Welcome ! Bienvenue ! New World Organization ®
Home
AU FIL DU TEMPS
DES ARTS
DEBATS
DEVENIR
ALL TEXTS
Documents
LIVRES REFERANTS
LIRE
LIVRES
UNIVERSALITY THEORY
HARMONIA UNIVERSUM
BOUTIQUE
Wrapper
Liens
Flux RSS
Contact
PARTICIPATION
Recherche
FOCUS SUR L'AUTEUR
Latest News
Search
Other Menu
Administrator

© Patinet Thierri

 
Home arrow DES ARTS arrow POESIE arrow POLITIQUE arrow De qui se moque t'on ?
De qui se moque t'on ? PDF Imprimer Email
Écrit par Patinet Thierri   
Lundi 05 Juillet 2010 à 13:12

De qui se moque t'on ?

 

On donne au Peuple France, comme dans un cirque, deux hommes politiques, en pensant que le "bon" Peuple se satisfera de ces deux personnages et oubliera l'Affaire! Ces deux fusibles indépendants de la dite Affaire, sont sans intérêt. C'est vraiment prendre les Françaises et les Français pour des imbéciles si tant soit peut qu'on a pensé calmer la colère du Peuple envers la corruption, le mélange des genres et l'autosatisfaction des médiocres. Je pense qu'il existe assez de femmes et d'hommes de bonne volonté, n'ayant pas franchi le Rubicon les condamnant à la féodalité envers l'argenture, pour remettre de l'ordre au sein même de ce gouvernement, que ce soit à "droite" comme à "gauche". Car ne nous trompons pas, il existe au sein des Assemblées des femmes et des hommes intègres, du moins peut-on le penser. Il serait intéressant qu'ils se déclarent et sans distinction des échelles droite gauche qui n'existent que pour leurrer l'opinion, ils fassent le ménage de ces orientations particulièrement sinistres qui voient se confondre l'intérêt privé, d'un individu, d'un parti, d'une association, avec l'intérêt général. Il ne s'agit ici de curée mais de remise en ordre des Institutions qui n'ont pas à être entachées par les prébendes en tout genre. Conjointement à cette manifestation, il convient que ces femmes et ces hommes demandent une commission d'enquête sur l'imposition des vingt sept, et conjointement des trois mille figurants sur cette liste Helvète qui n'a eu de cesse d'être montrée sous le nez des Françaises et des Français, sans que jamais ils n'aient été informé de la suite curative qui a lui a été donnée. Enfin il convient dans le cadre de cette commission de mesurer avec exactitude la valeur des impôts à engranger, prorata temporis, depuis la fuite des capitaux cachés dans divers banques, qui ne sont pas simplement Helvètes, mais tenant assises dans différents Pays, dont le nôtre par Saint Barthe. Que l'arbre ne cache pas la forêt, cette étude doit être étendue aux Sociétés, de la plus importante à la plus humble. Enfin, cette étude, qui n'est que comptable et ne nécessite pas un temps considérable, sinon celui d'investigations sur des personnes physiques ou morales qui pourront être surajoutées après rendu du rapport constitutif, ce rapport donc doit être exploité globalement en répétition des dus près des particuliers et des entreprises, par la Direction générale des Impôts, ce qui permettra n'en doutons pas de combler une bonne partie du déficit de notre Etat. Les parlementaires de bonne volonté auront-ils le courage de créer cette commission et par delà légiférer la création d'une section de police spécialement affectée à la lutte contre cette délinquance: la fraude à l'imposition? Gageons que cela ne sera jamais fait, ou si cela se fait, que bien des problèmes se grefferont pour noyer dans une peau de chagrin ce qui aurait et quoi qu'il en soit doit être fait. Nous attendons une réaction saine et sereine de ces femmes et hommes de bonne volonté, au delà des apparences, de cette curée généralisée et de cette défense pathétique. Ici n'est pas le lieu de l'humiliation et on ne condamne pas un homme à terre, mais on restructure les conditions modales de l'imposition, et surtout on ne se laisse leurrer par cet arbre qui cache la forêt de la fraude comme de la corruption. On fait le ménage globalement, et totalement. Que l'on cesse de se moquer du Peuple, à qui l'on veut faire supporter une crise manipulée, tout en préservant des intérêts personnels, de castes, de loges, d'associations, de personnes privées. Il est temps aux Assemblées de passer aux actes et cesser d'être à genoux devant la prosternation à la pacotille, à la verroterie! Elus par le Peuple les Députés intègres doivent se concerter et mener cette action de nettoyage en profondeur. Nous attendons donc des actes. Faute de ces derniers, le Peuple comprendra enfin qu'il ne peut en aucun cas faire confiance en ses élus, et en conséquence de quoi, il lui appartiendra désormais de voter pour celles et ceux qui seront commettre ces actes authentiques qui permettront d'éradiquer de notre Etat cette corruption malsaine qui dispose de sa contrepartie, comme elle l'a été dans le cadre de la piraterie économique, de voir les humbles devoir payer les pots cassés de l'usure et ses prébendes. A suivre...

