connu l’Europe lorsqu’ils découvriront avec horreur vers quoi on veut les mener, cet abattoir défendu avec tant de cynisme par le conseiller bien aimé de notre Président ! * réduction des dépenses de l'état draconienne pour réduire l'impasse budgétaire au maximum, par analyse exhaustive des besoins en fonctionnement tant en êtres humains qu'en matériel, à commencer par le palais élyséen qui aurait besoin de 900 personnes pour fonctionner! De qui se moque-t-on? Où passe l'argent du contribuable? Les idées constructives existent, mais nous ne sommes pas là pour les ériger en programme dans le cadre de cet article, seul manque à nos femmes et hommes politiques qui pensent tout bas ce qui est dit ici tout fort, le courage de la mise  en pratique, ce courage qu’elles et ils ignorent, les prébendes dont elles et ils bénéficient soulignant une lâcheté conditionnelle sur laquelle elles et ils ont bien de la peine à revenir. Pour parler simplement, nous dirons que la soupe est bonne et qu'il n'y a pas mesure à provoquer des changements magistraux de société, sinon la soupe risque de manquer de sel où de poivre. Ce laxisme laisse porte ouverte à tout ce qu'il est même inimaginable de penser, notamment au niveau de conseils "éclairés" qui n'ont d'autres vocation que la destruction de notre identité. Je ne reviendrai pas sur l'inanité des "trois cents" propositions de cet hurluberlu et ses composantes qui porte en lui la haine de ce que nous sommes, car ne rêvant que de sa petite dictature mondialiste,  et dont l'intelligence a totalement dérapé dans ce vide né de sa morgue et de sa suffisance, qu’il partage malheureusement avec une fraction non négligeable de couronnés soit par la politique soit par l’argent, qui s’imaginent présider aux destinées de l’Humanité, cette Humanité qu’ils haïssent pour préserver leur petit monde clos, qui commence déjà à imploser, confère la Bourse et ses valeurs surfaites. Quand on prône l'euthanasie comme moyen et méthode de gouvernement, on relève plus certainement de l'asile psychiatrique que du décorum politique! Le mérite quoi qu'il en soit de ces propositions est de mettre en évidence la virtualité qui façonne le politique aujourd'hui. Il convient donc dans cette phase de dématérialisation des idées de revenir au bon sens de la réalité et n'élire lors des prochaines élections en substance que celles et ceux dont le pragmatisme et la capacité ont fait montre de cette intelligence constructive dont manquent bien des élus de ce jour mais dont n’ont jamais manqué ces Ancêtres qui ont fondé, construit, et fait rayonner la France, oui, n’en déplaise, ces Ancêtres que nous respectons pour leur valeur Humaine, leur courage, leur lucidité face à l’adversité, leur désir de faire progresser l’Humain, tout l’inverse de ce que les actes de ces prébendiers qui sont parvenus nous révèlent de leur but qui n’est rien d’autre que celui de la destruction de la France. Les Huns sont parmi nous, sachez le, ces barbares venus de la nuit des temps, attendant leur heure, tels des corbeaux prostrés dont les vols mesurent l’aune du courage avant de fondre sur la faiblesse, telles ces hyènes affamées qui ne savent que se confondre de charognes. Que l’on se rassure, la France n’est pas une charogne, et les hyènes à nos portes, en nos temples ne sont pas prêts à se satisfaire de nos carcasses, tels ces chevaliers de Malte festoyant sur les dépouilles des Chevaliers du Temple, la France a toujours sa grandeur, son aristocratie, et son mystère, ce mystère merveilleux voyant tout un Peuple se dresser contre la tyrannie, où qu’elle soit, de qui elle vienne ! Le modèle de la République, aujourd’hui conjuguée à une Restauration perfide de contre réformisme délétère  s’affranchira de cette conjugaison qui vend notre Identité comme nos Racines à la poussière du temps, et ce temps ne sera pas celui de la poussière de notre Peuple, mais de la poussière de ces étranges épouvantails qui nous dirigent vers les plus grandes catastrophes avec ce mépris et ce dédain qui caractérisent l’atrophie et ses délires. En cela le jugement des urnes sera indubitablement par le temps le ravin en lesquels s’éperdront ces volatils de toute plume qui masquent leur but sous le bruissement des chatoiements qui disparaîtra de lui-même sous le regard impassible de l’Aigle Souverain, qui toujours veille, sur son aire, le Peuple de France qui n’est ni à vendre, ni à louer et encore moins à prostituer ! 

