Welcome ! Bienvenue ! New World Organization ®
Home
AU FIL DU TEMPS
DES ARTS
DEBATS
DEVENIR
ALL TEXTS
Documents
LIVRES REFERANTS
LIRE
LIVRES
UNIVERSALITY THEORY
HARMONIA UNIVERSUM
BOUTIQUE
Wrapper
Liens
Flux RSS
Contact
PARTICIPATION
Recherche
FOCUS SUR L'AUTEUR
Latest News
Search
Other Menu
Administrator
 
Home arrow ALL TEXTS arrow CIVILISATIONS arrow L'esclavagisme
L'esclavagisme PDF Imprimer Email
Écrit par Patinet Thierri   
Vendredi 09 Avril 2010 à 13:45

L'esclavagisme

 

Nous assistons depuis 1970 à un flux incontrôlé de vagues exogènes submergeant nos Pays Européens. Ce flux ordonné par l'ONU qui n'est pas un représentation gouvernementale loin de cesser se poursuit à une vitesse accélérée. Qui a amené ce flux ? Des prétendants voulant utiliser de la main d'œuvre bon marché au détriment des autochtones des Nations considérées, nouveaux marchands d'esclaves jamais nommés. Qu'à amené ce flux exogène dans nos divers Pays depuis son conditionnement dans les années 1970?  On entend parler ici et là que ce flux aurait construit les pays receveurs. Tout d'abord il convient de dire que nul n'a attendu ce flux pour construire ce que sont nos Pays Européens, tant au niveau culturel, Intellectuel que Spirituel, économique et organique. A preuve qu'avant 1970, les Pays considérés avaient un pouvoir d'achat remarquable. Il n'y a donc eu aucune construction de la part de ce flux inconsidéré qui laisse ce jour les Pays considérés dans un état de destruction absolument affligeant. Nos économies tout d'abord qui nonobstant cette course effarante laissent les salaires laminés par ces vagues successives. Nos Identités dévoyées par des regroupements sans avenir sinon celui de l'esclavagisme le plus totalitaire. Nos acquis sociaux écumés par ce flux dévastateur de couvertures sociales. Nos cultures décimées par une implantation éhontée d'une sous culture de la soumission. Nos systèmes éducatifs ne desservant désormais pour avenir que l'acculturation et l'illettrisme. Aujourd'hui chacun de nos Pays se retrouve avec un chômage endémique persistant et aléatoirement créé de toute pièce sur des motifs sans fondements, ceux de la délocalisation, ceux du profit maximum, ceux de l'engagement des salariés sur les bases de salaires qui ressemblent à des aumônes. De construction donc, rien, nous ne devons rien à ce flux anarchique décrété par l'ONU et soutenu par des partis parasites qui n'ont d'autres fonctions que la destruction des Nations pour les voir se dissoudre dans ce nouvel ordre mondial composé exclusivement d'esclaves et de "maîtres". Les partis Nationalistes petit à petit se hissent vers le Pouvoir dans le cadre de nos Pays Européens, il y en a pour s'en plaindre, d'autres pour applaudir, d'autres qui restent de marbre. Ils ont le mérite de dénoncer ce que chacun des citoyennes et des citoyens de nos Pays ne peuvent exprimer tout haut sous peine de se voir condamnés par des lois d'exception qui frisent le totalitarisme dans nos Démocraties en lambeaux. Face à ce déferlement sans devenir sinon celui de l'esclavagisme, il est bien évident que les Européens de souche ne peuvent rester statique s'ils veulent survivre. Ils sont très largement majoritaires actuellement, ce qui explique qu'au delà des partis inhérents du mondialisme, droite, gauche, extrême gauche, écologie, se dresse leur bouclier naturel qui deviendra de plus en plus important, n'en déplaise. Les assassinats politiques, la destruction systématique, ne