Welcome ! Bienvenue ! New World Organization ®
Home
AU FIL DU TEMPS
DES ARTS
DEBATS
DEVENIR
ALL TEXTS
Documents
LIVRES REFERANTS
LIRE
LIVRES
UNIVERSALITY THEORY
HARMONIA UNIVERSUM
BOUTIQUE
Wrapper
Liens
Flux RSS
Contact
PARTICIPATION
Recherche
FOCUS SUR L'AUTEUR
Latest News
Search
Other Menu
Administrator

© Patinet Thierri

 
Home arrow DEVENIR arrow ETRE HUMANITE arrow ETRE HUMANITE arrow Réflexion sur la Franc Maçonnerie
Réflexion sur la Franc Maçonnerie PDF Imprimer Email
Écrit par Patinet Thierri   
Lundi 26 Juillet 2010 à 13:34

Réflexion sur la Franc Maçonnerie

 

Bien souvent on entend hurler après ceci, après cela, après les sectes, les clubs, les partis et notamment, ce qui revient en général d'une manière courante dans les conversations, les Francs Maçons. Bigre! Et les uns les autres de raconter à la fois des niaiseries, des imbécilités, des anachronismes, toute une ribambelle de termes hétéroclites relevant des éternelles passions humaines, la jalousie, l'envie. La Franc Maçonnerie régulière n'est pas un problème en soit, au contraire, elle peut permettre d'éveiller l'individu aux valeurs éternelles, et dans le cadre de l'initiation qu'elle enfante resituer le vivant dans des caractéristiques nobles, ouvertes sur le monde, elle a sa place comme toute Institution humaine ayant pour but la conciliation des facteurs Humains dans ce monde. Mais comme toute Institution Humaine elle est d'une fragilité redoutable, et plus encore du fait de sa discrétion naturelle qui la met à la merci de tout aventurisme, désintégration, action pernicieuse. Si l'on observe son histoire et son développement on voit avec précision les éléments qui ont été sources de prévarication à son égard, et par là même qui lui ont porté préjudice et continuent aujourd'hui à lui porter préjudice. L'exemple le plus célèbre est son insinuation globale par les illuminés de Bavière, communistes par essence essayant par son intermédiaire de renverser religions et trônes au profit d'un déjà "maoïsme" triomphant. Cette insinuation est toujours vivante en son sein. Mais ce n'est pas la seule, et dans la multiplicité des obédiences, on peut trouver tout ce que comporte aujourd'hui notre monde contemporain de brassage d'idéologies, des plus naïves aux plus pernicieuses, et notamment celles relatives aux arcanes du mondialisme omniprésent, apothéose de l'illuminisme pré cité. La force de la Maçonnerie se trouve ici diminuée, car elle ne devient dans les luttes de pouvoir intestines des groupes initiés plus qu'un navire vide de tout contenu, balloté par les vagues frénétiques de pouvoirs profanes qui n'ont rien à y faire. A celles et à ceux qui désirent s'embarquer dans ce navire, nulle opposition ne doivent leurs être mentionnée, bien contraire, si elles et ils ont conscience de l'état de la Franc Maçonnerie ce jour, qui n'est pas celui de l'idéal majeur qu'elle a incarné antérieurement, malgré qu'en son sein luttent la moralité et la probité. Il n'est question ici de juger sur cette Institution qui participe à l'œuvre collective en permettant à certains individus de réaliser leur unité intérieure, mais bien de poser les jalons qui permettront de restituer la mission de la Franc Maçonnerie, son but n'étant pas celui d'asseoir un pouvoir politique quelconque mais d'éveiller. Lutte de pouvoirs, lutte de conditionnements, lutte de prétendants, les loges n'ont pas à être les vestibules et le couronnement des affairistes tant économiques que politiques, encore moins les cénacles d'un mondialisme inféodé au nazicommunisme, qui est l'apothéose de l'illuminisme