Control of the Capacity  

The control of the capacity is not the prerogative of the detailed politicians who set up as Masters of our collective destiny. It is well far time from médiums, of the persons in charge having for measurement the ambition to make evolve/move the People in the harmony. We have under the eyes only of the beings which do not seek to in no case the rise in the human one, but quite to the contrary its reduction, its levelling, its denaturation, all actions which reflect the image even their authors, if imbus are they their atrophies that they claim formalization in each human being of it! The example of our country is at this caricatural point which one cannot prevent oneself from thinking of a part of Molière initially then, unfortunately with a tragedy of Root, so much this agitation in any direction is lamentable which appears source of all the conflicts: social conflicts, cultural conflicts, spiritual conflicts. The lie like banner, compromising for streamer do not serve as nothing in front of the outrecuidant result the actions installation which unilaterally support the ruin of our Country. Socially the attack which seems irreversible against the thirty five hours is not that the disguise of the caricature. Overtime tax-free will early have made disappear when the abolition of the work hours is legislated, and of course we will work more, slaves who we are, for not gaining more but paying more, more taxes, more VAT, more, even more and throughout our life whose thinking goods will issue the euthanasia at the end of the cycle for lack of productivity. But will see them well to you dissecting us to recover our bodies, the market being carrying, after euthanasia! Culturally we are from now on in lower part of the intellectual poverty line, our children can more neither read nor to write, baragouinent a bastard language which includes/understands hardly hundred words of vocabulary, while the good affluent public school glorifie of its army of a million civils servant for the majority leeches on this monster giving birth to the silly thing that our taxes crown. Spiritually, let us not even speak about it, the oldest daughter of the church does not carry from there any more that the name, spirituality is from now on the plume of the mosques which push like mushrooms with of course the benevolent eye of a bound capacity, the conquest continues irréversiblement. Here mysteries our to become. Criticism is easy is the leit motiv stuck-up women, of the boss boss, and bling bling which are dandled and are fattened close being able it to obtain crumbs from them. Constructive actions exist: * Marshall plan against poverty, (I think of the elderly which lives only with two hundred euros per month with an exceptional decency taking into consideration all parasite which precipitates on the celestial basket that the state with an eagerness completely stripped of any realism pours), housing, levelling of the cities and new constructions developing the full employment * structural reform of state education attacking the true problem of illiteracy; put in adequacy of the programs with the deficit of the requests (I think at the requests of employment generated on the foreign territories whereas it is enough to train our young people with the trades requested which do not have anything dishonouring quite to the contrary). We do not have to receive 250.000 people per annum whereas we suffer from an endemic unemployment concerning 3.000.000 people! This being, they return to continuous flood and they will not be hypocritical measurements of a ministry for the integration which will do something there, since nothing is done to dam up this flood which has other goals only disintegration of system of values! * fight against wild immigration, with reinforcement of the analyzes on the level of the distributions RMI, allowances unemployment, family benefits, revenues allocated which are total underhand dealings, since no matter who coming from the whole world can obtain this typology of subsidy to the detriment of the autochtones, under the glance accessory to a armada civils servant controlled to the doctrinaire approach of the social disintegration of our Country * re-starting of our development civilian nuclear so that our energy independence is not any more the object of the contemptible blackmail to the war, such as the installation of a French base in the Strait of Ormuz assigning us directly with a war against Iran * installation of a Marshall plan for French agriculture, of Europe, which does not have to undergo the dictat of larval Europe, on the re-starting, the attic level quotas which do not resemble nothing if not which with those imposing the destruction of the aforesaid agriculture of the culture of the GMO, the precaution principle to which one calls not having nothing scientist and being purely political * called into total question of this mini European treaty which is not other than the disguised constitution refused by the French people, and reactualization within the framework strict of an European market, political Europe with twenty five resembling a tower of Babel which do not correspond to nothing, if not that to be used the interests as prebendaries and corsairs in any kind which Europe does not need, immediate suspension of any payment close to this completely opaque Parliament which does not defend to in no case the Européens interests historically made up