Welcome ! Bienvenue ! New World Organization ®
Home
AU FIL DU TEMPS
DES ARTS
DEBATS
DEVENIR
ALL TEXTS
Documents
LIVRES REFERANTS
LIRE
LIVRES
UNIVERSALITY THEORY
HARMONIA UNIVERSUM
BOUTIQUE
Wrapper
Liens
Flux RSS
Contact
PARTICIPATION
Recherche
FOCUS SUR L'AUTEUR
Latest News
Search
Other Menu
Administrator

© Patinet Thierri

 
Home arrow DEBATS arrow PHILOSOPHIE arrow PHILOSOPHIE arrow Pouvoir de renaissance
Pouvoir de renaissance PDF Imprimer Email
Écrit par Patinet Thierri   
Dimanche 24 Octobre 2010 à 06:36

Pouvoir de renaissance

Si les Peuples dans leur ensemble veulent survivre, ils doivent être parfaitement conscients de leur réalité historique, de leur densité culturelle, de leur pouvoir économique. Les Peuples sont pris dans la tenaille de deux fléaux conjoints : le mondialisme et le paupérisme accéléré par le mondialisme. Cette tenaille trouve sa finalité dans l'anéantissement des Peuples dans leur biodiversité. A l'heure où certains illuminés sont à genoux devant la planète, qui n'est qu'un support de la destinée de l'Humanité, qui en appellent à toute empathie, tout altruisme envers les espèces, on ne peut être que consternés de voir l'errance immobiliser les consciences dans une torpeur culpabilisatrice, qui au delà de l'image cherche à faire naître le sentiment d'autodestruction des espèces Humaines. Il est temps de se réveiller de cette léthargie qui se conjugue avec des mots clés qui sont les leitmotiv des prétendants de l'errance : racisme, multiculturalisme, métissage. Le racisme est l'œuvre de celles et de ceux qui ont pour seule prétention la destruction de la biodiversité Humaine afin de créer l'esclave parfait, le multiculturalisme est l'œuvre de celles et de ceux qui ont pour seule prétention la destruction de toutes cultures Humaines afin d'instaurer la culture du néant, le métissage ( en dehors des affinités amoureuses) , est l'œuvre de celles et de ceux qui ont pour seule prétention la destruction de toutes les racines Humaines, afin de créer une humanité d'esclaves consentants. Respecter ses Racines, son Peuple, son Histoire, son devenir deviennent les sujets de toutes hérésies pour ceux qui pratiquent les leitmotiv précités et qui dans leur ignorance prêtent à ceux qui sont des Etres Humains respectueux de leurs Nations cette terminologie qui leur revient de droit. Une pseudo psychologie accompagne cette infatuation grégaire, marquée par ces mots sans queue ni tête qui foisonnent dans les médias aux ordres, la peur, la peur de l'autre, la peur de ceci, la peur de cela, ce qui n'est qu'un masque pour auto-protéger le déracinement et sa virtualité factice. La France a montré dans son Histoire sa capacité d'intégration sans peur en ses traditions de multiples facettes de la biodiversité Humaine, cette hystérie du déracinement n'a donc aucune valeur dans son espace et prête à rire lorsqu'on observe les tenants de ce mensonge se contorsionner pour appliquer à notre Pays et à son Peuple millénaire les égarements triviaux de leur pensée. Le racisme de l'errance à l'encontre de la biodiversité, le multiculturalisme bêtifiant, le métissage des pensées, doivent donc être dissous du langage de chaque Peuple qui se respecte et respecte les autres Peuples, l'Humanité dans sa totalité et sa biodiversité. Il faut que les Peuples cessent de ramper devant l'errance et sa contrition, ce mondialisme virtuel créé de toute pièce pour les réduire en esclavage. Esclavage physique par viol de leurs racines, esclavage intellectuel par imposition d'un multiculturalisme marqué par l'abêtissement, esclavage spirituel par imposition obligatoire par acceptation de croyances surajoutées nées d'invasions programmées par le mondialisme de l'errance.  Le mondialisme naît le paupérisme et accélère le paupérisme en toute Nation, afin d'imposer sa loi de la destruction, en se servant des instruments financiers qui font voir aujourd'hui les Nations jugées à l'aune d'une notation qui n'est applicable qu'aux entreprises. Ce phénomène est lié uniquement à l'abandon du pouvoir de créer leur propre monnaie par les Etats. En s'endettant auprès des banques privées, les Etats perdent leur pouvoir et donc par conséquent les Peuples qui deviennent des esclaves patentés du parasitisme bancaire par versement d'intérêts indus qui se multiplient aujourd'hui au regard de la redistribution du pouvoir économique de la Nation entre les factions du parasitisme né de l'invasion galopante d'exogènes,  dument organisée par l'errance, et la dime versée à l'errance. Ces deux phénomènes conjoints doivent être remisés aux poubelles de l'Histoire, par reprise en main des Peuples sur leur pouvoir de créer la monnaie, et par redistribution uniquement à celles et ceux qui participent à la vie