Welcome ! Bienvenue ! New World Organization ®
Home
AU FIL DU TEMPS
DES ARTS
DEBATS
DEVENIR
ALL TEXTS
Documents
LIVRES REFERANTS
LIRE
LIVRES
UNIVERSALITY THEORY
HARMONIA UNIVERSUM
BOUTIQUE
Wrapper
Liens
Flux RSS
Contact
PARTICIPATION
Recherche
FOCUS SUR L'AUTEUR
Latest News
Search
Other Menu
Administrator

© Patinet Thierri

 
Home arrow DES ARTS arrow POESIE arrow POLITIQUE arrow Le mensonge
Le mensonge PDF Imprimer Email
Écrit par Patinet Thierri   
Mercredi 04 Mai 2011 à 14:21

Le mensonge

 

Le mensonge est devenu roi, épousant la nature même de l'imbécillité chronique que diffusent les médias à longueur de journée. Comment pourrait-il en être autrement devant le coefficient de raison comme de critique d'une grande partie de nos contemporains, qui ne prennent plus le temps de réfléchir, de peser ce qu'on leur dit et avalent à l'emporte pièce tous les rites de la propagande houleuse entretenue par la manipulation organisée. Il y a là mesure de la tenue en laisse par les invariants du mondialisme d'une presse et de médias aux ordres qui font et défont les pantins politiques qu'ils animent. Si seulement dix pour cent de la population Humaine s'en rendaient compte par un regard approprié sur la réalité objective de ce conditionnement outrancier, la face du monde changerait. Cette perception viendra, rassurons-nous. Car le mensonge ne peut très longtemps persister, pas plus que les causes "humanistes" qui cachent la nécrophagie  de la barbarie la plus affligeante qui soit, née de l'anachronisme le plus ridicule qui soit en cette amorce du vingt et unième siècle, dans lequel il se voudrait encore parade. Pris dans l'étau ou la tenaille de cette mortifère conjonction, entre le misérabilisme et l'argenture démesurés, agités par un empire de colifichet dont Shakespeare n'aurait à coup sûr pas oublié de peindre les ténèbres consanguines, les Peuples en leurs citoyennes et citoyens ne peuvent que prendre pour argent comptant ce que leur décline l'aporie médiatique aux ordres, fort heureusement, comme de tout temps, l'information n'appartient ni à la presse, ni aux radios et encore moins aux télévisions, ainsi ont pu se dénoncer les délits mensongers les plus dénaturés : la présence d'armes de destruction massive en Irak, le massacre d'enfants par les soldats Irakiens, (pendant que ceux qui insinuaient ces mensonges se complaisaient dans le plus vaste génocide qui soit, celui du Peuple Irakien, des millions d'enfants réduits à la famine), la présence du représentant du fameux mouvement terroriste en Afghanistan, prétexte à son envahissement, alors que les Vétérans Américains précisent qu'il est mort en décembre 2001 sous dialyse à Bahreïn, recevant ceux-là mêmes qui l'accusaient du onze septembre, et ces derniers jours dans l'imposture la plus totale, sans aucune preuve formelle voulant faire accroire à son assassinat dans une villa au Pakistan par un groupe de forces spéciales des États-Unis, en diffusant une photo truquée à la presse chargée de relayer cette aberration, qui conjuguée avec la fiche "d'état civil" du Président, faux grotesque, laissent rêveur quand à la capacité de celles et de ceux qui instiguent de telles dérives, sur l'incapacité des Peuples à réfléchir un tant soit peu! Le mensonge, outre la propagande, est donc devenu désormais, en pleine lumière une arme de gouvernement. Il est malheureusement, sous futilité, une arme considérable, face à l'acculturation, l'illettrisme, parfaitement organisés, et plus il est grossier, plus il