Welcome ! Bienvenue ! New World Organization ®
Home
AU FIL DU TEMPS
DES ARTS
DEBATS
DEVENIR
ALL TEXTS
Documents
LIVRES REFERANTS
LIRE
LIVRES
UNIVERSALITY THEORY
HARMONIA UNIVERSUM
BOUTIQUE
Wrapper
Liens
Flux RSS
Contact
PARTICIPATION
Recherche
FOCUS SUR L'AUTEUR
Latest News
Search
Other Menu
Administrator
 
Home arrow DES ARTS arrow POESIE arrow POESIE arrow Amour Cosmique...
Amour Cosmique... PDF Imprimer Email
Écrit par Patinet Thierri   
Vendredi 23 Décembre 2005 à 17:48
Amour Cosmique...




L'amour encore une fois fut le plus fort.
La pluie diluvienne s'abattit sur le satellite
Mais le vaisseau, évitait ses vagues infernales
Tant et si bien du reste qu'il surnagea.

Marianne, à l'avant, crachait l'enfer!
A La poupe haut bois, elle divertissait
Les marins ivres de sauvetages et de gloires.
Les vents ne se levèrent que le surlendemain!

Enchantement burlesque pendant lequel
Toutes voiles gonflées, ils partirent à travers
Les Océans incompris des foules humaines.
Le calme succédait à la passion divine!

Tous les deux, assis au fond de la cale,
Ils prirent peur, ils eurent froid,
Quand les vagues montèrent, l'effroi
Les pris au coeur et les fit frémir!

Harpe à la main, domptant les caresses,
Leur meilleur ami les récompensa
De leur courage divin, illustre
Compensation de l'amour à l'amour.

Les notes au son des vents sans fin
S'égrenaient sur l'eau embuée des vestiges

Pourrissant d'un monde à l'agonie.
La guerre s'épanouissait et périssait!

Dans la masse, l'oubli les ensevelit
Nus et charmants dans leurs draps
D'argent ou l'écume des beaux jours
Se lamentait le long des licornes.

La tempête faisait rage, mais courageux
Ces jeunes solitaires ne rampaient
Point devant l'immensité de l'eau:
Elle les aimait plus que ne les courbait.

La déraison atteignait la plupart
Mais, seuls parmi tant ils regardaient
Le monde les yeux grands écarquillés,
Sans faiblesse d'aucune sorte!

Vivants, ils étaient, vivants ils voulaient rester!
Pour conter aux nouveaux l'aventure
Fantastique de leurs émois à travers
Les larges cosmos intersidéraux!

A ce moment, rêves d'airain, ils s'aimaient
L'un dans l'autre comme la source
Sur les rochers, le rapprochement de leurs coeurs

Donnait à penser aux comètes!

La cale en ce jour est déchue des pouvoirs...
Nul n’est vivant, la mort les a emporté...

 


Le journal d'un Aventurier :

© Patinet Thierri .

ISBN 2-87782-051-3 ISBN 2-87782-151-X

Dernière Mise à jour ( Lundi 01 Janvier 2007 à 10:04 )