Welcome ! Bienvenue ! New World Organization ®
Home
AU FIL DU TEMPS
DES ARTS
DEBATS
DEVENIR
ALL TEXTS
Documents
LIVRES REFERANTS
LIRE
LIVRES
UNIVERSALITY THEORY
HARMONIA UNIVERSUM
BOUTIQUE
Wrapper
Liens
Flux RSS
Contact
PARTICIPATION
Recherche
FOCUS SUR L'AUTEUR
Latest News
Search
Other Menu
Administrator
 
Home arrow ALL TEXTS arrow POLITIQUE arrow Pragmatisme
Pragmatisme PDF Imprimer Email
Écrit par Patinet Thierri   
Mercredi 08 Octobre 2008 à 13:23

Pragmatisme

 

Partant du principe que le seul garant du contre pouvoir financier en France, c'est l'Etat, donc nous, citoyens de ce Pays, actuellement vendu à la mondialisation stérile, notre Etat, ainsi que les autres Etats se doivent d'inscrire au minimum quelques opérations nécessaires pour circonscrire le phénomène induit par la déréglementation économique et lutter contre son parasitisme:

. Recentralisation des capitaux par Etat, vecteurs des sociétés existantes

. Relocalisation des outils de production en chaque Etat, avec prime de rentrée induite par une baisse des charges

. Réactivation des branches économiques naturelles: industrie, agriculture, services, par une aide circonstanciée dans chacun de ces secteurs

. Renationalisation partielle des secteurs de biens communs: banque, assurance, industrie de pointe et de haute technologie

. Réglementation légiférée par les parlements, sur les droits et obligations des organismes financiers qu'ils soient privés ou d'état, mise en place d'un conseil de surveillance avec un représentant en chacun des dits organismes chargé de prévenir les dérives, mise en place d'une sur taxation égale aux produits des spéculations;  Mise en place de barrières modales fiscales ne permettant plus aux organismes financiers de type spéculatif d'investir dans les biens des Nations.

. Reprise de l'indépendance bancaire, par chaque Etat, par annulation de tout traité avec la banque centrale "européenne"

. Reprise de l'indépendance Nationale par chaque Etat, par annulation de tout traité les liant à une "europe" non constituée, qui est l’un des creusets de la spéculation par excellence.

 

Ce n'est qu'à ce prix que nous sortirons de cette crise, en recentrant nos énergies sur ce qui est notre, notre Nation, et non en continuant à injecter des milliards dans une économie virtuelle, composite de l'atrophie mondialiste! Nous voyons les uns les autres que la course à l'égarement se poursuit, sans limites, facilitée en cela par le silence des Peuples totalement figés, en catalepsie, en hypnose, devant la plus vaste destruction de l'économie jamais réalisée par les catéchumènes de la pensée unique dont les gouvernements sont aux ordres, et les médias prébendiers! Le réveil sera brutal, lorsque la bulle qui se fissure actuellement explosera! Il sera alors trop tard pour mettre en œuvre quoi que ce soit, car l'anarchie conséquente, bien compréhensible deviendra règne. C'est aujourd'hui qu'il faut agir et non demain, car ce ne sont les mesures proposées par le parterre des entrepreneurs qui permettront de gagner la survie de  nos économies, mais bien une législation adaptée ! Et cessons de dire que les investisseurs ne viendront pas dans notre Pays, c’est une vaste farce ! Les économies de chaque pays sont à la dérive, montrer l’exemple ne serait peut être pas de trop aujourd’hui !

 

Pragmatism

 

On the basis of the principle that the only one parking against financial capacity in France, it is the State, therefore us, citizens of this Country, currently sold with sterile universalization, our State, as well as the other States must at least register some operations necessary to circumscribe the phenomenon induced by the economic deregulation and to fight against its parasitism:

. Recentralisation of the capital by State, vectors of the existing companies

. Relocalization of the production equipments in each State, with premium of re-entry induced by a fall of the loads

. Reactivation of the natural economic branches: industry, agriculture, services, by a help given full details in each one of these sectors

. Renationalization partial of the sectors of community properties: bank, insurance, advanced technology industry and high technology

. Regulation legislated by the Parliaments, on the rights and obligations of the financial institutions which they are deprived or of state, installation of a board of trustees with a representative of each known as organization charged to prevent the drifts, installation of one on taxation equal to the products of the speculations;  Installation of tax modal barriers not allowing more the financial institutions of the speculative type to invest in the goods of the Nations.

. Resumption of banking independence, by each State, cancellation of very treated with the “European” central bank

. Begun again national independence by each State, by cancellation of very treated the binder with “Europe” nonmade up, which is one of the crucibles of the speculation par excellence.

 

It is only at this price that we will leave this crisis, by centring our energies on what is our, our Nation, and not while continuing to inject billion in a virtual economy, composite of the atrophy mondialist! We see the ones the others that the race with the mislaying continues, without limits, facilitated in that by the silence of the People completely solidified, in catalepsy, in hypnosis, in front of the vastest destruction of the economy ever carried out by the catechumens of the doctrinaire approach whose governments are with the orders, and the media prebendaries! The alarm clock will be brutal, when the bubble which currently fissures explodes! It will be then too late to implement anything, because consequent anarchy, quite comprehensible will become reign. It is today that it is necessary to act and not tomorrow, because they are not the proposed measures by the floor of the contractors who will allow to gain the survival of our economies, but well an adapted legislation! And let us cease saying that the investors will not come in our Country, it is a vast joke! The savings in each country are with the drift, to show the example would not be can be not too today!

 

© Vincent Thierry