 

Which makes fun you one?

 

 

One gives the People France, as in a circus, two politicians, by thinking that “the good” People will be satisfied these two characters and will forget the Business! These two fuses independent of the aforesaid the Business, are without interest. It is really to take the Frenchwomen and the French for imbeciles if as well either can as one thought of calming the anger of the People towards corruption, the mixture of the kinds and the self-satisfaction of the poor ones. I think that there exists enough of women and men of good will, not having crossed Rubicon condemning them to feudality towards silvering, to give of the order to the center even of this government, that it is on “right-hand side” as on “left”. Because we do not mislead, it exists within the Assemblies of the women and of the just men, at least can one think it. It would be interesting that they are declared and without left reference to the scales right which only exist to delude the opinion, they do the housework of these particularly sinister orientations which see merging the private interest, of an individual, a party, of an association, with the general interest. It is not here of quarry but about resequencing of the Institutions which do not have to be sullied by the emoluments in any kind. Jointly for this demonstration, it is appropriate that these women and these men ask for a board of inquiry on the imposition of the twenty seven, and jointly of the three thousand observers on this Helvète list which did not have of cease to be shown under the nose of the Frenchwomen and the French, without never them not being informed of the curative action pursuant which has was taken to him. Finally it is advisable within the framework of this commission to measure with exactitude the value of the taxes to be garnered, prorata temporis, since the capital flight hidden in various banks, which are not simply Helvètes, but holding sat in various Countries, of which ours by Saint Barthe. That the tree does not hide the forest, this study must be wide at the Companies, of most important with humblest. Lastly, this study, which are only accountant and does not require a considerable time, if not that of investigations on natural persons or morals which could be added again after made report/ratio constitutive, this report/ratio thus must be exploited overall in repetition of due close to the private individuals and of the companies, by the Head office of the Taxes, which will allow do not doubt it to fill a good part of the deficit of our State. The members of Parliament of good will have courage to create this commission and across legislating the creation of a section of police force especially assigned to the fight against this delinquency: fraud with the imposition? Let us guarantee that will never be done, or if that is done, that many problems will be grafted for drowning in a shagreen what would have and at all events must be made. We await a healthy and serene reaction of these women and men of good will, beyond appearances, of this generalized quarry and this pathetic defense. Here is not the place of humiliation and one does not condemn a man to ground, but one restructures the modal conditions of the imposition, and especially one does not let oneself delude by this tree which hiding place the forest of the fraud like corruption. One does the housework overall, and completely. That one ceases making fun of the People, with which one want to make support a handled crisis, while preserving personal interests, castes, cabins, associations, individuals. It is time at the Assemblies to pass to the acts and to cease being with knees in front of prostration with the shoddy goods, with small glassware! Elected officials by the People the just Deputies must act in concert and take this action of in-depth cleaning. We thus await acts. For lack of the latter, the People will understand finally that it cannot in no case to make confidence in his elected officials, and consequently of what, it will belong to him from now on to vote for those and those which will be to make these notarial acts which will allow éradiquer of our State this unhealthy corruption which has its counterpart, as it was within the framework of economic piracy, to see humble the duty paying the broken pots of wear and its emoluments. To follow…

 

© Vincent Thierry