Welcome ! Bienvenue ! New World Organization ®
Home
AU FIL DU TEMPS
DES ARTS
DEBATS
DEVENIR
ALL TEXTS
Documents
LIVRES REFERANTS
LIRE
LIVRES
UNIVERSALITY THEORY
HARMONIA UNIVERSUM
BOUTIQUE
Wrapper
Liens
Flux RSS
Contact
PARTICIPATION
Recherche
FOCUS SUR L'AUTEUR
Latest News
Search
Other Menu
Administrator
 
Home arrow ALL TEXTS arrow CIVILISATIONS arrow Le pacifisme armé
Le pacifisme armé PDF Imprimer Email
Écrit par Patinet Thierri   
Dimanche 22 Août 2010 à 11:04

Le pacifisme armé

 

La guerre rôde, impitoyable, marquant la finalité d'une temporalité inverse, se noyant dans les basses fosses de l'ignominie, de la perversité, des ramures spectrales d'une couardise généralisée au nom de "droits" non de l'Etre Humain, mais de l'indifférencié. La guerre n'est pas une fin en soit, elle n'est d'aucune nécessité lorsqu'autour d'une table ronde se présentent des Etres Humains nés libres, libres du réductionnisme religieux, libres des œillères philosophiques, libres des calvaires idéologiques, libres des carcans scientifiques, libres de toutes dénatures culturelles, libres et sans attaches sinon les attaches de leurs racines, de leurs Nations, de leurs Peuples, de leurs Ethnies, de leurs Races, libres et souverains. Aujourd'hui est faillite de cette grandeur. Un sous univers Babélien vient d'opacifier la vertu pour la rendre immondice, et pire encore, source de tous les esclavages, réduisant la Liberté individuelle au néant, la Liberté collective à la poussière, poussée en cela par l'illumination du déracinement, conditionné par le déracinement lui même. Cela achèverait l'analyse si la systémique de cette dérision que l'on voit s'arrêtait là: au dessus du déracinement physique se tient un déracinement beaucoup plus insidieux, imperceptible en fonction de l'empathie qu'on peut lui accorder, le déracinement de l'Ame, tronquée en son dessein par la mise en geôle programmée par des religions délétères qui ne se conjuguent que par le maître mot de la soumission des Esprits et des Corps. Là, source de tous les conflits, se tient le lieu obscur de la contingence qui se veut règne en ce règne, déniant à César le droit de gouverner, alors que toute vertu propitiatoire du règne veut que l'on rende à César ce qui appartient à César, la Temporalité, et à Dieu ce qui appartient à Dieu, l'intemporalité. Ce front est là, devant nous, dans notre densité contemporaine, un front de terreur s'alliant à la terreur, d'un côté un front Islamique conquérant, de l'autre un front Protestant allié à un certain Judaïsme, tentative d'hégémonie dictatoriale, et dans l'enchevêtrement composite, la portée de la Chrétienté et de l'Orthodoxie tentant de former rempart aux intégrismes,  ce tout surmonté par l'ingérence mondialiste, nouvelle religion des dupes, jouant des uns et des autres pour fomenter sa prise de pouvoir. A cela si on surajoutent les expressions religieuses du communisme, la dépendance des mafias en tout genre, on se retrouve dans un monde au bord de l'explosion, explosion renforcée par l'afflux massif d'exogènes dans les Nations qui forment indirectement des bataillons prêts à en découdre avec les autorités naturelles, tels qu'on les voit actuellement dans notre propre Nation où les forces de l'Ordre se font tirer dessus sans sommation, où des tribales expressions saccagent villes et cités, voulant imposer leurs "droits" sans tenir compte des droits et devoirs nationaux. Nous en sommes là de cette litière de la guerre qui s'avance, une guerre totale et mondiale qui ne peut laisser indifférent qui que ce soit. Le pacifisme aujourd'hui ne sert en rien malheureusement les intérêts de la multiplicité, bien au contraire, sinon qu'à en vouloir voir la dénaturation dans l'esclavage et la soumission, car il est en partie porté par le mondialisme et les religions de soumission, ainsi que par leurs féaux insinués dans toutes les associations humaines, gouvernementales ou non gouvernementales. Le vrai pacifisme existe et se retrouve au cœur des Nations, qui n'ont ni envie de se soumettre aux religions conquérantes ni au