en notre temps. Ainsi en connaissance les impétrants doivent-ils y pénétrer, non pas dans une croyance romantique mais avec un regard pragmatique. Les obédiences sont et restent à l'image du sociétal, et dans la mesure du possible convient-il de les rejoindre avec pour seul objectif de leur rendre leur nature intemporelle, et non cette nature déliquescente portée par des insinués propagandistes de toutes les causes révolutionnaires, destructrices de l'ordre naturel, alliant la subversion à l'équation d'intérêts privés qui sans apparences dirigent indirectement leur destinée. Les obédiences comme toutes Institutions ne sont pas à dénigrer, bien au contraire il faut les insinuer afin de leur rendre leur fonction opérationnelle, en destituant la subversion dont elles sont atteintes.  Maintenant croire que les obédiences sont le pouvoir, c'est accroire car les obédiences ne sont pas le pouvoir et ne concourent même pas au pouvoir. A l'heure actuelle elles ne sont que des viviers, d'où l'intérêt de les restituer dans leur mission avant qu'elles ne deviennent au même titre que les Agences nationales pour l'emploi les fourriers de toutes les crédulités qu'elles soient politiques, scientifiques ou artistiques. Les francs !açons purs et durs, à qui nous rendons honneur ici,  savent ce qu'il en est de se battre contre ces hérésies qui s'incrustent, se fabriquent, et à l'image du monde réel consomment dans le subterfuge leur réalité primordiale. Aux loges de combattre l'opportunisme, l'entrisme, l'opiacée des cordons - des grades -, et notamment les dérives qui s'associent en leur nom, le satanisme prioritairement qui en prévarication se façonne allégrement en masque sur leur Institution. Si l'on observe en contraintes la multiplicité des rites dérivés, la foison d'équilibristes qui au nom d'une symbolique, bien souvent dénaturée, s'entretiennent en son courant, et la destination des actes qui en découlent voyant de véritables travestissements devenir des lois pour des impétrants qui s'associent presque en tribus afin de phagocyter des métiers et des charges entières pour le seul bénéfice de leurs petits intérêts, il est bien temps de nettoyer les écuries d'Augias en son milieu. Le problème n'est pas né comme je l'ai dis précédemment aujourd'hui, il est renouvelé, anticipé, conditionné, ce qui peut laisser perplexe le néophyte sur la réalité initiatique de la Franc Maçonnerie ce jour. Des opérations curatives ont été dessinées suivies de certains effets, mais comme toujours ces opérations ne sont pas de véritables opérations d'assainissement qui pourraient contraindre au reflux de l'impermanence qui y végète. Il y a là un travail considérable à mettre en œuvre qui par l'insinuation recommandée le sera inévitablement, cette Institution ne pouvant continuer à être l'infatuation de l'impermanence et ses réseaux, au détriment de celles et de ceux qui cherchent à se construire et à construire dans ce milieu. En résumé, école de pensée, la Franc Maçonnerie mérite d'être restituée à elle même, afin de faire cesser tous les fantasmes inscrits en son nom qu'elle ne mérite pas de supporter. En défense j'avais commis un ouvrage en son temps Rescrits à Thanatos qui pourrait peut être aider à la compréhension de la mission de la Franc Maçonnerie, et permettre aux impétrants de naitre à un regard plus juste sur sa qualité intrinsèque. En attendant ne vous laissez influencer ni en bien ni en mal sur les sujets touchant à cette Institution qui à l'image des écoles de pensée a toute sa place dans nos sociétés.

 

Reflection on Masonry

 

