Welcome ! Bienvenue ! New World Organization ®
Home
AU FIL DU TEMPS
DES ARTS
DEBATS
DEVENIR
ALL TEXTS
Documents
LIVRES REFERANTS
LIRE
LIVRES
UNIVERSALITY THEORY
HARMONIA UNIVERSUM
BOUTIQUE
Wrapper
Liens
Flux RSS
Contact
PARTICIPATION
Recherche
FOCUS SUR L'AUTEUR
Latest News
Search
Other Menu
Administrator
 
Home arrow ALL TEXTS arrow CIVILISATIONS arrow Systémique
Systémique PDF Imprimer Email
Écrit par Patinet Thierri   
Lundi 25 Janvier 2010 à 13:20

Systémique

 

Aux incarnations de l'Histoire qui se prononcent, se tiennent ces personnages qui ont façonné le monde, prenant à pleines mains le destin de leur Peuple pour leur assurer un avenir. Nos jours sont disettes de ces héros qui ont façonnés ce monde, il n'y a plus dans la perception la moindre typologie qui peut ne serait ce que rappeler leur envergure, leur talent, leur droiture, leur don total non pas à l'illusion mais à la réalité motrice de l'univers, la Vie. L'Histoire avec un H majuscule, et non l'histoire réécrite par les nains ridicules qui défendent "une pensée unique", montre l'exemplarité en chaque Pays ayant fondé ce monde, de personnalités habitées par le principe de la loyauté à leurs racines, leur Peuple, leur Identité. Et ce même lorsqu'ils créèrent des Empires, de quelque lieu, de quelque souche qu'ils viennent. On vous dira que leur mobile prioritaire était la conquête économique. L'économie était bien là le cadet de leur souci. Dans le cadre des Empires ce qu'ils recherchaient avant tout c'est la sécurité de leur Nation par la conquête de nouvelles frontières leur permettant de les défendre au maximum des dangers que pourraient lui faire supporter les Peuples voisins. Là était le fondement rationnel de la détermination à la conquête, facteur d'intégration et de civilisation pour les Peuples, car lieu d'échange culturel, et non seulement économique. Si nous observons les grands Empires, et notamment celui créé par Alexandre dont la motivation n'avait rien d'économique mais bien celle d'assurer la survie de la Grèce en ses pléiades de royautés, nous touchons ici la réalité de ce qui est précité, et cet exemple peut être multiplié à travers l'Histoire universelle. La désagrégation de cette idée de conquête aux fins d'assurer la sécurité d'une Nation a commencé avec l'exploitation économique la plus pernicieuse dont le représentant le plus prestigieux reste l'Angleterre, initiant un empire purement économique et en aucun cas politique, sinon la politique de la force à travers ce monde. Ce fléau intellectuel que ce pays a initié perdure jusqu'en nos jours. Il est le label de la destruction des Nations, des Peuples et des Identités, et ne peut être considéré comme un modèle pour celui qui veut construire, à tels fins que ses "colonies" se sont révoltées les unes après les autres pour s'émanciper de sa tutelle atavique, à commencer par ce qui deviendra les Etats Unis d'Amérique. Au regard de cette démonstration nous voyons que ce jour voit cette démarche intellectuelle priorité du langage politique, aux raisons de son infatuation à cette idéologie destructive, l'économique ayant pris le pas depuis l'ébauche des conquêtes Anglaises sur le Politique, avec un P majuscule, qui est avant tout Art de diriger et non pas désintégration de cet Art au profit de la barbarie naturelle des prétendants économiques. Nous avons mesure ici à une réflexion pertinente sur la Voie qui peut être objectivée dans un mouvement ascensionnel ou bien un mouvement descendant, où tout simplement statique. Les strates de cette canalisation s'organisent dans le cadre des civilisations qui se créent en ces moteurs, déclinant puissance soumission et impuissance à la construction. Il n'y a pas besoin d'être grand clerc pour comprendre l'orientation civilisatrice qui en découle: en régression on trouve deux types de civilisations - matérialiste, spirituelle, en statique on trouve la civilisation primitive, en ascension la civilisation universaliste, cette dernière ne pouvant éclore que par agrégation des précédentes ou par leur autodestruction ou désintégration. Lorsque je parle de désintégration je ne