Welcome ! Bienvenue ! New World Organization ®
Home
AU FIL DU TEMPS
DES ARTS
DEBATS
DEVENIR
ALL TEXTS
Documents
LIVRES REFERANTS
LIRE
LIVRES
UNIVERSALITY THEORY
HARMONIA UNIVERSUM
BOUTIQUE
Wrapper
Liens
Flux RSS
Contact
PARTICIPATION
Recherche
FOCUS SUR L'AUTEUR
Latest News
Search
Other Menu
Administrator
 
Home arrow ALL TEXTS arrow CIVILISATIONS arrow Honneur et Histoire
Honneur et Histoire PDF Imprimer Email
Écrit par Patinet Thierri   
Dimanche 31 Octobre 2010 à 12:36

Honneur et Histoire

Histoire et Honneur sont indissociables. L'Histoire des Peuples et de leurs Nations sont indissociables de leur Honneur. Avoir la prétention de faire disparaître l'Histoire, qui ne disparaîtra jamais au demeurant, c'est vouloir faire disparaître l'Honneur des Peuples qui se sont constitués à partir de leurs racines et de leurs rémanences culturelles intrinsèques. L'attaque que subit l'Histoire aujourd'hui, nonobstant sa falsification uniquement destinée à cacher sa réalité et la réalité des acteurs qui œuvrent à sa déstabilisation et ce depuis la Révolution Française, est pertinence d'une dénature particulièrement outrancière vis à vis de l'Humanité dans son ensemble. Cette dénature axée sur la voie inversée tendant à créer une pensée unique basée sur la culture de la mort, passant par la déstructuration de l'Humain enveloppé dans les liens sordides de la névrose ayant donné naissance à des idéologies cadavériques: darwinisme, freudisme, einsteinisme, marxisme, toutes vouées à la désintégration des espèces Humaines en leur représentativité, aujourd'hui semble vouloir briller de ses milles ténèbres afin de faire disparaître le sens de l'honneur chez les Etres Humains, les Peuples, l'Humanité en leurs représentations dont le socle est la Nation. Cette attaque qui se voudrait invisible est bien trop visible pour ne pas comprendre par quelles factions elle est menée. En effet, il  ne peut exister de Nation sans honneur. Un Peuple qui a perdu toute volonté de vivre disparaît dans le déshonneur. Notre Nation, à la limite ce jour du déshonneur, doit t'elle s'anéantir au profit du  parasitisme noyant le "mondialisme" ? Les racines profondes de notre Peuple, de notre culture multimillénaire, doivent-elles être balayées par ce parasitisme dont les actions conjuguées se délibèrent dans les versants du féodalisme le plus outrancier, celui de l'acceptation du viol de sa personnalité au nom de lois iniques, et du viol de son existence au noms de déférences inverses? Comment conserver notre Honneur par delà les théurgies de la pensée unique dévouée à Thanatos? Que faire face à cette destruction programmée par les tenants et aboutissants de ce qui ne représente que désintégration, génocide, culture de la mort, horreur perpétuelle, lorsque le silence hurle les centaines de millions d'êtres assassinés et asservis à cette perversion qui ne représente en aucun cas et ne représentera jamais l'Humain, dans sa densité et son éternité? Combattre pour la résurgence de l'Histoire avec un H majuscule afin de dévoiler les factions qui se cachent derrière son rideau, derrière le mensonge, ces tenants et ces aboutissants unis depuis la Révolution française par la prédation  pour enfermer la Terre dans ce qui n'est son inspiration mais son expiration. Leur mensonge est partout, mais l'Histoire est là, inaliénable pour démontrer leur œuvre au noir en sa putridité, cette Histoire inviolable malgré leurs dénis qui s'offusquent lorsqu'elle montre leurs instruments œuvrant à la désintégration de l'Humanité, une Histoire avec un H majuscule qui ne s'intéresse pas le moins du monde à de pseudos génuflexions à leur barbarie, infusées dans leurs discours les plus creux, leurs lois les plus ignobles, leurs coercitions les plus démentes. Leur mensonge permanent  devant l'expression de l'Histoire qui constate les actes et leurs motivations, qui notifie les noms et origines des acteurs de ces actions, ne tient pas plus que le sable devant le vent, c'est bien pourquoi aujourd'hui s'agitent ces dénis afin de masquer la face la plus obscure des factions qui s'entraident frénétiquement pour taire les résultats de leurs actions les plus irresponsables, actions névrotiques d'hystériques affamés de la destruction qui s'éblouissent de leur propre incapacité à vivre et veulent que tout un chacun soit esclave de cette dénature qui les perpétue dans la virtualité et en aucun cas dans la réalité, pitoyables hères de la nuit que la lumière ne peut que