Very often one intends to howl after this, that, after the sects, the clubs, the parties and in particular, which returns in general in a current way in the conversations, the Francs Masons. Bigre! And ones others to tell at the same time sillinesses, imbecilities, anachronisms, a whole long string of heteroclite terms concerned with eternal human passions, the jealousy, the desire. Frank regular Masonry is not a problem is, on the contrary, it can make it possible to wake up the individual with the eternal values, and within the framework of the initiation which it gives birth to put in perspective living it in noble characteristics, open on the world, it has its place like any human Institution having for goal the conciliation of the human factors in this world. But as any Human Institution it is of a frightening brittleness, and more still because of its natural discretion which puts it at the thank you of any adventurism, disintegration, pernicious action. If one observes his history and his development one sees with precision the elements which were sources of corrupt practice in its connection, and consequently which carried damage to him and continues today to carry damage to him. The most famous example is its total insinuation by enlightened of Bavaria, Communists essentially trying by his intermediary to reverse religions and thrones with the profit of one already triumphing “Maoism”. This insinuation is always alive in its center. But it is not only, and in the multiplicity of obediences, one can find all that our contemporary world of mixing of ideologies comprises today, most naive with most pernicious, and in particular those relating to the mysteries of the omnipresent mondialism, apotheosis of the quoted pre illuminism. The force of Masonry is decreased here, because it does not become in the internal power struggles of the initiated groups more but one empty ship of very contained, balloté by the frantic waves of profane capacities which do not have anything to make there. With those and those which wish to embark in this ship, null opposition do not owe their being mentioned, quite contrary, if they and they are aware of the state of Frank Masonry this day, which is not that of the major ideal that it incarnated before, although in its center morality and probity fight. It is not question of judging here about this Institution which takes part in collective work while making it possible certain individuals to carry out their interior unit, but of posing well the stakes who will allow to restore the mission of Frank Masonry, its goal not being that to sit an unspecified political power but to wake up. Fight of capacities, fights of conditionings, fights applicants, the cabins do not have to be the halls and the crowning of the racketeers as well economic as political, even less the coteries of a pledged mondialism to the nazicommunism, which is the apotheosis of the illuminism in our time. Thus in knowledge the impétrants must penetrate there, not in a romantic belief but with a pragmatic glance. Obediences are and remain with the image of the sociétal, and as far as possible is appropriate it to join them with for only objective returning their timeless nature, and not this nature to them déliquescente carried by insinuated propagandists of all the revolutionary, destroying causes of the natural order, combining subversion with the equation of private interests which without appearances direct their destiny indirectly. Obediences as all Institutions are not to disparage, quite to the contrary it is necessary to insinuate them in order to return their operational function to them, by relieving the subversion of which they are reached.  Now to believe that obediences are the capacity, it is accroire because obediences are not the capacity and do not even contribute to the capacity. At present they are only fish ponds, from where the interest to restore them in their mission before they become as well as the National agencies for employment the furriers of all credulities which they are political, scientists or artistic. Francs! pure and hard barges, to which we return honor here, know what it is to fight against these heresies who encrust ourselves, are manufactured, and with the image of the real-world consume in the subterfuge their paramount reality. With the cabins to fight opportunism, the infiltration, opiated cords - ranks -, and in particular the drifts which join on their behalf, the satanism firstly which in corrupt practice is worked briskly in mask on their Institution. If one observes in constraints the multiplicity of the derived rites, the abundance of equilibrists who in the name of a symbolic system, very often denatured, discuss in his current, and the destination of the acts which result from this indicator from true dressings-up to become laws for impétrants which almost join in tribes in order to phagocyter trades and whole loads for the only benefit of their small interests, it is well time to clean the stables of Augias in its medium. The problem was not born as I have say it previously today, it am renewed, anticipated, conditioned, which can leave perplexed the neophyte on the initiatory reality of Frank Masonry this day. Curative operations were drawn followed certain effects, but as always these operations are not true operations of cleansing which could force with the backward flow of the impermanency which vegetates there. There is a considerable work to implement which by the insinuation recommended will inevitably be it, this Institution not being able to continue to be the infatuation of impermanency and its networks, with the detriment of those and those which seek to be built and to build in this medium. In short, school of thought, Frank Masonry deserves to be restored with it even, in order to put an end to all the phantasms registered on its behalf which it does not deserve to support. In defense I had made a work in his Rescrits time in Thanatos which could can be to help with the comprehension of the mission of Frank Masonry, and to allow the impétrants to be born with a glance righter on his intrinsic quality. While waiting you let influence neither in good nor in evil on the subjects touching at this Institution which with the image of the schools of thought has all its place in our companies.

 

© Vincent Thierry