prend, ce qui est un signe pertinent quand à l'esprit de raison qui se trouve ce jour totalement obérée, notamment dans nos pays occidentaux. Contre la bassesse et le ridicule, le mépris outrecuidant des Peuples, il n'y a qu'une chose à faire: délaisser les chapelures qui ornent ce système dont l'arrogance n'a plus de limites, et élire la capacité, nous ne le répéterons jamais assez. Le système néolibéral, issu de l'empire anglais, trouve ici sa finalité exhaustive, une finalité naturelle qui ne pourra continuer à embellir sous les hospices de mensonges associés de culpabilisations méthodiques, de viols psychique et physique des Peuples, toute cette panoplie signifiant ce règne à l'agonie, investit par tout ce que compte de parasites notre petite planète. Il convient de revenir à la mesure, à la clarté, à l'Etat-Nation, seul modèle qui permette le rétablissement des valeurs naturelles de l'Etre Humain. L’État Nation est le pire ennemi de cet empire dévoyé désigné, ainsi convient-il de restaurer sa réalité le plus rapidement possible afin d'ouvrir la Voie à l'ordre Mondial Naturel qui ne peut continuer à être bafoué de cette manière. Seuls les Peuples seront en mesure de coordonner cet essor, d'où l'intérêt pour les Peuples de se réveiller de la torpeur dans laquelle ils végètent, un casque hi-fi sur les oreilles, perméable aux messages redondants diffusés par les institutionnels de la propagande, vers assoiffés de servitudes qui attendent avec joie l'heure de leur euthanasie physique après que d'avoir été euthanasié spirituellement, intellectuellement, culturellement, bobos et bling-bling de bazars orientés vers l'abstraction et ne concevant la Vie que comme une abstraction. Ce renouveau viendra, accéléré par la propagande ridicule et les mensonges grossiers que nous vivons, mis en œuvre par le conditionnement pavlovien d'une partie de nos Élites qui ne s'aperçoivent même pas qu'ils confluent au burlesque, et qu'ils ne sont que des pions interchangeables sur l'échiquier voyant pour l'instant la barbarie anachronique l'emporter, pour l'instant, car le réveil viendra. Ce réveil amorcé par les Peuples d'Afrique du Nord, très largement récupéré par les tenants du mondialisme apatride, se développera inéluctablement, en raison d'une prise de conscience opportune, prise de conscience que, bien entendu, tout un chacun de ce mondialisme, masque sous des effets théâtraux, sans aucune viduité. Si on observe les responsabilités encourues par le parasitisme, on remarque qu'elles ne sont contraintes, bien au contraire éludées et de par ce tour de passe passe poursuivies sans limite. Cette action toute néolibérale causera irrémédiablement sa perte, les Peuples n'ayant à payer les erreurs de ces castes. On lira attentivement le rapport diffusé par le Gouvernement Américain sur la typologie de ces responsabilités, en téléchargement ci joint, pour voir que rien n'est fait pour mettre un frein à cette pandémie barbare. Cela ne doit étonner personne au regard du système anachronique qui dirige les économies, ce libre-échangisme ridicule qui ne restitue pas la valeur réelle, qui est celle du travail et non de l'oisiveté et du mépris. Là aussi le mensonge affleure, par déni et silence de toute publicité concernant le dit rapport, ce qui est une forme d'injure envers les Peuples. Prenez mesure et ne votez plus pour le mensonge apparié, venant tant de droite que de gauche que de l'écologie déviante, qui se gardent bien de mettre en cause ceux qui les financent. À suivre...

