Welcome ! Bienvenue ! New World Organization ®
Home
AU FIL DU TEMPS
DES ARTS
DEBATS
DEVENIR
ALL TEXTS
Documents
LIVRES REFERANTS
LIRE
LIVRES
UNIVERSALITY THEORY
HARMONIA UNIVERSUM
BOUTIQUE
Wrapper
Liens
Flux RSS
Contact
PARTICIPATION
Recherche
FOCUS SUR L'AUTEUR
Latest News
Search
Other Menu
Administrator
 
Home arrow ALL TEXTS arrow POLITIQUE arrow La défense des Femmes
La défense des Femmes PDF Imprimer Email
Écrit par Patinet Thierri   
Jeudi 17 Décembre 2009 à 12:57

La défense des Femmes

 

Les Lois de la République sont une et indivisible, hors on s'aperçoit de plus en plus qu'elles sont transgressées par des communautarismes qui s'adjoignent un monde associatif et plus pernicieusement des conseils - qui soit dit en passant sont anticonstitutionnels - pour faire valoir des "droits" issus de civilisations qui n'ont strictement rien à voir avec notre civilisation Occidentale. La Loi de 1905 séparant la Religion de l'Etat est bafouée ! Une pratique religieuse tente par tous les moyens d'imposer son dictat au mépris des Institutions Républicaines qui posent sans qu'une transgression soit possible l'égalité des Droits entre homme et femme. Le problème que nous rencontrons aujourd'hui dans ce cadre est très grave et justifie d'autres mesures que ces pseudos réunions d'"intellectuels" qui s'imaginent transcender la vertu de l'Etat dont les représentants sont le Peuple. Le Peuple de France n'a pas à voir outrager ses Lois aux noms de lois religieuses qui ne peuvent se substituer aux premières, sauf à penser que l'Etat de Droit ait démissionné, ce qui ne semble pas le cas actuellement. La restauration de l'Ordre Républicain passe par l'application de ses Lois, leur respect inconditionnel par quiconque, quelque soit son origine ou sa confession, enfin et surtout par le démantèlement des "conseils" et associations anticonstitutionnels qui n'ont d'autre vertu que de défendre l'indéfendable, la mise en œuvre de ces carcans religieux qui veulent voir la Femme reléguée au dernier degré de la Création, soumise, voilée, sinon pire. On peut se questionner sur la présence de notre Armée en Afghanistan, qui cherche à délivrer, mais le savons-nous pertinemment ? De ce carcan une population n'ayant aucun droit, si sur notre territoire, on laisse la loi religieuse dicter à notre Etat sa pensée. L'outrance et l'arrogance, l'impertinence et la duplicité des zélateurs, des prosélytes, des laxistes de tout bord défendant une Femme enchaînée n'a que suffit. Notre civilisation Occidentale, de tradition Chrétienne, n'en déplaise aux sectateurs des Identités Nationales, n'a pas à subir cet outrage fait à la Femme. En conséquence, nous attendons un geste fort de notre gouvernement qui reléguera l'obscurantisme à ses mystères et laissera vivre les Femmes en Etres libres dans un Pays, notre Pays, qui a toujours combattu pour la Liberté, et qui les défendra au même titre que chaque citoyenne Française dans le cadre de notre Etat de Droit Républicain.

 

The defense of the Women

 

The Laws of the Republic are one and indivisible, out one realizes more and more that they are transgressed by communautarisms which associate an associative sector and more perniciously of the councils - which it should be said in passing are anticonstitutional - to take advantage of “rights” resulting from civilizations which do not have strictly anything to see with our Western civilization. The Law of 1905 separating the Religion from the State is ridiculed! A religious practice tries by all the means of imposing to its dictat on the contempt Republican Institutions which pose without a transgression being possible the equal rights between man and woman. The problem that we meet today within this framework is very serious and justifies other measurements that these pseudos meetings of “intellectuals” who think to transcend the virtue of the State whose representatives are the People. The People of France do not have to see outrager his Laws with the names of religious laws which cannot replace the first, except thinking that the Rule of law resigned, which currently does not seem the case. The restoration of the Republican order passes by the application of its Laws, their unconditional respect by whoever, some is its origin or its confession, finally and especially by the dismantling of the anticonstitutional “councils” and associations which have of another virtue only to defend the indefensible one, the implementation of these religious yokes which want to see the Woman relegated to the last degree of Creation, subjected, veiled, if not worse. One can question themselves on the presence of our Army in Afghanistan, which seeks to deliver, but do know we pertinently? Of this yoke a population not having any right, so on our territory, one lets the religious law dictate in our State its thought. Excess and the arrogance, the impertinence and the duplicity of the zealoies, the proselytes, the laxists of any edge defending a connected Woman do not have who is enough. Our Western civilization, of Christian tradition, with due respect to the sectateurs of the National identities, does not have to undergo this insult made with the Woman. Consequently, we await a strong gesture of our government which will relegate the obscurantism to its mysteries and will let live the Women in free Beings in a Country, our Country, which always fought for the Freedom, and which will defend them as well as each French citizen within the framework of our Republican Rule of law.

 

 

© Vincent Thierry

Dernière Mise à jour ( Jeudi 17 Décembre 2009 à 13:12 )