collective de la société en versant leur contribution aux organismes sociaux. La stabilisation et l'évolution des sociétés comme de l'Humanité sont à ce prix, mais pour cela faut-il que le Politique avec un P majuscule soit et qu'il cesse par reptation d' être l'esclave d'une partie du système bancaire et financier. La reprise en main du pouvoir économique par le Politique se déclinera obligatoirement par une renaissance globale de toute Nation à travers ce monde rendu opaque par la perversité de l'errance, si peureuse d'être qu'elle se cache afin de ne pas être visible par les Peuples qu'elle conditionne  par l'intermédiaire de ses féaux politiques qui initiés de droite comme de gauche flouent la vérité pour faire accepter aux dits Peuples un esclavagisme consentant, tel qu'on vient  de le voir avec cette dernière Loi sur la retraite dans notre propre Pays. Le choix du Politique ne doit plus se faire comme on le fait d'une marque de lessive, mais bien sur des personnes identifiées en leurs désirs de servir leur Peuple, qui soient totalement indépendantes du marécage devenu aujourd'hui des sociétés discrètes et de leurs coup d'état permanent au nom d'un illuminisme qui n'a d'autre critère que celui d'instaurer une dictature universelle. La force Politique instituée, il conviendra de déléguer dans les Institutions internationales la typologie Humaine précitée, et non en leur sein ces avatars du mensonge et de l'hypocrisie qui font aujourd'hui de ces institutions des Institutions dévouées aux mains de l'errance et de sa systémique, basée sur le mensonge et l'hypocrisie. Cette action multipliée en chaque Etat, permettra de nettoyer les écuries institutionnelles qu'elles soient nationales ou internationales,  de tous les parasites qui les immobilisent, conjointement permettra aux Peuples en paupérisme de s'émanciper en reprenant leur droit inaliénable à vivre et non à subir des génocides organisés par les prébendiers de toutes sortes qui font le jeu de l'errance, conjointement permettra aux invasions sauvages de cesser et de même réintégrer dans leurs Nations de naissance les exogènes vivants d'indigence dans leur Pays d'accueil, le renouveau de leur Nation, débarrassé de ses scories leurs permettant de bâtir et construire un devenir. A l'équilibre ce monde pourra enfin se forger dans sa réalité qui est celle de la biodiversité, et non pas dans celle de la dilution menant vers l'esclavage et sa dictature prônés par l'illuminisme de ce jour qui nargue les Peuples du haut de ses citadelles sablières telles celles représentées par des institutions internationales dévoyées de leur mission, ONU, FMI, OMC, OMS, des créations virtuelles telle cette "europe" sans fondement politique, uniquement basée sur l'asservissement économique et sa panoplie dédiée à l'errance barbare du mondialisme dictatorial. Les jeunes générations et les générations futures devront achever cette œuvre de restitution du réel sur le virtuel,  se déterminant dans l'Universalité qui est réalité et respect inconditionnel de la biodiversité Humaine en ses multiples racines, et non dans ce mondialisme atrophié qui est arcane de l'esclavagisme le plus dictatorial qui soit, celui de la mort sur la vie. Face à ce jeu truqué et tronqué, si les Peuples savent remettre à leur place les pièces qui les composent, et ils le seront, l'avenir s'ouvrira à l'Humanité. Ce n'est qu'une question de volonté, qui ne doit être assourdie par les leitmotiv précités , la propagande inversée, telle celle que l'on entend à propos des mouvements nationaux qui seraient fascistes, nationaux socialistes,  le fascisme, le national socialisme, le communisme, le trotskysme, le maoïsme, ayant trouvés dans le mondialisme leur pain béni pour assouvir leur passion de la dictature, en s'alliant réciproquement. Les termes aujourd'hui ont un sens et observez bien le contenu qu'ils déclinent et vous verrez alors la mystification que subissent les Peuples dans leur ensemble, cette mystification qu'il convient de réduire à sa plus simple expression, celle du néant, car on ne fonde pas sur le néant mais sur la réalité, la réalité Historique, la réalité Culturelle, la réalité Spirituelle, n'en déplaise à l'errance et ses théurgies instrumentalisées qui n'ont de vocation que la destruction. Le droit au respect est inaliénable pour tous les Etres Humains en leur réalité, leurs racines, leurs Ethnies, leurs Peuples, leurs Races, leur Humanité,  indivisibles de leurs Existants, dont la Nation est accomplissement et pierre d'œuvre, Voie vers l'Universalité qui est respect et défense de l'intégralité de la biodiversité Humaine, et non anéantissement de cette biodiversité au nom d'une dictature de l'assouvissement de l'errance et de ses féaux. A suivre...

