Welcome ! Bienvenue ! New World Organization ®
Home
AU FIL DU TEMPS
DES ARTS
DEBATS
DEVENIR
ALL TEXTS
Documents
LIVRES REFERANTS
LIRE
LIVRES
UNIVERSALITY THEORY
HARMONIA UNIVERSUM
BOUTIQUE
Wrapper
Liens
Flux RSS
Contact
PARTICIPATION
Recherche
FOCUS SUR L'AUTEUR
Latest News
Search
Other Menu
Administrator

© Patinet Thierri

 
Home arrow DEBATS arrow POLITIQUE arrow POLITIQUE arrow Face à la mise à mort du Peuple Grec
Face à la mise à mort du Peuple Grec PDF Imprimer Email
Écrit par Patinet Thierri   
Mardi 04 Mai 2010 à 15:49

Face à la mise à mort du Peuple Grec

La mise à mort du Peuple Grec au nom de la virtualité et de ses principes illuministes ne se passe pas comme l'entendent tous les renégats à leur Patrie. Déjà s'élève un vent de colère qui ne devrait pas cesser dans ce Pays mis en lambeaux par les aficionados de la destruction et leurs suppôts mondialiste. De quel droit ces non-être se permettent-ils d'infliger au Peuple ce que devraient payer les banquiers de la virtualité, si bien épargnés par leurs troupeaux bêlants! Regardez notre propre Pays "prêter" à taux d'intérêt à ce Pays afin qu'il s'enfonce encore plus dans la dette. L'immoralité est totale, la non-humanité globale! Les chantres de cette "europe" prouvent ici leur non retour vers le concentrationnaire, sous tendue par leur idéologie nauséabonde nazi communiste qui se déploie comme jamais dans cette chienlit qu'ils ont porté, préparé, afin de réduire les Peuples au larvaire, à la déification de leur impuissance à créer sinon que dans le virtuel, si maître en désintégration sont-ils! Il suffit de cette utopie mortelle pour les Etres Humains, pour les Européens, pour les citoyens de nos Pays qu'ils voudraient voir enchaîner à leur aberrante doctrine, qui n'est pas celle de l'élévation de l'Humain mais de la désintégration de l'Humain. Assez de cette infamie sur nos sols, dans nos médias, assez de ces bellâtres argentés qui conchient le Peuple pour se nourrir de son sang comme les parasites se nourrissent de la moelle des animaux! Au nom de leur "euro" qu'ils croient unifiant les Peuples, ils conduisent les Peuples au désert, et s'il ne s'agissait que de la Grèce, mais qu'il suffise de regarder le Portugal, l'Espagne, l'Italie, la France, au nom du virtuel tous pays consommés d'avance par la hideur qui se proclame roi! Le Peuple Grec ne doit se laisser naufrager par ces histrions mondialistes, il doit proclamer haut et fort sa sortie de ce serpent qui le mène dans le vide, une sortie totale de cette zone qui devient putride à force de propagande, de forfaiture, de trahison, de servilité et de bassesse. Le Peuple Grec doit reprendre son indépendance totale monétaire, ce n'est qu'à ce prix qu'il se sortira de l'impasse dans laquelle l'enferrent les vampires du FMI et leurs subalternes dans tous ces "états" qui aujourd'hui scandent à l'unisson un vouloir économique commun. Non ce vouloir n'est pas commun aux Peuples, il n'est là que pour défendre les parasites qui se nourrissent sur les poubelles qu'ils créent au nom de ce mondialisme délirant qui ne mène qu'à l'abîme, dont ils sont les champions. Le Peuple Grec doit trouver en ses membres les Elites responsables qui lui permettront de se sortir de ce puits sans fond créé par cet emprunt mystifiant qui ne lui permettra jamais de se sortir de la pieuvre de l'endettement, et l'obligera à se prosterner devant le veau d'or du mondialisme pernicieux.  Il doit n'avoir cure de ces "marchés financiers" où on brasse les écumes du vide, des tonnes de billets qui ne représentent rien, rien que du virtuel échappé d'esprits atrophiés qui ne savent pas que la valeur de l'argent représente la valeur d'un bien et non de fumeuses équations sordides! Le Peuple Grec ne doit pas se prosterner, pas plus que le Peuple Portugais, pas plus que le Peuple Italien, pas plus que le Peuple Espagnol, pas plus que le Peuple Français à ce délire total qui veut que les Peuples paient la sordidité des reptiles dominants les marchés financiers! Nos Peuples n'ont que faire de cette dérision qui se vautre dans le virtuel, elle n'a aucune existence réelle, le papier monnaie n'est qu'un chiffon de papier qui ne représente rien, strictement rien, sinon que le degré d'usure qu'on veut bien lui accorder, usure pour qui, pour quoi? Le Peuple Grec doit donc se rebâtir sur sa propre monnaie, validant ses actifs et non des taux d'"intérêts" qui ne sont que les vêtements de parasites qui se vautrent dans la destruction. Le Peuple Grec ne doit en aucun cas accepter ces nouveaux prêts sans devenir que de conjuguer sa dette par une dette plus importante. Le Peuple Grec se doit de sortir de cette "europe" qui ne lui apporté que la ruine comme elle n'a apporté que la ruine pour les pays qui se sont conjugués à elle. D'ailleurs cette "europe" n'existe pas, elle n'a jamais fait l'objet d'un vote quelconque des Peuples, mais de représentants pour la plupart inféodés aux litanies euro mondialiste qui ne défendent en aucun cas l'élévation des Peuples mais leur soumission à une dictature qui s'auto couronne, s'auto congratule, s'auto fermente, et qui ce jour apparaît dans sa splendeur la plus décadente. Car comment ne pas parler de décadence lorsqu'on voit une pseudo union entraider par l'usure un Peuple? Un Peuple qui n'est en aucun cas responsable de la débauche d'où a surgie la crise, totalement manipulée par les prédateurs mondialistes! Que l'on rende à César ce qui appartient à César, il serait temps. Le Peuple Grec en sa configuration actuelle ne doit pas céder, décréter une grève illimitée et générale, jusqu'à ce que les tenanciers qui l'on trahi démissionnent, afin qu'ils puissent forger un gouvernement d'élites responsables et non pas irresponsables, d'élites capables, et non inaptes, d'élites reprenant en main la destinée de leur Nation en sa valeur réelle et non dans sa subjectivité passive où les parasites grouillent comme autant de vermine sur un corps malade. Sortir de la zone "euro", sortir de cette "europe" qui ne veut que sa destruction, tel doit être l'action que doit engager le Peuple Grec, comme la plupart des Peuples atteints de cette pandémie monstrueuse, demain. A suivre...

