Welcome ! Bienvenue ! New World Organization ®
Home
AU FIL DU TEMPS
DES ARTS
DEBATS
DEVENIR
ALL TEXTS
Documents
LIVRES REFERANTS
LIRE
LIVRES
UNIVERSALITY THEORY
HARMONIA UNIVERSUM
BOUTIQUE
Wrapper
Liens
Flux RSS
Contact
PARTICIPATION
Recherche
FOCUS SUR L'AUTEUR
Latest News
Search
Other Menu
Administrator
 
Home arrow ALL TEXTS arrow POLITIQUE arrow La ligne rouge
La ligne rouge PDF Imprimer Email
Écrit par Patinet Thierri   
Mercredi 20 Août 2008 à 15:09

La ligne rouge

 

Le massacre des Georgiens d'Ossétie, deux mille civils, bravo, doit donc se poursuivre! Table ronde devient nécessaire pour que l'Ossétie devienne indépendante! La manipulation des médias, ces chiens couchés devant les prébendes pour la plupart, et des politiques,  est répond du mondialisme, il n'y aura pas d'indépendance de l'Ossétie! Je ne souhaite qu'une seule chose, c'est que la Russie ne quitte pas l'Ossétie pour protéger ce Peuple martyr, qui bien entendu ne peut complaire à la suffisance des "puissants" de l'impuissance à vivre, qui préfèrent voir massacrés des peuples entiers, surtout s'ils sont de souche caucasienne et de tradition orthodoxe, au profit de la boue stérile qu'il voudraient voir légitimer par tout être humain sur cette terre, boue sans identité, sans Nation, sans devenir sinon celui de l'esclavage consommé! Il y aurait de quoi rire, si ce n'était à pleurer, de voir ceux qui ont mutilé la Serbie, au nom de je ne sais quel droit d'ingérence, sinon celui de la dictature mondialiste, combattre le désir naturel du Peuple de l'Ossétie de se voir uni! Comment ces gens là peuvent t’ils se regarder en face? Tel ce fanfaron de philosophe qui pleurait de trouille au premier coup de feu au Kosovo, dixit un médecin qui était au front pour soigner les blessés, larvaire personnage qui ose donner des leçons de morale, alors que sa lâcheté est au sommet tragi-comique sur la scène de l'action humaine! Réveillez vous! Regardez enfin par qui vous êtes gouverné! L'inféodation, l'indécence, la servilité, à ce sujet putride que l'on nomme le mondialisme! Criminel en puissance, pour les Identités, les Peuples, les Nations! Mais là n'est pas tout, nous apprenons avec stupeur que plusieurs de nos soldats viennent d'être fauchés par les balles des Afghans en lutte contre la soumission dans ce pays où nous n'avons rien à faire, premier producteur de drogue de la planète! Au nom de quoi sont-ils morts? Pour défendre la Liberté? Pour défendre un Peuple? Pour défendre le Droit? Pour défendre la Paix? En aucun cas, ils sont morts dans un Pays farouche qui veut faire respecter sa Terre, et dont les habitants ont déjà mis à genoux l'armée Russe, car accroire un seul instant qu’il n’y ait que des talibans dans leur rang, c’est prendre l’ensemble de l’Humanité pour un demeuré! On peut ne pas être ravi par le mode de vie de ces gens, ce en quoi je suis d'accord, mais doit-on imposer notre propre mode de vie au Peuple Afghan? Là est toute la question, là est le vrai problème, qui lié aux intérêts économiques de quelques individus transforment une terre en un brasier qui se révèle un bourbier sans nom, et où l'on fait tuer pour des principes généraux qui devraient entraîner l'acquiescement des foules! Que la honte retombe sur ceux qui commanditent cette barbarie, emprunte de ce mondialisme qui ne veut plus voir les Identités exister! La ligne rouge a depuis bien longtemps été franchie, elle est rouge du sang des innocents, rouge sang, le sang ce jour de nos enfants morts non pour notre Patrie mais pour les intérêts du mondialisme! Et ce ne seront les belles paroles sur la Démocratie, (de quelle Démocratie parlent ceux qui s’en réclament et dont les actes sont ceux de purs dictateurs, celle qui voile la face de la dictature ?) qui y changeront quelque chose, le sang de nos enfants ruisselle sur leurs mains sur les mains des donneurs d'ordre, des vassaux de cette hérésie  dictatoriale que l'on nomme le mondialisme! Il serait temps à notre Peuple de voir à quoi l'on destine notre Armée, qui sera réduite comme peau de chagrin après application des directives du "livre blanc", à des opérations sans lendemain n'ayant pour seul but que de soumettre des Peuples, des Nations, des Identités, défendre des intérêts qui ne sont liés à la domesticité économique, et pire encore! Afin de faire cesser cette dérive née des artéfacts de la dictature se voilant sous le mot, et uniquement le mot Démocratie, il serait sain de voir renaître le service militaire, reforger une armée nationale, qui n'aura d'ordre à recevoir que des autorités et uniquement dans le cadre de la défense de notre territoire et en aucun cas dans le cadre d'opérations d'asservissement dictées par le mondialisme, service National qui permettra d’enrayer à jamais ce type d’opération téléguidé non pour la défense et la mise en œuvre de la Démocratie, mais pour des intérêts particuliers et non généraux! Oui la ligne rouge a été depuis bien longtemps franchie, cette ligne rouge de la vassalité conditionnée, qui voit ce jour nos soldats tués pour rien, rien que le profit de quelques uns qui se contrefichent de la Vie d’autrui. Rendons honneur à ceux qui sont morts, à ceux qui ont été blessés, qui prouvent qu’ils ne sont pas « des amateurs » et posons nous les vrais questions quand à leur mission qui n’a rien de National ! Si lutte contre le terrorisme il doit y avoir, cette lutte doit commencer sur notre Territoire et en aucun cas au bout du monde, si lutte contre la dictature il doit y avoir il conviendra de définir la Dictature dans ses aberrations qui se montrent ce jour dans cette grandiloquence de la symbolique qui sue la voie inversée que reprennent en chœur les aficionados qui espèrent trouver quelques miettes des tables où sont servis les fantômes qui veulent régir notre destinée ! Honneur soit rendu donc ici à nos Soldats tués sur l’autel du mondialisme, avec l’espoir que cela ne se reproduise plus, par un ressaisissement de notre Peuple face aux conséquences de l’hégémonie mondialiste qu’il subit de plein fouet. Et pour ceux qui pourraient croire un seul instant que cette barbarie institutionnalisée ne puisse me répugner, je leur répondrai que petit fils d’un grand mutilé de guerre, gueule cassée, je ne peux admettre de voir un soldat Français se faire tuer pour défendre des intérêts qui ne sont pas ceux de notre Peuple !  Qu’on se le dise, la ligne rouge, et de quelle rougeur, celle du sang de nos enfants, a été franchie dans notre Pays.