parle pas d'action violente initiée par les tenants de la civilisation universaliste je parle de l'auto désintégration des typologies évoquées, ce à quoi nous assistons ce jour. Cette auto désintégration est une nécessité au sens de la Voie portant la Vie qui ne peut inscrire un facteur d'involution dans le cadre de son devenir, devenir qui est action, devenir qui est génération, devenir qui est maîtrise. La Voie ne peut traîner les boulets quelconques d'une involution de la Vie, cette Vie qui façonne les lendemains à naître et prospérer. Nous ne dirons jamais assez tel qu'ici que l'avenir est tracé, n'en déplaise aux tenants du matérialisme comme du spiritualisme le plus profond, avec cette particularité que le libre arbitre demeure irrévocable, et qu'il est volition de l'évolution qualitative où déséquilibrée, suivant la rémanence induite en l'Etre Humain, qui nait de la conjonction de l'action individuée et des actions individuées permettant aux souches diverses et multiples de la Vie d'éclore où bien de disparaître. N'oublions pas encore une fois que le corps social est comme le corps biologique, unité parfaitement identifiée, dont la rémanence individuelle est le capital génétique, cet ADN, qui transposée à la Société est racine culturelle, indépendante, contrairement à ce que la "pensée" unique voudrait faire accroire. Au regard de cette préhension naturelle on se rend compte ici que les abstractions du mondialisme vont de dérives en dérives et échoueront obligatoirement avant de se désintégrer, cette idéologie national socialiste-communiste ne prenant en compte pour son "essor" que les facteurs économiques pour développement et l'osmose pour inspiration, matrices d'une involution phénoménale dont nous croisons tous les jours les dégâts induits: une subversion totale des Institutions internationales, ONU, FMI, OMS, etc., l'assise sur des fondations sablières de structures supra nationales telle cette "europe" qui se révèle désintégration par excellence des Identités comme des Nations, laboratoire d'une osmose biologique systémique organisée et légiférée. Face à ces déshérences, métastases conditionnelles, la réalité induit une réaction, une réaction constructive, naissant un Contre pouvoir se forgeant à la vitesse de la lumière qui englue toutes sources irrationnelles et déséquilibrées de ce monde où la sub culture semble vouloir l'emporter alors qu'elle s'auto détruit en permanence devant les fléaux qu'elle révèle et qui sont démonstrations des contre pouvoirs initiés par les anti corps du réel, et ce non pas, comme on serait enclin à le croire, dans quelques Nations, mais bien dans toutes les Nations du Monde, dont les Peuples sont attachés à leurs racines, à leur Identité, à leur Nation. Cette réaction naturelle à l'enfermement dans un système matriciel, inopérant au sens de la Vie, subit tout ce que l'usurpation osmotique peut gréer afin d'asseoir ses limites qui sont concentrationnaires par excellence, ce qui prouve déjà, par son fait défensif, que ce système involutif amorce son déclin, et, la Vie ici, comme nous l'avons dit plus haut, sursaut rationnel, assiste à sa désintégration, sans même y participer. En effet, cette désintégration s'initie d'elle même, par restriction  des Libertés, asservissement de la pensée, conditionnement de l'intelligence, réécriture composite de l'Histoire, annihilation et culpabilisation des Identités, asservissement au métissage osmotique, biologique, culturelle, spirituel, créant ainsi et par ces faits une multiplication naturelle des anti corps,  qui désormais se révèlent majorité dans les Peuples, qui se retrouvent maintenant en face d'un agrégat de phasmes représentant un pourcentage infime des Peuples, détenteurs par prévarications des "pouvoirs" économiques et induitement par vassalisation, des "pouvoirs" politiques. Nous sommes actuellement demeure de ce lieu, de ce face à face prédestinant à l'implosion globale du système créé par l'involution, implosion qui n'aura pas lieu à moyen terme mais bien à court terme. L'auto défense de l'emprunte phasmatique l'a bien compris et c'est pour cela