Welcome ! Bienvenue ! New World Organization ®
Home
AU FIL DU TEMPS
DES ARTS
DEBATS
DEVENIR
ALL TEXTS
Documents
LIVRES REFERANTS
LIRE
LIVRES
UNIVERSALITY THEORY
HARMONIA UNIVERSUM
BOUTIQUE
Wrapper
Liens
Flux RSS
Contact
PARTICIPATION
Recherche
FOCUS SUR L'AUTEUR
Latest News
Search
Other Menu
Administrator
 
Home arrow ALL TEXTS arrow CIVILISATIONS arrow L'Irlande en soumission
L'Irlande en soumission PDF Imprimer Email
Écrit par Patinet Thierri   
Mardi 23 Novembre 2010 à 13:48

Irlande en soumission

 

L'Irlande vient, tout comme la Grèce de subir le hold up des banksters, sous l'égide de leurs hommes et femmes de paille que l'on ose encore nommer des "politiques", valets dociles, servants les carnassiers qui se voudraient diriger le monde en piétinant les Nations, en destituant les Identités, en affamant les Peuples. Il n'y a ici que les aveugles qui ne voient pas à quel point la dépendance du politique est soumise à cette aberration monumentale qu'on nomme le "nouvel ordre mondial", dont la cacophonie "européenne" est courroie de transmission, un nouvel ordre qui veut façonner  par l'asservissement tout un chacun, en créant des crises économiques, car que l'on se garde bien de croire un seul instant que cette crise ne fut pas fomentée par leurs rets nuisibles, le laisser faire de la pornographie financière en est le témoin le plus flagrant comme la déréglementation la plus veule. La dénature affligeante de leurs actes issue d'une non-humanité  fondée sur la prévarication, le vol, l'usure, le dol, le meurtre, le génocide des Peuples, s'agite désormais en pleine lumière, ce qui est hautement symbolique. Il n'y a plus lieu ici de se demander qui fait quoi et dans quel but et pour quel horizon, il n'y a pas lieu ici de parler de conspiration, mais bien de voir dans les actes le bourbier infect de la manipulation qui se répand comme une trainée de poudre sur tous les continents au nom de l'illuminisme le plus pernicieux. La Voie est inversée et ses propagandistes sont au créneau pour amplifier la destruction de tout ce qui existe afin de façonner l'esclave parfait, le soumis qui acquittera consciencieusement ses tâches avant que d'être euthanasié physiquement, tel qu'on le voit avec le fameux vaccin h1n1, et ses médicaments récursifs, tel qu'on le voit avec ce fameux médicament destiné à l'amaigrissement ayant occasionné déjà plus de cinq cent morts, défendu par une représentante de notre gouvernement, aux ordres bien entendu de cette barbarie. L'Etre Humain, nonobstant son conditionnement intellectuel le réduisant au nanisme culturel, (il n'y a qu'à regarder l'illettrisme dans notre pays), est désormais conditionné pour être trait comme un esclave par la fainéantise atavique de gnomes qui se cachent dans ce désert devenu de la Finance et de la Banque tombés aux mains d'usurpateurs qui n'ont d'autre volonté que l'usure. Les marchands du Temple eux mêmes rougiraient des excès auxquels on assiste, cette réduction de l'Humain à la charpie triomphante de la bêtise accouplée à l'avarice. Les dés sont jetés par tous les phasmes des institutions internationales totalement inféodés à cette sordidité, comme au niveau des institutions nationales en prébendes régaliennes de cette cruauté barbare qui se voile sous le mensonge. Que feront les Peuples gangrenés par cette hérésie non humaine? Les attaques calculées des pays en faiblesses  - cette faiblesse pouvant être éradiquée par la sortie de la zone euro, le recouvrement du droit de battre monnaie, la remise en fonction des taxations aux frontières - vont pousser les chantres de l'idolâtrie à l'attaque de pays en puissance, l'Italie, le Portugal, l'Espagne, et bientôt la France. Osez donc ! A ce niveau, la révolte naturelle deviendra, et, nonobstant le fait que cette pseudo "europe" disparaîtra comme elle est venue, dans une poussière de sable, les réveils risquent d'être douloureux pour tous les impétrants confinant à leurs mobiles personnels la théurgie de ce nouvel "ordre" mondial qui déjà se fracasse sur les remparts des Empires qui ne leurs seront jamais accessibles, on ne mélange pas l'ombre avec la limpidité. Nous attendons avec impatiente la suite de ce feuilleton de dupes qui ne seront pas ceux que l'on croit, les Peuples, qui, naturellement vont se réveiller de leur torpeur pour obérer la hideur qui les soumets en la renvoyant dans ses foyers pour apprendre la Vie et non pour poursuivre son œuvre de mort et de bestialité accouplée.  La pestilence de l'usure trouvera ici son achèvement, à n'en pas douter, sauf à penser que ses auteurs fassent disparaître l'Humanité dans sa totalité, ce qui ne se fera pas, car la quantité n'est pas de leur fait, et l'énergie déployée par la quantité permettra d'en dissoudre le venin, l'utopie perfide, l'amalgame de croyances insipides et sans lendemains à l'ère de notre Univers. Le viol des Peuples bientôt succombera comme une pluie de poussière sur cette terre qui n'a pas à être soumise, ni à l'usure, ni à l'avarice, ni à au déshonneur, ni au non-humain qui voudrait se voir régir, alors qu'en atrophie il ne peut voir la réalité, et succombera à sa propre virtualité. Ce jour comme Ponce Pilate bien des mains se laveront, sans la moindre compassion, tant l'horreur est aujourd'hui à son comble, l'horreur couronnée condamnant à la famine et à la pauvreté des Peuples entiers, condamnant des Etres Humains qui n'ont demandé qu'à vivre dans un monde où l'ordre et la sécurité règnent, et qui ne voient autour d'eux que génuflexion devant la Barbarie et le désordre mondial qu'elle instaure.  A suivre...