 

To be able of rebirth

If the People as a whole want to survive, they must be perfectly conscious of their historical reality, of their cultural density, them economic capacity. The People are taken in the clipper of two joint plagues: mondialism and the pauperism accelerated by the mondialism. This clipper finds its finality in the destruction of the People in their biodiversity. Per hour when some enlightened are with knees in front of the planet, which is only one support of the destiny of Humanity, which calls some with any empathy, any altruism towards the species, one can be only dismayed to see the wandering immobilizing the consciences in a torpor culpabilisatrice, which beyond the image seeks to give birth to the feeling from self-destruction of the mankind. It is time to awake this lethargy which is combined with key words which are the leitmotiv of the applicants of the wandering: racism, multiculturalism, interbreeding. Racism is the work of those and of those which have for only claim the destruction of the Humaine biodiversity in order to create the perfect slave, the multiculturalism is the work of those and of those which have for only claim the destruction of all human cultures in order to found the culture of nothing, the interbreeding (apart from affinities in love), is the work of those and those which have for only claim the destruction of all the Humaines roots, in order to create a humanity of agreeing slaves. To respect its Roots, its People, his History, his to become become the subjects of all heresies for those which practice the leitmotiv above mentioned and which in their ignorance lend to those which are respectful Human beings their Nations this terminology which returns to them from right. A pseudo pshycology accompanies this gregarious infatuation, marked by these words without tail nor head which abound in the media with the orders, the fear, the fear of the other, the fear of this, the fear of that, which is only one mask car-to protect the uprooting and its factitious virtuality. France showed in its History its capacity of integration without fear in its traditions of multiple facets of the Humaine biodiversity, this hysteria of the uprooting thus does not have any value in its space and ready to laugh when one observes holding them of this lie contorsionner to apply to our Country and his thousand-year-old People commonplace mislayings of their thought. The racism of the wandering against the biodiversity, the bêtifiant multiculturalism, the interbreeding of the thoughts, must thus be dissolved language of each People which respect and respect the other People, Humanity in his totality and his biodiversity. Is needed that the People ceases crawling in front of the wandering and its contrition, this virtual mondialism created of any part to reduce them in slavery. Physical slavery by rape of their roots, intellectual slavery by imposition of a multiculturalism marked by abêtissement, spiritual slavery by obligatory imposition by acceptance of added again beliefs born from invasions programmed by the mondialism of the wandering.  The mondialism is born pauperism and accelerates pauperism in any Nation, in order to impose its law of the destruction, while making use of the financial instruments which show today the Nations judged with the ell of a notation which is applicable only to the companies. This phenomenon is only related to the abandonment of the capacity to create their own currency by the States. While being involved in debt near the private banking, the States lose their capacity and thus consequently the People which become licensed slaves of banking parasitism by payment of undue interests which multiply today in comparison with the redistribution of the economic capacity of the Nation between the factions of the parasitism born of the which gallops invasion the exogenic ones, duly organized by the wandering, and the versed dime with the wandering. These two joint phenomena must be garaged with the dustbins of the History, by resumption in hand of the People on their capacity to create the currency, and by redistribution only with those and those which take part in the collective life of the company by pouring their contribution to the social welfare. The stabilization and the evolution of the companies as of Humanity are at this price, but for that it is necessary that the Policy with a P capital letter is and that it ceases by snaking being the slave of part of the banking