que pour persister à asseoir sa puissance elle persiste dans sa désintégration, sans qu'elle s'en rende compte, en initiant tout ce qui pourrait sauver son système involutif sur le déclin, et notamment par l'intermédiaire de leurres destinés à perturber la communauté Humaine, savoir l'existence d'un pseudo terrorisme, de crises économiques, totalement manipulées, et demain, ne nous y trompons pas par la mise en œuvre d'une troisième guerre mondiale qui permettrait de surseoir à la faillite de son système économique. Lorsque nous en arriverons là, et cela n'est pas si loin, les tentatives d'eugénisme légiféré par ses organes internationaux de tutelle, soit par la psychosociologie en exacerbant une culpabilité inexistante de l'Etre Humain devant les phénomènes naturels de réchauffement climatique, soit par la force en obligeant les Etres Humains à se faire vacciner par un vaccin avarié, pire que le mal, pour combattre un pseudo virus créé de toutes pièces par les laboratoires pharmaceutiques, la confrontation publique aura lieu, non dans la violence ni dans le virtuel, mais bien sur la place publique par les Peuples réveillés de leur torpeur qui demanderons compte à l'intrigue, à la forfaiture, au mensonge, à l'invariance de la propagande, non par par un vote mais par l'organisation de tribunaux nationaux et internationaux chargés de juger celles et ceux, vassaux et féaux, qui ont couronné cette involution, en faisant fi de l'Etre Humain comme de l'Humanité en ses représentations diversifiées et nécessaires. Six milliards d'Etres Humains monteront au créneau pour infirmer cette troisième guerre mondiale, la rejeter, et que pourront donc faire cent millions de non êtres contre cette quantité incontrôlable? Rien, sinon que de vouloir la laminer, provoquant le plus grand génocide que la Terre ait connue, en instituant la terreur, qui sera catalyse d'une résistance innée qui quoi qu'il en soit vaincra obligatoirement, car l'Histoire avec un H majuscule prouve que de tout temps, et c'est bien pour cela que l'Histoire Universelle n'est plus enseignée, qu'un Peuple et à tout le moins l'Humanité en sa diversité ne saurait être soumis à une quelconque dictature, les exemples récents ne font que confirmer cette faille dans le système économique implanté à ce jour, tous les Pays qui ont lutté pour leur Liberté ont toujours gagné cette Liberté. Les échéances approchent, et convient- il en chaque Peuple que s'unifient les forces qui veulent faire respecter la Démocratie qui ce jour est pratiquement totalement usurpée, et que chaque force par Pays s'unissent afin de restituer à la Démocratie sa détermination née de la Liberté, en orientant le devenir par une action Politique majeure restituant à la Politique sa vocation, qui est l'Art de diriger la cité, et non l'art de l'inféodation, de la dissimulation, de la forfaiture, par utilisation de la Capacité et non de la médiocrité, ce qui permettra de destituer définitivement le système "politique" basé sur l'"économique", qui n'est rien rappelons le encore une fois sans la force de travail des Etres Humains qui ne sont pas nés pour être esclaves, qui ne sont pas nés pour êtres des non-êtres soumis à la dictature d'une "élite" économique quelconque, mais bien nés pour évoluer, prospérer et conquérir dans tous les domaines de la Vie, et surtout pas servir de chair à canon  à des systèmes désuets et sans lendemains qui ne survivent que grâce à la terreur et la manipulation de la terreur. Rappelons encore une fois que nous sommes plus de six milliards d'Etres Humains sur cette planète, et que cette planète n'appartient en aucun cas aux régimes dictatoriaux quels qu'ils soient! Cette diversité et cette quantité fabuleuse permettront je le pense de circonvenir la tentative de destruction par l'asservissement de l'Humanité, des Peuples, des Nations, des Identités, à laquelle nous assistons actuellement, point de non retour d'un système à l'agonie, contre lequel nous devons nous garder les uns les autres afin de faire naître la réalité symbiotique, seule dimension permettant à chacun de s'épanouir dans la Liberté.