pourront rien contre leur mouvement qui s'avance inexorablement. On oppose à l'arrêt du flux exogène, un contrôle de ce flux. Le contrôle, on le sait, ne sert strictement à rien. Ce qu'il convient c'est de stopper ce flux. Contrepartie c'est d'intégrer les Etres Humains qui ont fait l'objet de ce flux sous de faux prétextes, et qui sont aujourd'hui les esclaves d'entreprises et de commerces sans discernement qui se retrouvent aujourd'hui des marchands d'un esclavage particulièrement atterrant. Car enfin, comment des Pays où le chômage est devenu endémique, peuvent-ils recevoir des Etres Humains sans possibilité de les voir se loger correctement et obtenir un travail avec un salaire décent? Comment des Pays dont les couvertures sociales sont obérées par ce flux démentiel peuvent-ils recevoir des Etres Humains sans leur fournir une aide médicale appropriée, une retraite décente, un minimum vital, alors que déjà les Peuples des Nations considérées croulent sous les charges virtuelles qui permettent encore au système de se maintenir en place?  Ce ne seront pas les explications de pseudos économistes qui y changeront quelque chose, de pseudos politiques qui pourvoiront à ce problème majeur. Sociologiquement l'observation est implacable pour tous ces bêtisiers qui se veulent gouverner. Lorsqu'on regarde l'état des Banlieues des villes Européennes, la déstructuration conditionnelle des Etres Humains qui y vivent, qui n'ont pour avenir que la mendicité, ou le crime organisé ou non, goulags ou camps de concentration du 21 eme siècle,  il serait temps de stopper définitivement ce flux exorbitant pour enfin intégrer dans les valeurs de nos Nations, les Etres Humains en provenance de ce flux. Ici commence la lutte contre l'esclavagisme et ses conséquences. Stopper le flux est une priorité. Ensuite cette lutte doit s'organiser autour de l'intégration aux us et coutumes de nos Nations et non l'inverse des Etres Humains en provenance du flux antérieur, intégration par l'éducation et notamment par l'apprentissage de nos différentes langues, puis insertion dans les différents corps économiques, non ceux s'assignant à l'esclavage qui doivent faire l'objet d'un boycott intransigeant, et d'une sur taxation sans ambigüité, avec à la clef un procès pour esclavagisme. La réussite de cette intégration passe effectivement par l'élection de partis qui ne soient pas à la solde de l'esclavagisme le plus éhonté que la Terre ait connue. Complément de cette intégration, les barrières douanières doivent être renforcées pour taxer les produits fabriqués , notamment par des enfants, en provenance des différents pays du Monde. Complément majeur, les Etats doivent retrouver leur droit inaliénable à la création de monnaie. Ces actions intégrantes permettront d'éradiquer le racisme autoritaire et légiféré édicté à l'encontre des Peuples des Nations Européennes. Racisme répugnant qui voit ce jour nos Peuples traités de sous-chiens par des représentant de ce flux pandémique. Ce n'est qu'à ce prix que nous reviendrons et évoluerons vers des sociétés concertés où de nouveau il fera bon vivre, avec un pouvoir d'achat correct pour chacun des citoyennes et citoyens de chaque Pays considéré. L'éradication de l'esclavagisme de nos Pays doit donc être une priorité dans le cadre de notre devenir sauf à penser pour certains que l'esclavagisme soit la panacée du monde des Etres Humains, ce qui n'est pas le cas, n'en déplaise.

 

Slave system

 