mondialisme et ses artéfacts. Il n'est malheureusement pas assez développé et ne pourra contrecarrer la vindicte, faute non de combattants de qualité mais du nombre nécessaire pour éradiquer la dite vindicte. L'hypnotisation des Peuples dont l'acculturation devient critique, conjuguée à la nucléarisation des énergies en sont la cause primordiale, en cela alimentées par des médias totalement inféodés à la cause mondialiste. En conséquence, il convient de prendre mesure de ces faits et en deçà des sirènes ne se laisser influencer par quiconque, comme on le voit actuellement sur Internet où certains sites s'engluent jusqu'à la corde en reniant leur Identité, pour préserver le petit confort dans lequel ils baignent en braillant toutes insanités, dont ils deviennent les esclaves, sur tout mouvement restituant à la réalité son espace temporel, en rejetant leurs racines pour mieux se conjuguer dans le désert qui les confine, où certains sites gardent la tête froide et avec lucidité se déterminent, devient débat. Le Pacifisme ne pourra redevenir lui même, aux delà de la pauvreté des peureux et des couards qui sont prêts à se vendre à n'importe quoi pour prospérer dans leurs petites attitudes, que si les Nations renaissent, et rapidement, que si, et cela semble paradoxal, les Armées Nationales sont restituées dans leur degré qualitatif et quantitatif, et redeviennent ce qu'elles ont toujours été les Armées des Peuples institutionnalisés. On ne vainc la guerre que si et si seulement on a la puissance militaire permettant de contredire la moindre adversité dans ses prétentions. Ainsi convient-il en France de revenir très rapidement au Service National pour parer à la désagrégation du Peuple, et conjointement permettre d'éliminer les bastions des rebellions fomentées par les intégrismes tant politiques que religieux qui font le jeu des forces énumérées ci dessus. Il convient d'y adjoindre une force civile armée gardienne de l'intégrité territoriale, au même titre de ce que l'on appelle la garde Nationale aux Etats Unis. Les alliances actuelles n'en seront que plus renforcées, ce qui permettra dans notre espace Européen, alliance des Etats Unis, du Canada, de permettre la survie de l'Occident face aux tentatives économiques, politiques, religieuses, culturelles, de le voir désintégré au profit de dictatures carcérales qu'elles soient religieuses, culturelles ou politiques. On le voit le Pacifisme ne peut naître qu'en fonction d'orientations identitaires, culturelles, religieuses, Nationales. En dehors de cette réalité basique que l'on cherche à émousser par tous les moyens, notamment par des médias aux ordres d'un mondialisme dénaturé, le Pacifisme n'est que l'ombre de lui même, avatar des représentations d'une médiocrité culturelle indéfinie se lovant dans les artifices d'une Humanité dont toutes les composantes seraient sereines, ce qui n'est qu'utopie au regard de la couche intellectuelle principalement religieuse qui par soumission relègue l'Etre Vivant à l'être dominé, incapable de raison sinon celle du groupuscule, du groupe, du ferment opiacé qui l'enferme à jamais dans un décalage formel le menant à la virtualité, et à tous les fondements d'une agressivité dénaturée. Le respect se mérite, et pour qu'il y est respect, il convient de faire valoir non l'existence d'une supériorité quelconque mais l'existence d'un pouvoir de réaction qui fasse autorité, en l'occurrence dans notre monde, un pouvoir de réaction militaire proportionné à l'agression subie. Le vrai Pacifisme est donc un Pacifisme armé, celui qui ne s'en laisse pas conter, celui qui fort de son pouvoir de réaction est libre de son action et non tributaire d'actions qui ne sont pas générées par lui même mais par autrui. Lorsqu'on regarde le nanisme militaire de cette pseudo "europe" on comprend mieux qu'elle se noie dans sa propre désintégration, incapable de faire face avec autorité à quoi que ce soit, subissant toutes les indéterminations comme les déterminations d'autrui. La France comme certains de ses alliés est différente. La restructuration de