Welcome ! Bienvenue ! New World Organization ®
Home
AU FIL DU TEMPS
DES ARTS
DEBATS
DEVENIR
ALL TEXTS
Documents
LIVRES REFERANTS
LIRE
LIVRES
UNIVERSALITY THEORY
HARMONIA UNIVERSUM
BOUTIQUE
Wrapper
Liens
Flux RSS
Contact
PARTICIPATION
Recherche
FOCUS SUR L'AUTEUR
Latest News
Search
Other Menu
Administrator

© Patinet Thierri

 
Home arrow DES ARTS arrow LITTERATURE arrow LITTERATURE arrow Les Stances 5 ( extrait)...
Les Stances 5 ( extrait)... PDF Imprimer Email
Écrit par Patinet Thierri   
Vendredi 30 Décembre 2005 à 18:47
Les Stances 5 ( extrait)...



Hymne de ton Ame !

Ame de parfum l’infini des rythmes de la Vie et de son Olympe vertueux.

Son Ciel est d’éclair, et les souffles qu’il vibre un feu de firmament me désignant la grâce de l’aube, ivoire de parure la dénomination de la Foi, règne de l’Ange l’épure Divin, ode désigné par les Lamas aux portes de leur sol Templier, d’ailes safranées le vol de gloire l’animation de l’Espace, frisson mélodieux que seuls savent naître les Prêtres de grand Nom en l’éther du Vivant.

Hymne de ton Ame !

Ame vivace de fraîcheur, levant d’Eden le tumulte de la roche cristalline.

Vent Solaire, il ambre la Vie d’un signe éclatant, voile l’éphémère, détruit le néant, pour m’offrir splendeur de l’Eternité, oeuvre d’un lac de fulgurance, né puissant et sublime, orbe que mon regard émerveillé contemple, rive de futur d’éloquence la Sagesse l’emprise de la pérennité, forme supérieure de l’Humain l’enfantement aux arcades de la Terre et du Ciel de notre Temps.

Hymne de ton Ame !

Ame douce de Nature, partage de toute tendresse l’aube du Chant Humain.

Aube Royale, j’accompagne son offrande, suit ses pas au large équinoxe du néant, avance le prestige de sa connaissance, l’Humanité de Vie, symbole d’Oméga, orbe scintillant d’éponyme clarté, m’abreuve à sa force d’iris et de volonté, arme de compassion comme de charité aux fastes de l’écrin Humain, marche de brume ou de lumière l’opale de l’accomplissement Terrestre

Hymne de ton Ame !

Ame pluie de la douleur, correspondance de vive étreinte l’éclos de l’Etre.

Fleur de genèse, je nais à son emprunte, mémoire sans oubli, me ranime à sa certitude, m’irise à ses rives enchantées, élégantes et uniques, de part leur grandeur, faisant l’Etre adoration des Etres, chant d’inoubliable beauté, préau d’une ardeur de Divination comme de Maîtrise, destination de solidaire aventure aux fêtes de la Vie comme en les peines du Vivant, marche d’accueil.

Hymne de ton Ame !

Ame sourire de plénitude, virtualité de l’éloquence de la sérénité Humaine.

Des cieux la beauté d’un serment, j’écoute bruire son chant au signe de l’Azur et de la constellation des Terres, livre de l’entente entre les Humains et leur désignation, élévation de la plénitude aux degrés de l’offrande et de son jeu d’instance magique, essor délaissant l’emportement comme le silence nébuleux des intolérances gratuites, verbes en sommeil à cette ode scintillant.

Hymne de ton Ame !

Ame de lumière d’écrin vif l’aurore et la béatitude d’un serment de Vie.

Vibration de l’espérance, je m’anime à son feu magnifié de connaissance, pardon du multiple de l’errance, abîmes de la passion, éveil au cri des martyrs de la Foi, souverains de la pénétration des rythmes cosmiques le front splendide de l’étreinte de Dieu, Coeur de l’Absolu, message de la Révélation de tout devenir comme de toutes destinations de l’Humain.

Hymne de ton Ame !

Ame flamboyante du zénith au parcours de diurne parchemin enfanté de Gloire.

Je m’éclos à son Royaume, symbiose du feu Sacral, Entité de sa Divinité Eternelle, correspondance de l’ultime Renaissance de la beauté de son Chant d’épopée et de splendeur, savoir d’Unique l’interpénétration pérenne de son orbe aux splendeurs des lendemains qui nous verrons enfantés au prisme de l’Absolu, salut de la Divinité l’essor en le Temple de la Vie Eternelle...

Hymne de ton Ame !

Ame multipliée aux ramifications de la Vie et de son Chant Souverain.

Ame vivace des frais matins, Ame fraîche de l’essor du Printemps, Ame vierge de l’Eté Solaire, Ame pluie de l’Automne crépusculaire, Ame immaculée des neiges de l’Hiver, Ame de toutes saisons l’emprise et le serment de Vie, d’hymne, l’Eveil m’enfante d’Hommage au cri de sa source lumineuse, Verbe d’Or le signe de ton rayonnement et de ta splendeur,

O Diane Somptueuse !


Mélodie d'Amour :

© Patinet Thierri .

ISBN 2-87782-015-7 ISBN 2-87782-115-3

Dernière Mise à jour ( Lundi 01 Janvier 2007 à 09:37 )