désintégrer. En fonction de sa mission, l'Histoire se révèle le pivot maître de la renaissance de l'Honneur des Peuples et du nôtre accompli. Pour que l'Histoire puisse enfin surgir des méandres qui la replie dans l'abstraction de l'invention de l'accroire et de ses outrances, de la propagande délirante, il convient donc de destituer toutes les lois tendant à annihiler son pouvoir, ces lois qui dans l'abstraction veulent façonner des idéaux qui ne sont pas ceux de l'Histoire Humaine mais d'une virtualité fécondée, par le mensonge et ses hérésies déniant la réalité Humaine, ses pitoyables congratulations parasitaires qui au contraire de ce qu'elles tendent à faire croire deviennent sources bien au contraire d'une recherche appropriée pour les Esprits libres qui ne sont enferrées par des dogmatismes que leur pensée unique hisse comme phares alors qu'ils ne sont que poussières, et pire que poussières témoignages impitoyables de leur culte génocidaire pour tout ce qui n'est pas axé dans sa devise inverse. Sans contrevenir à ces lois, et sans les contourner, on peut d'ores et déjà analyser l'Histoire du communisme qui est particulièrement éloquente de la manière dont elle est traitée par l'histoire avec un h minuscule, la documentation ne manque pas, et elle met en exergue tout ce que nous connaissons actuellement dans le cadre de ce " mondialisme" dont il fut un des précurseurs,  charnière des plus vastes charniers de l'Histoire dont les acteurs sont parfaitement identifiés tant par leurs noms que par leurs origines, en tous pays contraints et ce depuis cette "révolution" de 1917, menée par la tenaille habituelle à laquelle nous sommes confrontés encore ce jour dans les débordements de ce "mondialisme" inversé. Je rappellerais que cette tenaille se nomme "banque"-"révolution", deux mains d'un même corps qui portent sur la conscience plus de cent millions de  victimes, soit par assassinat pur et simple, soit par assassinat programmé par des famines artificielles, soit par annihilation par déportation dans le cadre de camps de travail ou goulags, ( les nationaux socialistes qui ne sont qu'un avatar de cette famille idéologique, n'ont rien inventés). Une autre Histoire peut être analysée globalement, celle du Catholicisme et plus précisément du Christianisme qui subie aujourd'hui la plus lourde offensive qui soit par tous les prétendants arbitraires à sa destruction. Pourquoi l'Eglise Catholique doit elle être détruite? Posez vous la question et voyez qui sont les offenseurs par l'Histoire avec un H majuscule, remontez à Luther et ses pourvoyeurs, à Calvin et ses féaux, vous comprendrez mieux la nature profonde de cette tentative de destruction, l'annihilation de ce socle éternel qui est celui sur lequel repose l'Etre Humain entendu comme devenir et non comme esclave, analysez sans état d'âme les exactions qu'ont pu subir les Chrétiens à travers les âges, et notamment pendant ces "pseudo" révolutions programmées qui ont vu le martyr de millions de Chrétiens à travers le monde, leur anéantissement sauvage, 400 000 assassinats de Chrétiens pendant onze mois, jusqu'à l'exhumation ( notamment des Nonnes) pour empalement tel que cela s'est produit pendant la "révolution contre le Franquisme" Espagnol, 25 000 Chrétiens assassinés en Hongrie sous le régime de la terreur communiste avant guerre, 1 900 000 personnes de confession Chrétienne notamment Orthodoxe, assassinés pendant la première période du Bolchévisme, 30 000 000 de personnes assassinées, dont beaucoup de confession Chrétienne, par famine organisée lors toujours de cette première période, 10 000 000 de Chinois dont beaucoup de confession Chrétienne exterminés dans la première période communiste en Chine. La haine du Chrétien à travers les âges n'est pas un leurre, - sous Néron, massacre de centaines de milliers de Chrétiens; à Cyrène et à Chypre, massacre respectivement de 220 000 et 240 000 personnes dont beaucoup de confession Chrétienne, par sciage du corps en deux; mise à mort de tous les Chrétiens sous Dioclétien, mise à mort de tous les Chrétiens sous le Pape Clément, etc etc...jusqu'à ce Darfour où les bonnes consciences de la pensée unique se taisent ... car le Chrétien représente l'Ordre, la Sécurité, la Probité, trois conditions qui stabilisent les Nations dans leur propriété et leurs permettent une évolution et non une désintégration. Ces deux exemples ne sont que des gouttes d'eau dans le vase de l'Histoire Universelle qui est actuellement