 

Systemic

 

With the incarnations of the History which decide, these characters are held who worked the world, taking with full hands the destiny of their People to ensure a future to them. Our days are food shortages of these heroes who worked this world, it does not have there more in perception the least typology which can would be only to point out their scale, their talent, their uprightness, their total gift not with the illusion but with the driving reality of the universe, the Life. The History with a H capital letter, and not the history rewritten by the ridiculous dwarves who defend “an doctrinaire approach”, show the exemplarity in each Country having founded this world, of personalities inhabited by the principle of honesty to their roots, their People, their Identity. And this same when they created Empires, of some place, some stock which they come. It will be said to you that their priority mobile was the economic conquest. The economy was well there the junior by their concern. Within the framework of the Empires what they sought before all it is the safety of their Nation by the conquest of new borders enabling them to defend them to the maximum of the dangers which could make him support the close People. There was the rational base of the determination to the conquest, factor of integration and civilization for the People, because place of cultural exchange, and not only economic. If we observe the great Empires, and in particular that created by Alexandre whose motivation did not have anything economic but that to ensure well the survival of Greece in its pleiads of royalties, we touch reality here of what is above mentioned, and this example can be multiplied through the universal History. The disintegration of this idea of conquest for purposes to ensure the safety of a Nation started with the economic exploitation most pernicious of which the representative the most prestigious remainder England, initiating a purely economic empire and to in no case political, if not the policy of the force through this world. This intellectual plague that this country initiated perdure until our days. It is the label of the destruction of the Nations, the People and the Identities, and cannot be regarded as a model for that which wants to build, for such purpose that its “colonies” revolted the ones after the others for émanciper of its atavistic supervision, to start with what will become the United States of America. Taking into consideration this demonstration we see that this day sees this thought processe priority of the political language, with the reasons of its infatuation to this destructive ideology, economic having taken the step since the outline of the English conquests on the Policy, with a P capital letter, which is before any Art to direct and not disintegration of this Art with the profit of the natural cruelty of the economic applicants. We have measurement here with a relevant reflection on the Way which can be objectified in an upward movement or a movement going down, where quite simply statics. The layers of this drain are organized within the framework of civilizations which are created in these engines, declining power tender and impotence with construction. There does not need to be a large clerk to include/understand the civilizing orientation which results from this: in regression one finds two types of civilizations - materialist, spiritual, in statics one finds civilization primitive, in rise civilization universalist, the latter being able to hatch only by aggregation of the preceding ones or their self-destruction or disintegration. When I speak about disintegration I do not speak about violent action initiated by holding about civilization universalist I speak about the car disintegration of evoked typologies, it with what we assist this day. This car disintegration is a need within the meaning of the Way carrying the Life which cannot register a factor of involution within the framework its to become, to become which is action, to become which is generation, to become which is control. The Way cannot trail the unspecified balls of an involution of the Life, this Life which works the following days to be born and thrive. We will never say enough such as here that the future is traced, with due respect to holding of the materialism like the major spiritualism, with this characteristic that the free will remains irrevocable, and that it is volition of the qualitative evolution where unbalanced, according to the remanence induced in the Human being, which is born from the conjunction of the individuée action and the individuées actions making it possible the various and multiple stocks of the Life to hatch where to disappear well. Let us not forget once again that the social body is like the biological body, perfectly identified unit, whose individual remanence is the genetic capital, this DNA, which transposed to the Company is cultural root, independent, as opposed to what the single “thought” would like to make accroire. Taking into consideration this natural gripping one realizes here that the abstractions of the mondialism go from drifts in drifts and will fail obligatorily before disintegrating, this ideology national Socialist-Communist taking of account for his “rise” only the economic factors for development and osmosis for inspiration, matrices of a phenomenal involution of which we cross the every day the induced damage: a total subversion of the International institutions, UNO, the IMF, WHO, etc, base on foundations sand pits of structures supra national such this “Europe” which appears disintegration par excellence Identities like Nations, laboratory of an organized and legislated systemic biological osmosis. Vis-a-vis these conditional déshérences, metastases, reality induces a reaction, a constructive reaction, being born Against being able