 

Vis-a-vis the setting with died of the Greek People

The setting with died of the Greek People in the name of virtuality and his principles illuminists does not occur as all the renegades with their Fatherland hear it. Already a wind of anger rises which should not cease in this Country put in scraps by the aficionados of the destruction and their henchmen mondialist. Of what a right these non-being are allowed to inflict to the People what the bankers of virtuality should pay, saved so well by their bleating herds! Look at our own Pays “lending” to interest rate with this Country so that it is inserted even more in the debt. Immorality is total, total not-humanity! The cantors of this “Europe” prove here to their nonreturn towards the concentrationnaire, under tended by their nauseous ideology communist Nazi who spreads himself as ever in this chienlit that they carried, prepared, in order to reduce the People to larval, with the deification of their impotence to create if not that in virtual, the so main one in disintegration are they! It is enough to this Utopia mortal for els Human beings, Europeans, the citizens of our Countries which they would like to see connecting with their aberrant doctrines, which are not that of the rise in Human but of the disintegration of the Human one. Enough of this infamy on our grounds, in our media, enough of these silver plated fops who conchient the People to nourish themselves of his blood like the parasites nourishes marrow of the animals! In the name of their “euro” that they believe unifying the People, they lead the People to the desert, and if it were only about Greece, but that it is enough to look at Portugal, Spain, Italy, France, in the name of virtual the all country consumed in advance by the hideousness which proclaims king! The Greek People should not leave naufrager by these histrions mondialists, it must proclaim high and strong its exit of this snake which carries out it in the vacuum, a total exit of this zone which becomes putrid through propaganda, of breach, treason, servility and lowness. The Greek People must take again his monetary total independence, it is only at this price that it will be left the dead end in which the vampires of the IMF and its subordinates in all these “states enferrent” which today stress in unison one to want economic commun run. Not this to want is not common to the People, it is there only to defend the parasites which are nourished on the dustbins that they create in the name of this delirious mondialism which does not lead that to the abyss, of which they are the champions. The Greek People must find in his members the responsible Elites which will allow him to be left this well bottomless created by this mystifying loan which will never enable him to be left the octopus of the debt, and will oblige it with prosterner in front of golden calf of the pernicious mondialism.  It must not have cure of these “financial markets” where one brews scums of the vacuum, of the tons of tickets which do not represent anything, only the virtual escaped one of atrophied spirits which do not know that the value of the money represents the value of a good and not of smoky sordid equations! The Greek People do not owe prosterner, not more than the Portuguese People, not more than the Italian People, not more than the Spanish People, not more than the French people with this are delirious total which want that the People pay the sordidness of the dominant reptiles the financial markets! Do our People have only to make this derision which vautre in the virtual one, it does not have any real existence, the paper money is only one paper rag which represents anything, strictly nothing, if not which the degree of wear that one wants to grant to him well, wear for which, what? The Greek People must thus rebuild themselves on his own currency, validating his credits and not rates of “interests” which are only clothing of parasites which are vautrent in the destruction. The Greek People should in no case to accept these new loans without becoming only to combine his debt by a more important debt. The Greek People must leave this “Europe” which brought to him that ruin as it brought only the ruin for the countries which were combined with it. Moreover this “Europe” does not exist, it forever not been the subject of an unspecified vote of the People, but representatives for the majority pledged with the litanies euro mondialist which do not defend to in no case the rise in the People but their tender with a dictatorship which car is crowned, car congratule, car is fermented, and which this day appears in its most declining splendor. Because how not to speak about decline when one sees a pseudo union helping by wear People? People which are not to in no case responsible for the vice from where the crisis, completely handled by the predatory mondialists emerged! That one returns in César what belongs to César, it would be time. The Greek People in his current configuration should not yield, to issue an unlimited strike and general, until the tenants who one betrayed resign, so that they can forge a government of responsible and not irresponsible elites, elites able, and noninapt, elites taking again in hand the destiny of their Nation in his actual value and not in its passive subjectivity where the parasites grouillent like as much vermin on a sick body. Left the zone “euro”, to leave this “Europe” which wants only its destruction, such must be action which must take the Greek People, like the majority of the People reached of this monstrous pandemia, tomorrow. To follow…

© Vincent Thierry

Dernière Mise à jour ( Mardi 04 Mai 2010 à 15:56 )