son Armée peut se faire très rapidement, de plus elle dispose d'un pouvoir de réaction nucléaire qui permet de penser qu'elle soit apte à s'auto défendre sans le moindre problème. C'est là que l'on voit à quel point les Nations, qui sont les piliers civilisateurs, sont d'une importance capitale pour préserver la Paix dans ce Monde, contrairement à ce qu'on pu penser tous les pseudos philosophes du mondialisme errant qui se retrouvent désormais devant les tentatives hégémoniques de cartels religieux et ou politiques, emmenant avec eux des Peuples entiers vers des guerres sans lendemains. Le mal est fait, il faut faire avec et les générations à venir devront restituer aux Nations leur lace souveraine, Nations qui par complémentarité créeront par l'Universalité la genèse d'une orientation gouvernementale Mondiale, et non cette errance que l'on voudrait accoupler à l'indifférencié que l'on nomme le "nouvel ordre mondial" qui en est aujourd'hui à son point de rupture définitive. Point de rupture économique, point de rupture politique, point de rupture religieuse, dont les fondements laissent à penser malheureusement à la mise en œuvre de cette troisième guerre mondiale qui rôde avec impertinence dans notre petit monde, tandis que les actualités résonnent de sornettes sans noms et sans nombres et qu'elles continuent à s'enliser dans l'acculturation la plus putride afin que ne se réveillent pas les réalités physiques et dimensionnelles de cette Terre qui n'est pas constituée d'une virtualité basée sur l'indifférencié, mais bien fragmentée en des multiplicités d'Etats coordonnés par une existence bio-histo-géographique inaliénable. Je ne pense pas que l'on puisse faire renaître les Nations avant que ne se déclare cette guerre purement religieuse dont les prémisses sont très avancés. Ainsi le pragmatisme doit être Loi de chacun dans ce risque majeur d'une épreuve qui sera particulièrement terrible pour les uns et pour les autres, le combat devant se mener sur de multiples fronts et notamment tant à l'intérieur des Nations qu'à l'extérieur des Nations compte tenu des flux migratoires délirants organisés par l'ONU depuis des décennies au nom du nouvel ordre mondial auquel cette organisation est asservie, tout comme le sont la plupart des organismes internationaux dont les directives sont totalement dépassées par ce qui se mesure et se prépare, preuve encore de la virtualité qui les anime. Pragmatisme donc pour chacun. Et chacun en sa réalité comme en sa diversité ne pourra rester indemne dans le choix qu'il devra faire de sa survie. A l'heure où, naturellement le représentant Iranien déclare en cas d'intervention dans son propre Pays: "Nos options n'auront pas de limites (...) Elles concerneront la planète tout entière", le choix de nos racines bio-géo-historique doit être inflexible, inaliénable et sans condition. Ce choix emporte toute autre considération. Ne nous leurrons pas sur le choix d'un certain nombre de populations ne vivant dans le virtuel que pour le virtuel en vivant comme des larves dans un cocon, toutefois nous pouvons penser que les Peuples confrontés à ce choix magistral retrouveront leur dignité, et leur capacité de réaction vitale, ce qui permettra de défaire définitivement l'impéritie mondialiste et ses arcanes en chacun de ces Pays, qui retrouveront leur Liberté d'action loin du joug de la désintégration et de ses féaux. Mais cela est une autre considération qui trouvera ses conclusions après ce conflit qui malheureusement s'avance. En attendant que chacun se prépare et, les miracles existent parfois, liés à une volonté inflexible, peut être verrons nous la résurgence des Nations qui d'un commun accord s'opposeront à ce conflit mondial? On peut toujours rêver, mais le monde n'est pas un rêve, il est une réalité que chacun doit intégrer afin de rester éveiller par delà le nuage grotesque dissipé par la médiatisation de la médiocrité et de ses suppôts, médias des ondes comme d'Internet d'ailleurs, afin d'anesthésier la force vitale de tout un chacun. Cela ne serait durer. A suivre...


