Welcome ! Bienvenue ! New World Organization ®
Home
AU FIL DU TEMPS
DES ARTS
DEBATS
DEVENIR
ALL TEXTS
Documents
LIVRES REFERANTS
LIRE
LIVRES
UNIVERSALITY THEORY
HARMONIA UNIVERSUM
BOUTIQUE
Wrapper
Liens
Flux RSS
Contact
PARTICIPATION
Recherche
FOCUS SUR L'AUTEUR
Latest News
Search
Other Menu
Administrator
 
Home arrow DES ARTS arrow POESIE arrow POESIE arrow Cathédrale de l'Espace ...
Cathédrale de l'Espace ... PDF Imprimer Email
Écrit par Patinet Thierri   
Vendredi 23 Décembre 2005 à 17:39
Cathédrale de l'Espace ...




Nous avions lit de mousse en ce préau bleui de l'azur incarné, éventail en nos regards, poudroiement du songe de nos corps demi nu respirant la Terre comme le Ciel, et nos présages en cet éveil, lys des marbres et féeries d'une fête de Vivant, dans l'accomplissement le nom sacral, des jeux en liesses en la portée de nos fronts comme de nos chairs, épices sensuels, O fête sous le vent, fête nouvelle et tendre de nos actes déferlants comme les vagues hautes de l'Océan au pourpre des plages exondes qu'enseigne le demi jour au respir de l'aube comme au souffle de la nuit tombante, éclair d'un parfum sauvage au gestuel millénaire, éclair de la tendresse comme de la fertilité, le rite des ébats Empire de nos sens et acclimatation de nos chairs, assouvissement de notre faim Humaine, qu'irisent en la pluviosité des semences le souci d'Etre et d'essaimer en la portée du Règne de l'Humain, O fête du Vivant, et nos heures écoulées, et nos rires clairsemés, et nos cris et nos plaintes sans souffrances, et notre bien être revenu, nous étions comme deux Enfants rayonnants de la simplicité du Monde et de la beauté de la Vie, écrins de l'Univers clairvoyants des Astres et des Chants, des Hymnes et des forces, tout secret dissipé de nos mémoires en l'Acte de régénération que nous venions d'accomplir et de renouveler depuis notre présence en ce lieu fécond, qu'insigne le Verbe en sa Voix tel un talisman aux marches d'un Temple fabuleux, féerique et majestueux, O fête de la Vie, l'ambre sacral ruisselant nos chairs exondes, nos souffles azurés et notre force apaisée, vivions nous ce signe dans la profondeur de la tendresse qui réunit les amants après l'essor de l'Amour, désignions nous ce rythme qui veut l'éblouissant partage accueil d'un Olympe ou se transfigure chaque éclat de la Vie, chaque son comme chaque couleur, chaque souffle comme chaque respir, dénomination de l'Absolu rencontre de la pérennité et de sa fulgurance, calme latitude ou nous prenions plaisir à voguer tel l'oiseau à la claire falaise d'albâtre qui fascine les navigateurs, et notre forge et notre nom, et notre Amour et notre enchaînement, disparus au long cours, nous ne formions plus qu'un Etre, Unique et Souverain en la plénitude du firmament et de ses ramifications sans troubles, ou passaient, étranges et sublimes, des formes diamantaires et cristallines, ivoires de féerie que l'onde épure engendre en la clarté de l'Eveil fastueux de l'Homme à la Femme et de la Femme à l'Homme, et de l'Etre à l'Etre, correspondance de l'Eternité, O fête de tout éblouissement, vivions nous dans cette vision la marche de notre pèlerinage au Temple Suprême de toute Divinité, Cathédrale de l'Espace, notre lieu prochain, indivis de l'Etre Absolu en sa Nécessité et sa fécondité, qu'un regard franchi déploie pour en dévoiler le Site Ultime, du Nom l'Absolu, fut il dit, présage en ce préau ou l'Esprit rayonnant acclimate toute Destinée comme toute déchéance, toute gloire comme toute désespérance, toute victoire comme toute défaite, insigne en sa volonté, Verbe de la Voie qu'il faut suivre pour en vivre l'accomplissement, et nous vivions cette vision unique jusqu'au respir de notre sommeil Terrestre, dont l'accomplissement est Nécessité dans la détermination du Devenir, O fête Sacrale, et lorsque éveillés en la lumière flamboyante de l'azur nous partîmes de ce lieu, déjà nous savions notre Eternité ...

Règne d'Or Liquide :

© Patinet Thierri .

ISBN 2-87782-042-4 ISBN 2-87782-142-0

Dernière Mise à jour ( Lundi 01 Janvier 2007 à 10:05 )