cachée sous les hospices trompeurs d'une pensée unique virtuelle et composite pour surtout laisser en ignorance l'Humanité dépouillée de sa réalité. Des lois révisionnistes prétendent effacer de l'avenir ces exactions absolument sordides, mais que peuvent les lois devant l'Histoire, l'Histoire dont les Etres Humains sont moteurs et que rien ne peut arrêter? Rien. La compréhension de l'Histoire, qui n'est pas jugement, permet à l'esprit Humain de se diriger et non plus se commettre à être dirigé et manipulé par une propagande éhontée. Les sources de l'Histoire peuvent être effacées, les témoignages des vivants sont là pour formaliser sa réalité, les livres peuvent être brûlés, ( fort heureusement ce n'est pas le cas et il serait bon à tout esprit libre de s'intéresser à la littérature allant du 18eme siècle à 1970 pour se faire une idée précise des tenants et aboutissants qui veulent réguler l'Histoire en la réécrivant à leur profit en omettant leur singularité prédatrice, cette mise en coupe réglée de la planète portant ses deux visages, celui de la révolution en ses mouvements et celui de la contre révolution en ses mouvements unies, comme les doigts de la main pour instaurer l'anarchie triomphante sur laquelle dominera leur dictature dévoyée qu'on nomme mondialisme aujourd'hui),  le verbe toujours se communique. Une chape de plomb peut tenter d'étouffer sa réalité, comme c'est le cas depuis des générations dans notre Pays, que cette chape inexorablement se lézarde devant la réalité du Vivant, en ses racines. L'Histoire est donc le pilier de l'Honneur, non seulement l'Histoire Nationale mais l'Histoire Universelle, Honneur des Peuples, et honneur de l'Humanité. Tout Peuple en conscience de son Histoire et de l'Histoire Universelle est un Peuple debout qui jamais ne se laissera inféoder par les factions quelles qu'elles soient,  d'où qu'elles viennent, et en aucun cas ne se laissera pervertir par l'illuminisme et sa dérision, la caricature mondialisme telle qu'elle se présente aujourd'hui, ne marchant que sur le pied de l'économique trivial et superfétatoire, dont se nourrissent tous les esclaves du matérialisme le plus douteux en croyance que la Terre est le devenir de l'Humanité, - alors qu'il existe plus de quarante trois milliards de planètes à la ressemblance de la nôtre dans notre Galaxie qui n'est qu'une poussière dans un amas, et que dire des super amas? - de quelle Humanité parlons nous, de l'Humanité en général, où de leur "humanité" ployée sous le joug d'un anthropomorphisme viscéral qui ne reflète qu'un simple rayon dans le cercle et aucun cas le cercle lui même. Il serait temps que ces tenants et aboutissants le comprennent, ils ne sont qu'un seul rayon dans le cercle et rien d'autre, ce qui détermine qu'ils n'ont aucun droit à une quelconque légitimité, sinon que toujours dans le cadre de  l'usurpation, usurpation dont notre Histoire contemporaine a été sujet, dont notre Histoire est plus que jamais aujourd'hui sujet, si contrainte dans le mensonge, la propagande, père et mère de l'ignorance. Il serait temps que se réveille cette léthargie qui n'est qu'une poussière dans l'espace des Idées, au même titre que la Terre n'est qu'une poussière par l'immensité galactique, avant que l'Humanité en ses Peuples se réveille de la léthargie en laquelle elle sommeille. Que l'on se rassure, lorsque la tenaille se refermera totalement, elle implosera car l'Histoire sera présente pour démontrer son inanité, ce vide incommensurable qu'elle apporte né d'un délire de supériorité qui n'est que représentation d'une atrophie humaine dont l'Humanité en ses Peuples n'a pas à supporter le fléau, et les Peuples alors se réveilleront et se conjugueront pour démonter sa virtualité voulant inféoder la réalité, permettant ainsi de rendre à la Voie sa densité qui n'est pas celle de se voir inverse. En attendant il convient d'ores et déjà de faire disparaître de nos textes de lois, les lois révisionnistes de l'Histoire, par une action démocratique et souveraine, afin que l'ignorance née du mensonge et de la propagande puissent laisser place à la connaissance, à l'esprit critique, au jugement. On ne peut continuer indéfiniment à subir des carcans qui cachent la réalité au profit de l'inexistence, de cette virtualité qui parade, dont le mensonge est protégé par ce carcan qui loin d'être une protection initie une interrogation. L'Histoire n'appartient à personne, à aucune caste, à aucun clan. L'honneur d'un Peuple est son Histoire, intégrée dans l'Histoire Universelle, et cet Honneur sera recouvré lorsque les bastions de l'ignorance légiférée seront obérés des lois Nationales et Internationales qui n'ont pas à être inféodées à celles et ceux qui veulent masquer leurs actions de destruction universelle pour accroître leur petit profit, leur mégalomanie, leur délire de destruction. A suivre ...