http://www.almanar.com.lb/NewsSite/NewsDetails.aspx?id=151159&language=fr
http://mecanoblog.wordpress.com/2010/08/20/le-general-hamid-gul-a-lantenne-dinfowars/

Armed pacifism

 

The war grinds, pitiless, marking the finality of an opposite temporality, drowning in the low pits of the ignominie, perversity, the spectral foliages of a cowardice generalized in the name of “rights” not of the Human being, but of the undifferentiated one. The war is not an end is, it is not of any need when around a roundtable Human beings born free are presented, free religious, free reductionnism of the philosophical, free blinkers of the ideological, free martyrdoms of the scientific, free yokes of all denature cultural, free and without fasteners if not the fasteners of their roots, of their Nations, their People, their Ethnos groups, their Races, free and sovereign. Today is bankruptcy of this size. Under universe Babélien comes to opacify the virtue to still return it refuse, and worse, source of all slaveries, reducing Individual freedom to nothing, collective Freedom with the dust, pushed in that by the illumination of the uprooting, conditioned by the uprooting him even. That would complete the analysis if the systemic one of this derision which one sees stopped there: with the top of the physical uprooting an uprooting much more insidious, unperceivable is held according to the empathy which one can grant to him, uprooting of the Heart, truncated in its intention by the setting in jail programmed by noxious religions which are combined only by the key word of the tender of the Spirits and the Bodies. There, source of all the conflicts, is held the obscure place of the contingency which wants to be reign in this reign, denying in César the right to control, whereas any propitiatory virtue of the reign wants that one returns in César what belongs to César, Temporality, and to God what belongs to God, timelessness. This face is there, in front of us, in our contemporary density, a face of terror being combined with terror, on a side a conquering Islamic front, other a Protestant face combined with a certain Judaism, attempt of dictatorial hegemony, and in the composite tangle, the range of Christendom and Orthodoxy trying to form rampart with the integrisms, this whole overcome by the interference mondialist, new religion of easily deceived, playing of the ones and others to foment its takeover. With that if one add again the religious expressions of Communism, the dependence of the Maffias in any kind, one is found in a world at the edge of the explosion, explosion reinforced by the massive surge of exogenic in the Nations which indirectly form battalions ready with in découdre with the natural authorities, such as one currently sees them in our own Nation where the police force is made draw above without summation, where tribal expressions ransack cities and quoted, wanting to impose their “rights” without taking account of the rights and national duties. We are there of this litter of the war which advances, an all-out war and world which cannot leave indifferent anyone. Pacifism today unfortunately does not serve of anything the interests multiplicity, quite to the contrary, if not that to want some to see the denaturation in slavery and the tender, because it is partly carried by the mondialism and the religions of tender, like by their féaux insinuated in all human, governmental associations or not governmental. True pacifism exists and is found in the middle of the Nations, which want neither to be subjected to the conquering religions nor to the mondialism and its artefacts. It is unfortunately not developed enough and will not be able to thwart vindication, not for lack of combatants of quality but of the number necessary for éradiquer the aforementioned vindication. The hypnotisation of the People whose acculturation becomes critical, combined with the nuclearisation of the energies are the paramount cause, in that supplied with completely pledged media with the mondialist cause. Consequently, it is advisable to take measurement of these facts and in on this side them sirens to let itself influence by whoever, as one currently sees it on Internet where certain sites are limed to the cord by disavowing their Identity, to preserve small comfort in which they bathe by braillant all insanities, of which they become the slaves, on any movement restoring with reality his temporal space, by rejecting their roots for better combining itself in the desert which confines them, where certain sites keep the cool head and with clearness are determined, becomes debate. Pacifism will not be able to even become again him, with beyond poverty of timorous and couards which are ready to be sold with anything to thrive in their small attitudes, that if the Nations reappear, and quickly, that if, and that seems paradoxical, the National armies are restored in their qualitative and quantitative degree, and become again what they were always the Armies of the institutionalized People. One overcomes the war only if and so only one with the military power allowing to contradict the least adversity in his claims. Thus is advisable it in France to be allocated very quickly to the National service to avoid the disintegration of the People, and jointly to allow to eliminate the bastions from rebelled fomented by the integrisms as well political as monks who make the play of enumerated forces Ci above. It is advisable there to associate a civil force army guardian of the territorial integrity, on the same basis of what one calls the national guard in the United States. Current alliances only will be reinforced with it, which will allow in our Européen space, alliance of the United States, of Canada, to allow the survival of the Occident vis-a-vis the attempts economic, political, religious, cultural, to see it disintegrated with the profit of prison dictatorships which they are