 

Ireland in tender

 

Ireland comes, just like Greece to undergo the hold up banksters, under the aegis of their men and women of straw which one still dares to name of the “policies”, flexible servants, serving the carnivores which would like themselves to direct the world by trampling the Nations, by relieving the Identities, into that causes hunger the People. There are here only the blind men who do not see at which point the dependence of the policy is subjected to this monumental aberration which one names the “new world order”, whose “European” cacophony is driving belt, a new order which wants to work by control each and everyone, by creating economic crises, because that one takes care well not to believe only one moment that this crisis was not fomented by their harmful snares, to let it make financial pornography is the most obvious witness like the weakest deregulation. Denatures afflicting with their acts exit of a not-humanity based on the corrupt practice, the flight, wear, the fraud, the murder, the genocide of the People, is agitated from now on in full light, which is highly symbolic system. It is necessary no more to wonder here which does what and with a which aim and for which horizon, it is not necessary to speak here about conspiracy, but to see well in the acts the repugnant mud pit of the handling which is spread like a powder trail on all the continents in the name of the most pernicious illuminism. The Way is reversed and its propagandists are with the crenel to amplify the destruction of all that exists in order to work the perfect slave, subjected which will discharge its tasks conscientiously before to be euthanasia physically, such as one sees it with the famous vaccine h1n1, and his recursive drugs, such as one sees it with this famous drug intended for the slimming having caused already more than five hundred died, defended by one representing of our government, with the orders of course of this cruelty. The Human being, notwithstanding its intellectual conditioning reducing it to the cultural nanism, (there is only to look at illiteracy in our country), from now on is conditioned to be milked as a slave by the atavistic laziness of gnomes which hide in this become desert of Finance and of the Bank fallen to the hands from usurpers who have of another will only wear. The same merchants of the Temple them would redden of excesses to which one assists, this reduction of Human with the charpie triumphing over the silly thing coupled with avarice. The dice are thrown by all the phasmes international institutions completely pledged with this sordidness, as on the level of the national institutions in emoluments kingly of this barbarian cruelty which is veiled under the lie. What will make the People gangrenés by this nonhuman heresy? The calculated attacks of the countries in weaknesses - this weakness being able to be éradiquée by the exit of the euro area, the covering of the right of coinage, handing-over according to taxations at the borders - will push the cantors of the idolatry to the attack of country in power, Italy, Portugal, Spain, and soon France. Thus dare! This level, the natural revolt will become, and, notwithstanding the fact that this pseudo “Europe” will disappear as it came, in a sand dust, the alarm clocks are likely to be painful for all the impétrants confining with their personal mobiles the théurgie of this new world “kind” which already is crashed to pieces on the ramparts of the Empires which theirs will be never accessible, one does not mix the shade with limpidity. We await with impatient the continuation of this serial the easily deceived ones who will not be those that one believes, the People, which, naturally will awake of their torpor for obérer hideousness who subject them while returning it in his hearths to learn the Life and not to continue his work of dead and of coupled bestiality.  The stench of wear will find its completion here, of not to doubt, except thinking that its authors make disappear Humanity in her totality, which will not be done, because the quantity theirs is not made, and the energy deployed by the quantity will make it possible to dissolve of it venom, the perfidious Utopia, the amalgam of insipid beliefs and without following days at the era of our Universe. The rape of the People soon will succumb as a rain of dust on this ground which has to be subjected, neither to wear, neither to avarice, neither to the dishonor, nor to thehuman one which would like to be seen governing, whereas atrophies some it cannot see reality, and will succumb to its own virtuality. This day as Pontius Pilate many hands will wash himself, without the least compassion, so much the horror is today with its roof, the crowned horror condemning to the famine and poverty of the whole People, condemning Human beings which required to only live in a world where the order and the safety reign, and which see around them only génuflexion in front of Cruelty and the world disorder that it founds.  To follow…

 

© Vincent Thierry