 

The red line

 

The massacre of Georgiens d' Ossétie, two thousand civilians, cheer, must thus continue! Roundtable becomes necessary so that Ossétie becomes independent! The handling of the media, these dogs laid down in front of the emoluments for the majority, and of the policies, east answers of the mondialism, it will not have there independence of Ossétie! I wish only one thing, it is that Russia does not leave Ossétie to protect these People martyr, which of course cannot take pleasure in the sufficiency of “powerful” of the impotence to live, which prefers to see massacred whole people, especially if they is of Caucasian stock and orthodoxe tradition, with the profit from the sterile mud which he would like to see legitimating by any human being on this ground, mud without identity, Nation, becoming if not that of consumed slavery! There would be what to laugh, if were not to be cried, to see those who mutilated Serbia, in the name of I do not know what a right of interference, if not that of the dictatorship mondialist, to fight the desire natural of the People of Ossétie to be seen plain! How these people there can you they look at themselves opposite? Such this fanfaron of philosopher who cried of jitter to the first shot in Kosovo, dixit a doctor which was with the face to look after the casualties, larval character who dares to give lessons of morals, whereas its cowardice is at the tragi-comic top on the scene of the human action! Awake! Look at finally by which you are controlled! The infeodation, indecency, servility, on this putrid subject which one names the mondialism! Criminal in power, for the Identities, the People, the Nations! But there is not all, we learn with stupor that several of our soldiers have just been mown by the balls of the Afghans in fight against the tender in this country where we do not have anything to make, first producer from drug from planet! In the name of what they did die? To defend Freedom? To defend People? To defend the Right? To defend Peace? To in no case, they died in a savage Country which wants to make respect its Ground, and whose inhabitants already put at knees the Russian army, because accroire only one moment that there are only talibans in their row, it is to take the whole of Humanity for one remained! One by the lifestyle of these people, it in what I do one agree, but must can not be delighted impose our own lifestyle to the Afghan People? There is all the question, there is the true problem, which related to the economic interests of some individuals transform a ground into a blazing inferno which appears a mud pit without name, and where one makes kill for general principles which should involve the consent of crowd! How shame falls down on those which finance this cruelty, borrows of this mondialism which does not want to see the Identities any more existing! The red line since good was crossed a long time, it is red blood of innocent, red blood, blood this day of our dead children not for our Fatherland but for the interests of the mondialism! And they will not be the fine wordss on the Democracy, (about which Democracy do speak those which are claimed some and whose acts are those of pure dictators, that which veils the face of the dictatorship?) who will change something there, the blood of our children streams on their hands on the hands of the clients, of vassal of this dictatorial heresy which one names the mondialism! It would be time with our People to see with what one without a future intends our Army, which will be reduced like shagreen after application of the directives of “white paper”, for operations having for only goal only to subject People, Nations, Identities, to still defend of the interests which are not related to economic domesticity, and worse! In order to put an end to this drift born of the artefacts of the dictatorship veiling itself under the word, and only the word Democracy, it would be healthy to see reappearing the military service, to reforge a national army, which will have order to receive only authorities and only within the framework of the defense of our territory and to in no case within the framework of operations of control dictated by the mondialism, national service which will make it possible to stop forever this type of operation radio-controlled not for defense and the implementation of the Democracy, but for private interests and nongeneral! Yes the red line since good was crossed a long time, this red line of the conditioned vassalage, which sees this day our soldiers killed for nothing, only the profit of some which are contrefichent of the Life of others. Let us return honor to those which died, to those which were wounded, which proves that they are not “amateurs” and pose us to them true questions when with their mission which does not have anything National! If fight against terrorism it must have there, this fight must start on our Territory and to in no case at the end of the world, if fight against the dictatorship it must have it will be appropriate there to define the Dictatorship in its aberrations which are shown this day in this grandiloquence of the symbolic system which sweats the reversed way that in chorus the aficionados take again which hope to find some crumbs of the tables where the phantoms are been useful which want to govern our destiny! Honor is thus returned here to our Soldiers killed on the furnace bridge of the mondialism, with the hope that does not reproduce any more, by ressaisissement of our People vis-a-vis the consequences of the hegemony mondialist which it undergoes of full whip. And for those which could believe only one moment that this institutionalized cruelty cannot feel reluctant me, I will answer them that small son of large disabled ex-serviceman, broken mouth, I cannot admit to see a French soldier being made kill to defend of the interests which are not those of our People!  That it is said, the red line, and of which redness, that of the blood of our children, was crossed in our Country.

 

© Vincent Thierry

 

 

 

Dernière Mise à jour ( Mercredi 20 Août 2008 à 15:14 )