but private interests having other goals only disintegration of the Occident. * constitution of a common military defense within the framework of the Atlantique pact, which will allow the safeguard of the Occidentales values, and will ensure to become with our children on the ground of their ancestors, those which founded the historical reality of Europe and not this cluster of leeches which come to only devour it interior with for conditional the establishment from a world government dictatorial nazicommunist par excellence! It would be can be time that they awake and see that neither the national socialism nor Communism survived Freedom, and even less this small-scale model of which they are the dwarves profiteurs when they try to formalize a pretense of reality of it, because one should not take the People for puppets whom one can indefinitely carry out towards their loss, the People can react, and their reaction will be infinitely more virulent than all than in known Europe when they discover with horror towards what one wants to carry out them, this slaughter-house defended with such an amount of cynicism by the loved adviser of our President! * Draconian reduction of the national expenditure to reduce the budget deficit to the maximum, by exhaustive analysis of the requirements under operation as well in human beings as in material, to start with the palate élyséen which would need 900 people to function! Which makes fun one? Where does the money of the taxpayer pass? The constructive ideas exist, but we are not there to set up them in program within the framework of this article, only lack with our wives and politicians who think low what is known as here extremely, the courage of the practical application, this courage that they and they are unaware of, the emoluments from which they and they profit underlining a conditional cowardice on which they and they have well sorrow to return. To speak simply, we will say that soup is good and that there is not measurement to cause masterly changes of company, if not soup is likely to miss salt where of pepper. This laxism leaves open door to all that it is even unimaginable to think, in particular on the level of “enlightened” councils which have other vocation only the destruction of our identity. I will not reconsider the inanity of the “three hundred” proposals of this hurluberlu and his components which carries in him the hatred of what we are, because dreaming only of his small dictatorship mondialist, and whose intelligence completely skidded in this vacuum born of its mortuary and its sufficiency, that it unfortunately divides with a considerable fraction of crowned either by the policy or by the money, who think to govern the destinies of Humanity, this Humanity that they hate to preserve their closed small world, which starts already with imploser, confers the overrated Stock Exchange and his values. When one preaches the euthanasia like means and method of government, one more certainly belongs to the psychiatric asylum than of the political decorum! The merit at all events of these proposals is to highlight the virtuality which works the policy today. It is thus advisable in this phase of dematerialization of the ideas to return to the good sense of reality and to elect at the time of the next elections in substance only those and those of which pragmatism and the capacity made watch of this constructive intelligence of which miss many elected officials of this day but whose never these Ancestors missed who founded, built, and makes radiate France, yes, with due respect, these Ancestors that we respect for their human value, their courage, their clearness vis-a-vis the adversity, their desire to make progress the Human one, all the reverse of what the acts of these prebendaries who arrived reveal us of their goal which is anything else only that of the destruction of France. Huns are among us, will know it, these barbarians come mists of time, awaiting their hour, such of the prostrate corbels whose flights measure the alder of courage before melting on the weakness, such these hyenas famished which can only merge carrions. How one reassures oneself, France is not carrion, and the hyenas with our doors, in our temples are not ready to be satisfied our carcasses, such these knights of Malta feasting on the skins of the Knights of the Temple, France always has its size, its aristocracy, and its mystery, this marvellous mystery seeing a whole People drawing up itself against the tyranny, where that it is, from which it comes! The model of the Republic, now combined with a perfidious Restoration of against noxious reformism will be freed from this conjugation which sells our Identity like our Roots with dust of time, and this time will not be that of the dust of our People, but of the dust of these strange scarecrows which direct us towards the greatest catastrophes with this contempt and this scorn which characterize the atrophy and its be delirious. In that the judgment of the ballot boxes will be undoubtedly by time the ravine in which these volatile of any feather will be éperdront which masks their goal under the rustle of the shimmers which will disappear from itself under the impassive glance of the Sovereign Eagle, which always day before, on its surface, the People of France which is neither to sell, nor to rent and even less with prostituer!  

© Vincent Thierry

Dernière Mise à jour ( Vendredi 25 Janvier 2008 à 11:01 )