Welcome ! Bienvenue ! New World Organization ®
Home
AU FIL DU TEMPS
DES ARTS
DEBATS
DEVENIR
ALL TEXTS
Documents
LIVRES REFERANTS
LIRE
LIVRES
UNIVERSALITY THEORY
HARMONIA UNIVERSUM
BOUTIQUE
Wrapper
Liens
Flux RSS
Contact
PARTICIPATION
Recherche
FOCUS SUR L'AUTEUR
Latest News
Search
Other Menu
Administrator
 
Home arrow DES ARTS arrow POESIE arrow POESIE arrow Du granit le feu ...
Du granit le feu ... PDF Imprimer Email
Écrit par Patinet Thierri   
Vendredi 23 Décembre 2005 à 17:06
Du granit le feu ...




Qu’ivoire le Temple de mille nuits d’Eden, de mille rives et mille sortilèges, préau d’un lac d’Or où les pluies divines s’extasient de fortes essences et de ramures inexpugnables comblées d’oiseaux Lyre dont les Chant vastes et tumultueux, s’offrandent à la nue des gerbes de corail, fronts de l’Océan fabuleux où nos pas s’en viennent élire la Gloire d’un moment Souverain,

Extase de l’Univers Spirituel, découverte notoire de l’embellie de source sûre dont le poudroiement dessine des clartés merveilleuses sur les reflets lumineux de l’Onyx éclairé par un Soleil de feu, d’Ys la beauté de l’éclatant partage, d’Ys, la nouvelle et la victorieuse dont nos parchemins nous signent le chemin, épure extatique dont les souffles sont des parfums myosotis,

Et la nue, dans l’ivresse, nous parle de ce Temple, et la nue, dans la contemplation, nous déclare son hymne, ferveur de l’Astre au matin pur, dont les signes sont des aveux, dont les symboles sont des écrits, dont la réalité seule et superbe nous enseigne, qu’ici, en ce lieu, fût le Chant dans sa profondeur et son seuil honorifique, reconnu et parlé, reconnu et enchanté dans l’ardeur,

O votive allégeance de la Vie à la parure frontale du Dieu qui stance son éclat, état de la mesure Humaine en la flamboyance du Divin, état de l’Etre mystique déployé par toutes surfaces de son ambre, loin de la contemptation, loin, encore plus loin du rêve, mesure de l’incarnat qui se doit dans l’Acte majeur de la force de l’Univers et de son rayonnement magique et limpide,

Du granit le feu, la Flamme sûre et éponyme vibrant chaque instant de la louange comme de l’hommage, libres instincts de l’orbe veillant les cimes qui se perçoivent, ici et là, dans l’assomption du dépassement, dans la mesure de l’Imaginal délivré de ses carcans, l’Etre de ce Feu fulgurance d’une signification sans ombre ni concours de circonstance, rayon de la plénitude créatrice,

Que l’Onde en le bruissement des sépales de l’Univers devise dans la pluralité comme dans l’individualité, Voie promise, Voie comprise et dans l’Action assumée, maîtrisée puis apprise, iris de l’Eveil, Iris dont la pluie n’est plus de l’eau le songe vermeil, mais de cristallisation lumineuse l’épanchement, conséquence de l’accomplissement de l’Univers en l’Etre et inversement,

Signe, Signe dans le faste et l’éblouissement, signe de haute tenue dans la hardiesse comme dans le secret de toute Victoire, l’Etre en ce préau libérant la Vie pour la Vie et en la Vie, témoignage propice à l’élévation comme à l’exfoliation du Devenir en ce lieu et par ce lieu du Vivant, compréhension de l’Acte en la richesse de l’épanouissement advenu par le courage et la volonté d’Etre…

D'Azur :

© Patinet Thierri .

ISBN 2-87782-046-7 ISBN 2-87782-146-3

Dernière Mise à jour ( Lundi 01 Janvier 2007 à 10:10 )