Honor and History

 

History and Honor are indissociable. The History of the People and their Nations are indissociable of their Honor. To claim to make disappear the History, which will never disappear moreover, it is to want to make disappear the Honor from the People which constituted themselves starting from their roots and of their intrinsic cultural remanences. The attack which the History undergoes today, notwithstanding its falsification only intended to hide its reality and the reality of the actors who work with his destabilization and this since the French revolution, are relevance of one denatures particularly outrageous with respect to Humanity as a whole. This denatures centered on the reversed way tending to create an doctrinaire approach based on the culture of death, passing by the destructuration of Human wrapped in the sordid bonds of the neurosis having given rise to cadaveric ideologies: Darwinism, freudism, einsteinism, Marxism, all dedicated to the disintegration of the mankind in their representativeness, today seem to want to shine of its miles darkness in order to make disappear the direction from the honor at the Human beings, the People, Humanity in their representations whose base is the Nation. This attack which would be liked invisible is well too visible not to include/understand by which factions it is carried out. Indeed, it cannot exist of Nation without honor. People which lost any will to live disappear in dishonor. Does our Nation, with the limit this day of dishonor, have you it to vanish with the profit of parasitism drowning the “mondialism”? Do the deep roots of our People, of our culture multimillénaire, have to be swept by this parasitism whose combined actions are deliberated in the slopes on the most outrageous feudalism, that of the acceptance of the rape of its personality in the name of iniquitous laws, and of the rape of its existence to the names of respect opposite? How to preserve our Honor across the théurgies of the doctrinaire approach devoted to Thanatos? What to deal with this destruction programmed by holding and outcomes of what represents only disintegration, genocide, culture of death, perpetual horror, when silence howls the hundreds of million beings assassinated and controlled to this perversion which does not represent to in no case and the Human one will not never represent, in its density and its eternity? To fight for the resurgence of the History with a H capital letter in order to reveal the factions which hide behind its curtain, the lie, these holding and these outcomes linked since the French revolution by the predation to lock up the Earth in what is not its inspiration but its expiry. Their lie is everywhere, but the History is there, inalienable to show their work with the black in his putridity, this History inviolable in spite of their refusals which are offusquent when it shows their instruments working with the disintegration of the Humanity, a History with a H capital letter which is not interested less world in pseudos génuflexions with their cruelty, infused in their hollowest speeches, their most wretched laws, their most lunatic coercions. Their permanent lie in front of the expression of the History which notes the acts and their motivations, which notifies the names and origins of the actors of these actions, does not hold more than sand in front of the wind, it is well why today are agitated these refusals in order to mask the most obscure face of the factions which help each other frantically to conceal the results of their most irresponsible actions, nevrotic actions of famished hystericals of the destruction who dazzle themselves of their own incapacity to live and want that each and everyone is slave of this denatures which perpetuates them in virtuality and to in no case in reality, pitiful young stags of the night that the light cannot that to disintegrate. According to its mission, the History appears the main pivot of the rebirth of the accomplished Honor of the People and ours. So that the History can