We attend since 1970 an uncontrolled flow of exogenic waves submerging our European countries. This flow ordered by UNO which is not a governmental representation far from ceasing continues at an accelerated speed. Who brought this flow? Applicants wanting to use cheap labor to the detriment of the autochtones of the Nations considered, new merchants of slaves ever named. What with brought this exogenic flow in our various Countries since its conditioning in the years 1970?  One hears speak here and there that this flow would have built the countries receivers. First of all it is advisable to say that no one did not await this flow to build what are our European countries, as well at the level cultural, Intellectuel as Spirituel, economic and organic. With proof that before 1970, the Countries considered had a remarkable purchasing power. There thus was no construction on behalf of this ill-considered flow which leaves this day the Countries considered in a state of destruction absolutely afflicting. Our economies first of all which notwithstanding this frightening race leave the wages rolled by these successive waves. Our Identities canted by regroupings without future if not that of the most totalitarian slave system. Our social skills foamed by this flow devastator of social coverages. Our cultures decimated by a shameless establishment of under culture of the tender. Our education systems serving from now on for future only acculturation and illiteracy. Today each one of our Countries is found with an endemic unemployment persisting and by chance created of any part on reasons without bases, those of the delocalization, those of the maximum profit, those of the engagement of paid on the basis of wages which resembles auumônes. Of construction thus, nothing, we owe anything with this anarchistic flow issued by UNO and supported by parasitic parties which have other functions only the destruction of the Nations to see them dissolving in this new world order made up exclusively of slaves and “Masters”. The Nationalistes parties gradually rise towards the Capacity within the framework of our European countries, there is to complain some, others to applaud, others which remain of marble. They have the merit to denounce what each citizen and of the citizens of our Countries cannot express high under penalty of being seen condemned by laws of exception which curl totalitarianism in our Democracies in scraps. Vis-a-vis this surge without becoming if not that of the slave system, it is quite obvious that Europeans of stock cannot remain static if they want to survive. They are currently very largely majority, which explains why beyond the inherent parties of the mondialism, right-hand side, left, extreme left, ecology, draws up their natural shield which will become increasingly important, with due respect. The political assassinations, the systematic destruction, will not be able anything against their movement which advances unrelentingly. One opposes to the stop exogenic flow, a control of this flow. Control, one knows, is not used it strictly for nothing. What it is appropriate is to stop this flow. Counterpart is to integrate the Human beings which were the subject of this flow under false pretexts, and which are the slaves of companies today and of trade without understanding which find today merchants of a particularly overwhelming slavery. Because finally, how of the Countries where unemployment became endemic, can they receive Human beings without possibility of seeing them placing themselves correctly and obtaining a work with decent wages? How can Countries whose social coverages are obérées by this irrational flow receive Human beings without their providing an adapted medical assistance, a decent retirement, a vital minimum, whereas already the People of the Nations considered collapse under the virtual loads which still make it possible the system to be maintained in place?  In fact the explanations of pseudos economists will change something there, of pseudos political which will provide for this main issue. Sociologiquement the observation is relentless for all these collections of howlers which want to be to control. When one looks at the state of the Suburbs of the Européennes cities, the conditional destructuration of the Human beings which there live, which has as a future only the begging, or the organized crime or not, goulags or concentration camps of the 21st century, it would be time definitively to stop this exorbitant flow for finally integrating in the values of our Nations, the Human beings coming from this flow. Here the fight against the slave system and its consequences starts. To stop flow is a priority. Then this fight must be organized around integration with the customs and habits of our Nations and not the reverse of the Human beings coming from former flow, integration by the education and in particular by the training of our various languages, then insertion in the various economic bodies, not those assigning with slavery which must be the subject of an intransigent boycott, and of one on taxation without ambiguity, with the key a lawsuit for slave system. The success of this integration passes indeed by the election of parties which are not with the pay of the most shameless slave system that the Earth knew. Complement of this integration, the tariff barriers must be reinforced to tax the manufactured products, in particular by children, coming from the various countries of the World. Major complement, the States must find their inalienable right with the creation of currency. These integral actions will allow éradiquer authoritative and legislated racism enacted against the People of the European Nations. Feeling reluctant racism which sees this day our treated People of under-dogs by representative of this pandemic flow. It is only at this price that we will return and evolve to companies concerted where again it will make good things in life, with a correct purchasing power for each the citizens and citizen of each Country considered. Eradication of slave system of our Country must thus to be priority in framework our to become except to think for some that the slave system is the panacea of the world of the Human beings, which is not the case, with due respect.

 

© Vincent Thierry