http://www.universality.info/load/fcic.pdf



 

The lie

 

The lie became king, marrying nature even chronic stupidity which the media with length of day diffuse. How could it be different in front of the coefficient of reason like criticism of most of our contemporaries, who do not take any more the time to reflect, to weigh what one tells them and avalent with carries part all the rites of the surging propaganda maintained by organized handling. There is measure of the behavior leaves some by the invariants of the Universalism of a press and media with the orders which make and demolish the political puppets that they animate. So only ten percent of the Humaine population realized by a suitable glance there on the objective reality of this outrageous conditioning, the face of the world would change. This perception will come, we reassure. Because the lie cannot persist very a long time, not more than the “humanistic” causes which hide the nécrophagie of the cruelty more afflicting which is, born from the most ridiculous anachronism which is in this twenty and unième century old starter, in which it would still like parade. Taken in the vice or the clipper of this mortifère conjunction, between the disproportionate pessimism and silvering, agitated by an empire of trinket whose Shakespeare would undoubtedly not have forgotten to paint consanguineous darkness, the People in their citizens and citizens can only take for cash what the media aporia with the orders declines to them, extremely fortunately, like from time immemorial, information belongs neither to the press, nor with the radios and even less with televisions, thus could denounce the most denatured untrue offenses: presence of weapons of mass destruction in Iraq, massacre of children by soldiers Iraqi, (while those which insinuated these lies took pleasure in the vastest genocide which is, that of the Iraqi People, of the million children reduced to the famine), the presence of the representative of the famous terrorist movement in Afghanistan, pretext with its invasion, whereas the American Veterans specify that he died in December 2001 under dialysis in Bahrain, receiving these same which showed it of September eleven, and these last days in the most total imposture, without any formal evidence wanting to make accroire with its assassination in a villa in Pakistan by a group special forces of the United States, while diffusing photograph faked with press charged to relay this aberration, which combined with the card “of civil status” of the President, grotesque forgery, leaves dreamer when to the capacity of those and those which instigate such drifts, on the incapacity of the People to reflect so much is little! The lie, in addition to propaganda, thus became from now on, in full light a weapon of government. It unfortunately, under futility, a considerable weapon, vis-a-vis acculturation, illiteracy, is perfectly organized, and more it is coarse, more it takes, which is a relevant sign when with the spirit of reason which is this day completely obérée, in particular in our Western countries. Against lowness and the ridiculous one, the overconfident contempt of the People, there is only one thing to make: to forsake the chapelures which decorate this system whose arrogance does not have any more limits, and to elect the capacity, we will never repeat it enough. The system néolibéral, resulting from the English empire, finds here its finality exhaustive, a natural purpose which will not be able to continue to embellish under the old people's homes of lies associated with methodical culpabilisations, of rapes psychic and physical of the People, all this panoply meaning this reign with the anguish, invests by all that account of parasites our small planet. It is advisable to return to the measure, clearness, with the State-Nation, only model which allows the re-establishment of the values natural To be it Human. The State Nation is the worst enemy of this indicated canted empire, thus agrees he to restore his reality as soon as possible in order to open up the Way for Natural the Mondial order which cannot continue to be ridiculed in this manner. Only the People will be able to coordinate this rise, from where interest for the People to awake torpor in whom they vegetate, a helmet hi-fi on the ears, permeable with the redundant messages diffused by the institutional ones of propaganda, towards made thirsty of constraints which wait with joy the hour of their physical euthanasia after to be put down spiritually, intellectually, culturally, sores and bling-bling of bazaars directed towards the abstraction and conceiving the Life only like one abstraction. This revival will come, accelerated by ridiculous propaganda and lies coarse that we live, implemented by the Pavlovian conditioning of part of our Elites who do not even realize that they confluent with comic, and that they are only interchangeable pawns on the chess-board seeing for the moment anachronistic cruelty carrying it, for the moment, because the alarm clock will come. This alarm clock started by the People of North Africa, very largely recovered by holding of Universalism stateless person, will develop ineluctably, because of a convenient awakening, awakening that, of course, each and everyone of this Universalism, masks under theatrical effects, without any viduity. If one observes the responsibilities incurred by parasitism, one notices that they are not forced, quite to the contrary eluded and from this turn of master key passes continued unbounded. This action all néolibérale will cause irremediably its loss, the People not having to pay the errors of these castes. One will attentively read the report distributed by the US government on the typology of these responsibilities, in download Ci joint, to see that nothing is done to curb this barbarian pandemia. That should not astonish anybody taking into consideration the anachronistic system which directs the economies, this ridiculous free-trade which does not restore the actual value, which is that of work and not of idleness and the contempt. There too the lie levels, by refusal and silence of any publicity concerning the known as report, which is a form of insult towards the People. Take measure and do not vote any more for the lie paired, coming as well from right-hand side as of left as from deviating ecology, which takes care well not to blame those which finance them. To follow…

 


http://www.universality.info/load/fcic.pdf

© Vincent Thierry

Dernière Mise à jour ( Mercredi 11 Mai 2011 à 00:36 )