finally emerge from the meanders which folds up it in the abstraction of the invention of the accroire and of its excesses, delirious propaganda, it is thus advisable to relieve all the laws tending to destroy its capacity, these laws which in the abstraction want to work ideals which are not those of the Human history but of a fertilized virtuality, by the lie and its heresies denying Humaine reality, its pitiful parasitic congratulations which contrary to what they tend to do to believe become sources quite contrary to suitable research for the Free spirits which are not enferrées by dogmatisms that them doctrinaire approach hoists as headlights whereas they are only dust, and worse than pitiless dust testimonys of their genocidary worship for all that is not centered in its opposite currency. Without contravening these laws, and circumventing them, one can right now analyze the History of the Communism which is particularly eloquent in the way in which it is treated by the history with a H lower-case, documentation does not miss, and it puts forward all that we currently know within the framework of this” mondialism " of which it was one of the precursors, hinge of the vastest mass graves of the History of which actors are perfectly identified so much by their names than by their origins, in all constrained countries and this since this “revolution” of 1917, carried out by the usual clipper with which we are still confronted this day in the overflows of this reversed “mondialism”. I would point out that this clipper names “bank” - “revolution”, two hands of the same body which relate to the conscience more than one hundred million victims, either by pure and simple assassination, or by assassination programmed by artificial famines, or by annihilation by deportation within the framework of camps of work or goulags, (the socialist nationals which is only one misadventure of this ideological family, did not invent anything). Another History can be analyzed overall, that of Catholicism and more precisely of the Christianity which undergone today the heaviest offensive which is by all the arbitrary applicants with his destruction. Why the Catholic church must it be destroyed? Pose you to it question and see who are the offenders by the History with a H capital letter, go back with Luther and its providers, Calvin and his féaux, you will include/understand best the major nature of this attempt at destruction, the annihilation of this base eternal which is that on which puts back the Human being heard like becoming and not like slave, analyze without state of heart the exactions which the Christians could undergo through the ages, and in particular during these “pseudo” revolutions programmed which saw the martyr of million Christians throughout the world, their wild destruction, 400.000 assassinations for eleven months, until the exhumation (in particular nuns) for empalement such as that occurred during the “revolution against Spanish Francoism”, 25.000 Christians assassinated in Hungary under the mode of communist terror before war, 1.900.000 people of confession Chrétienne in particular Orthodoxe, assassinated for the first period of the Bolchevism, 30.000.000 assassinated people, of which much Chrétienne confession, by famine organized during always this first period, 10.000.000 of Chinese of which much Chrétienne confession exterminated during the first communist time in China. The hatred of the Christian through the ages is not a lure, - under Néron, massacre of hundreds of thousands of Christians; in Cyrène and Cyprus, massacres respectively of 220.000 and 240.000 people of which much Chrétienne confession, by sawing of the body in two; put at died of all the Christians under Dioclétien, setting with died of all the Christians under the Pope Clement, etc etc… to this Darfur where the clear consciences of the doctrinaire approach are keep silent… because the Christian represents the Order, Safety, Probity, three conditions which stabilize the Nations in their property and their an evolution and not a disintegration allow. These two examples are only water drops in the vase of the Universal History which is currently hidden under the misleading old people's homes of a virtual and composite doctrinaire approach for especially leaving in ignorance the stripped Humanity of its reality. Do laws revisionists claim to erase future these exactions absolutely sordid, but what can the laws in