nuns, cultural or political. It is seen Pacifism can be born only according to orientations identity, cultural, religious, Nationales. Apart from this basic reality that one seeks to blunt by all the means, in particular by media with the orders of a denatured mondialism, Pacifism is only the shade of him even, misadventure of the representations of an indefinite cultural mediocrity being coiled in the artifices of a Humanity of which all components would be serene, which is only Utopia in comparison with the mainly religious intellectual layer which by tender relegates the Living being to the dominated being, unable of reason if not that of the bunch, of the group, the opiated leaven which locks up it forever in a formal shift leading it to virtuality, and with all the bases of a denatured aggressiveness. The respect is deserved, and so that it is there respect, it is advisable to put forward not the existence of an unspecified superiority but the existence of a capacity of reaction which makes authority, in fact in our world, a military capacity of reaction proportioned to the undergone aggression. True Pacifism is thus a Pacifism armed, that which is not let any tell, that which extremely its capacity of reaction is free of its action and nondependant on actions which are not generated by him even but by others. When one looks at the military nanism of this pseudo “Europe” one includes/understands better than it drowns in its own disintegration, incompetent to face authority with anything, undergoing all the indeterminations like the determinations of others. France as some of its allies is different. The reorganization of its Army can be done very quickly, moreover it has a nuclear capacity of reaction which makes it possible to think that it is ready car to be defended without the least problem. It is there that one sees at which point the Nations, which are the civilizing pillars, are of an major importance to preserve the Peace in this World, as opposed to what one been able to think all the philosophical pseudos of the wandering mondialism which is found from now on in front of the hegemonic attempts at religious trusts and or policies, taking along with them of the whole People towards wars without following days. The evil is made, it should be made with and the generations to come will have to restore with the Nations laces to them sovereign, Nations which by complementarity will create by the Universality the genesis of a governmental orientation Mondiale, and not this wandering which one would like to couple with undifferentiated that one names the “new world order” which in is today at its point of rupture final. Economic point of rupture, political point of rupture, point of rupture nun, whose bases leave unfortunately think of the implementation of this third world war which grinds with impertinence in our small world, while the current events resound of twaddles without names and numbers and that they continue with enliser in the most putrid acculturation so that do not awake physical and dimensional realities of this Ground which does not consist of a virtuality based on the undifferentiated one, but quite fragmented in multiplicities of States coordinated by an inalienable bio-histo-geographical existence. I do not think that one can make reappear the Nations before this purely religious war is not declared whose premises are very advanced. Thus pragmatism must be Loi of each one in this main risk of a test which will be particularly terrible for the ones and the others, the combat having to carry out itself on multiple faces and in particular as well inside the Nations as outside the Nations taking into account the delirious migratory flux organized by UNO since decades in the name of the new world order to which this organization is controlled, just like are to it the majority of the international agencies whose directives are completely exceeded by what is measured and prepared, proof still of the virtuality which animates them. Pragmatism thus for each one. And each one in its reality as in its diversity will not be able to remain unscathed in the choice which it will have to make of its survival. Per hour when, naturally the Iranian representative declares in the event of intervention in his own Pays:Our options will not have limits (...) They will relate to very whole planet”, the choice of our bio-géo-history roots must be inflexible, inalienable and without condition. This choice carries any other consideration. We do not delude on the choice with a certain number of populations living in the virtual one only for the virtual one while living like larvae in cocoon, however we can think that the People confronted with this masterly choice will find their dignity, and their capacity of vital reaction, which will make it possible definitively to demolish the impéritie mondialist and its mysteries of each one of these Countries, which will find their Liberty of action d' far from the yoke of disintegration and of its féaux. But that is another consideration which will find its conclusions after this conflict which unfortunately advances. While waiting for that each one prepares and, the miracles exist sometimes, related to an inflexible will, can be will see us to it resurgence of the Nations which by mutual agreement will oppose this world war? One can always dream, but the world is not a dream, it is a reality that each one must integrate in order to remain to wake up across the grotesque cloud dissipated by the mediatization of the mediocrity and its henchmen, media of the waves like Internet besides, in order to anaesthetize the vital force of each and everyone. That would not be to last. To follow…


http://www.almanar.com.lb/NewsSite/NewsDetails.aspx?id=151159&language=fr
http://mecanoblog.wordpress.com/2010/08/20/le-general-hamid-gul-a-lantenne-dinfowars/

 

© Vincent Thierry

Dernière Mise à jour ( Dimanche 22 Août 2010 à 12:42 )