forging itself with the speed of light which limes all irrational and unbalanced sources of this world where the sub culture seems to want to carry it whereas it car is destroyed permanently in front of the plagues which it reveals and which are demonstrations of against capacities initiated by the anti body of reality, and this not, as one would be inclined to believe it, in some Nations, but well in all the Nations of the World, whose People are attached to their roots, their Identity, their Nation. This natural reaction to enfermement in a matric, inoperative system within the meaning of the Life, undergoes all that the osmotic usurpation can gréer in order to sit its limits which are concentrationnaires par excellence, which proves already, by its defensive fact, that this involutive system starts its decline, and, the Life here, as we mentioned above, rational start, witness its disintegration, without very taking part in it. Indeed, this disintegration is even initiated of it, by restriction of Freedoms, control of the thought, conditioning of the intelligence, composite rewriting of the History, annihilation and culpabilisation of the Identities, control to the interbreeding osmotic, biological, cultural, spiritual, thus creating and by these facts a natural multiplication of the anti bodies, which from now on appear majority in the People, which find themselves now opposite an aggregate of phasmes representing a negligible percentage of the People, holders by corrupt practices of the economic “capacities” and induitement by vassalisation, of the political “capacities”. We are currently remains of this place, of it face to face predestining with the total implosion of the system created by the involution, implosion which will not take place medium-term but well in the short run. The car defense of borrows phasmatic included/understood it well and therefore to persist in sitting its power it persists in its disintegration, without it realizing there, by initiating all that could save its involutive system on the decline, and in particular via lures intended to disturb the Humaine community, to know the existence of a pseudo terrorism, economic crises, completely handled, and tomorrow, let us not mislead there we by the implementation of a third world war which would make it possible to postpone the bankruptcy of its economic system. When we arrive from there there, and that is not so far, the attempts at eugenism legislated by its international bodies of supervision, either by social psychology by exacerbating a non-existent culpability of the Human being in front of the natural phenomena of climate warming, or by the force by obliging the Human beings to be made vaccinate by a damaged vaccine, worse than the evil, to fight a pseudo virus created of all parts by the pharmaceutical laboratories, public confrontation will take place, not in violence nor in the virtual one, but of course the public place by the awaked People of their torpor which will request account the intrigue, the breach, with the lie, with the invariance of propaganda, not by a vote but by the organization of national and international courts charged to judge those and those, vassal and féaux, which crowned this involution, by despizing Human being like Humanity in his diversified and necessary representations. Will six billion Human beings go up to the crenel to cancel this third world war, to reject it, and which hundred million nonbeings against this unverifiable quantity will be able to thus make? Nothing, if not to want to roll it, causing the largest genocide which the Earth knew, by instituting the terror, which will be catalysis of an innate resistance which at all events will overcome obligatorily, because the History with a H capital letter proves that from time immemorial, and it is well for that the Universal History is not taught any more, that People and at the very least Humanity in his diversity could not be submitted to any dictatorship, recent examples do nothing but confirm this fault in the economic system established to date, all the Countries which fought for their Freedom always gained this Freedom. The expiries approach, and is appropriate it in each People that the forces unify which want to make respect the Democracy which this day is practically completely usurped, and which each force by Pays are linked in order to restore with the Democracy its determination born of Freedom, while directing to become it by a major political action restoring with the Policy its vocation, which is Art to direct the city, and not the art of the infeodation, the dissimulation, of the breach, by the use of the Capacity and not of the mediocrity, which will make it possible definitively to relieve the “political” system based on the “economic one”, which is nothing recall once again without the force of work of the Human beings which were not born to be slaves, who were not born for beings from the not-beings subjected to the dictatorship from an unspecified “elite” economic, but quite born to evolve/move, to thrive and conquer in all the fields of the Life, and especially not to be used as cannon fodder with obsolete systems and without following days which survive only thanks to the terror and the handling of terror. Let us recall once again that we are more than six billion Human beings on this planet, and that this planet does not belong to in no case with the dictatorial modes whatever they are! This diversity and this fabulous quantity will allow I think it of thwarting the attempt at destruction by the control of Humanity, the People, the Nations, of the Identities, to which we currently assist, not nonreturn of one system to the anguish, against whom we must keep the ones the others in order to give birth to symbiotic reality, only dimension allowing each one to open out in Freedom.

 

© Vincent Thierry