front of the History, the History whose Human beings are driving and which nothing can stop? Nothing. The comprehension of the History, which is not judgment, makes it possible the Humain spirit to move and to be made either with being directed and handled by a shameless propaganda. The sources of the History can be unobtrusive, testimonys of alive are there to formalize its reality, the books can be flarings, (extremely fortunately it is not the case and it would be good with any free spirit to be interested in the literature active of the 18th century at 1970 to have an precise idea of holding and outcomes which want to control the History by rewriting it with their profit by omitting their predatory singularity, this setting out of regulated cut of planet carrying its two faces, that of the revolution in its movements and that of against revolution in its movements linked, like the fingers of the hand to found the triumphing anarchy on which their canted dictatorship will dominate which one names mondialism today), the verb always is communicated. A lead coating can try to choke its reality, as it is the case since generations in our Country, than this cover unrelentingly crack in front of the reality of Alive, in its roots. The History is thus the pillar of the Honor, not only the National history but the Universal History, Honneur of the People, and honor of Humanity. Any People in conscience of his History and the Universal History are People upright which never will not leave inféoder by the factions whatever they are, from where that they come, and to in no case will not let itself pervert by the illuminism and its derision, the caricature mondialism such as it presents itself today, going only on the foot of economic commonplace and superfluous, whose all the slaves of the most doubtful materialism in belief nourish themselves which the Earth is to become it of Humanity, - whereas it exists more than forty three billion planets to the resemblance ours in our Galaxy which is only one dust in a cluster, and which to say super cluster? - about which Humanity speak, of Humanity in general, where of their “humanity” bent under the yoke of a visceral anthropomorphism which reflects only one simple ray in the circle and any case the circle him even. It would be time that these holding and outcomes understand it, they are one ray in the circle and anything else, which determines that they are not entitled any to any legitimacy, if not that always within the framework of the usurpation, usurpation whose our Modern history was prone, of which our History more than ever today prone, is so forced in the lie, propaganda, father and mother of ignorance. It would be time that this lethargy awakes which is only one dust in the space of the Ideas, as well as the Earth is only one dust by the galactic vastness, before Humanity in its People awakes lethargy in which it sommeille. That one reassures oneself, when the clipper is closed again completely, it will implosera because the History will be present to show its inanity, this vacuum incommensurable which it brings born of one is delirious of superiority which is not that representation of a human atrophy whose Humanity in its People does not have to support the plague, and the People then will awake and combine themselves to dismount its virtuality wanting inféoder reality, thus allowing to return to the Way its density which is not that to see itself opposite. While waiting it is advisable right now to make disappear from our legal texts, the laws revisionists of the History, by a democratic and sovereign action, so that the ignorance born of the lie and propaganda can leave room with knowledge, the critical spirit, the judgment. One cannot indefinitely continue to undergo yokes which hide reality with the profit of the inexistence, of this virtuality which parades, from which the lie is protected by this yoke which far from being a protection initiates an interrogation. The History does not belong to anybody, any caste, any clan. The honor of People is his History, integrated in the Universal History, and this Honor will be recovered when the bastions of legislated ignorance are obérés Nationales laws and International which do not have to be pledged with those and those which want to mask their actions of universal destruction to increase their small profit, their megalomania, is delirious to them of destruction. To follow…

.© Vincent Thierry