system and financier. The resumption in hand of the economic capacity by the Policy will be declined obligatorily by a total rebirth of any Nation through this opaque world made by the perversity of the wandering, if timorous to be that it hides in order not to be visible by the People which it conditions via its féaux policies which initiated of right-hand side as of left flouent the truth to make accept in known as Peuples an agreeing slave system, such as one comes to see it with this last Law on the retirement in our own Pays. The choice of the Policy should not be done any more like one does it of a mark of detergent, but of course of the people identified in their desires to serve their People, which are completely independent of the marsh become today of the discrete companies and their permanent coup d'etat in the name of a illuminism which has of another criterion only that to found a universal dictatorship. The instituted political clout, it will be appropriate to delegate in the International institutions above mentioned Humaine typology, and not in their center these misadventures of the lie and the hypocrisy which make today these institutions of the Institutions devoted to the hands of the wandering and its systemic, based on the lie and hypocrisy. This action multiplied in each State, will make it possible to clean the institutional stables which they are national or international, of all the parasites which immobilize them, jointly will allow the People in pauperism of émanciper by taking again their inalienable right to live and not to undergo genocides organized by the prebendaries of all kinds which make the play of the wandering, jointly will allow the invasions wild to cease and of the same reinstating in their the exogenic Nations of birth alive ones of indigence in their Host country, the revival of their Nation, removed from his slags their allowing to build and build to become. With balance this world will be able to be finally forged in its reality which is that of the biodiversity, and not in that of dilution carrying out towards the slavery and its dictatorship preached by the illuminism of this day which nargue People top of its citadels sand pits such those represented by canted international institutions of their mission, UNO, the IMF, OMC, WHO, creations virtual such this “Europe” without political base, only based on economic control and its panoply dedicated to the barbarian wandering of the dictatorial mondialism. The young generations and the future generations will have to complete this work of restitution of reality on the virtual one, being determined in the Universality which is reality and unconditional respect of the Humaine biodiversity in its multiple roots, and not in this atrophied mondialism which is mystery slave system most dictatorial which is, that of died on the life. Vis-a-vis this faked and truncated play, if the People know give to their place the coins which compose them, and they will be it, the future will open with Humanity. It is only one question of will, which should not be deafened by the leitmotiv above mentioned, reversed propaganda, such that which one hears in connection with the national movements which would be fascistic, national Socialists, Fascism, the national socialism, Communism, the trotskysme, the Maoism, having found in the mondialism their bread blessed to appease their passion of the dictatorship, while being combined reciprocally. The terms today have a direction and observe the contents well that they decline and you will see mystification then that the People undergo as a whole, this mystification which it is advisable to reduce to its more simple expression, that of nothing, because one does not base on nothing but on reality, Historique reality, Culturelle reality, Spirituelle reality, with due respect to the instrumentalized wandering and his théurgies which has vocation only the destruction. The right to the respect is inalienable for all the Human beings in their reality, their roots, their Ethnos groups, their People, their Races, their Humanity, indivisible their What exists, whose Nation is achievement and stone of work, Voie towards the Universality which is respect and defense of the entirety of the Humaine biodiversity, and not destruction of this biodiversity in the name of a dictatorship of the satisfaction of the wandering and of its féaux. To follow…

© Vincent Thierry

Dernière Mise à jour ( Mardi 26 Octobre 2010 à 14:37 )