Welcome ! Bienvenue ! New World Organization ®
Home
AU FIL DU TEMPS
DES ARTS
DEBATS
DEVENIR
ALL TEXTS
Documents
LIVRES REFERANTS
LIRE
LIVRES
UNIVERSALITY THEORY
HARMONIA UNIVERSUM
BOUTIQUE
Wrapper
Liens
Flux RSS
Contact
PARTICIPATION
Recherche
FOCUS SUR L'AUTEUR
Latest News
Search
Other Menu
Administrator

© Patinet Thierri

 
Home arrow ALL TEXTS arrow POLITIQUE arrow Les cabinets noirs
Les cabinets noirs PDF Imprimer Email
Écrit par Patinet Thierri   
Lundi 26 Décembre 2011 à 10:44

Les cabinets noirs

 

Il convient de s'interroger sur ces meurtres en série qui frappent l'opinion dans nos différents pays d'Europe, comme s'ils avaient pour but de terroriser les foules afin qu'elles reviennent bien gentiment dans le giron des pouvoirs et acceptent de perdre leur liberté collective au profit de l'asile des chimères que nous voyons aujourd'hui se dresser devant nous. Et quelle aubaine que ce dernier meurtre en série en Belgique au moment où se met en place le IV Reich, surtout pour faire passer un régime des retraites abject! Le meurtre est une méthode de gouverner, nous le savons pertinemment, et la commandite du meurtre est un art particulier exercé par tous les cabinets noirs des pouvoirs, ne nous faisons aucune illusion. Lorsqu'on s'intéresse à la personnalité du déséquilibré qui a sauvagement assassiné en Belgique, on ne peut être que stupéfait, comme d'ailleurs pour le précédent qui ne cachait aucunement sa décision sur le web, du laxisme considérable porté à son encontre. Arrêté et condamné pour détention illégale d'armes de guerre, purgeant une peine de cinq ans de prison, il redevient libre et, a priori, sans suivi, il se sert de ses armes de guerre pour massacrer des innocents. Il y a là un fait, comme pour le précédent, qui ne colle pas à la réalité, mais relève de la pure et pire manipulation. Il serait intéressant de reconnaître la vie de cet assassin, dans ses vicissitudes, ses contacts, et surtout dans son vécu carcéral. L'art de la manipulation c'est de faire accroire. Ici des présomptions se révéleront, je n'en doute pas, graves, -on laisse des armes de guerre à un individu déjà condamné- précises - rien n'est fait pour suivre cet individu, qui librement peut se procurer, grenades, armes de guerre - concordante - la liaison des précédents parraine l'acte -; alors manipulation ? Dans les deux cas précités on ne le penserait à moins. Les criminels servent les dictatures. L'Histoire est remplie de leurs nauséeuses perversions, on fait même sortir de leur prison ces assassins, tel Jo Attia en France, pour exercer en Afrique. La dictature ne recule que devant les Peuples armés, ceci est une autre parabole de l'Histoire. Ainsi il y a de fortes présomptions pour que ces actes soient manipulés afin que les Peuples rejettent inconsciemment le droit de porter des armes, et en viennent à tout simplement se livrer corps et âme à la dictature qui s'instaure. Je le disais dans un précédent, il faut s'attendre aux pires attentats dans le cadre de ce quatrième Reich qui s'avance, et cet "acte isolé" n'est qu'une prémisse, n'en doutons malheureusement pas. Pour celles et ceux qui ne pensent pas qu'un pouvoir puisse se servir d'assassins programmés, je les renvoie aux articles consacrés aux programmes MK ULTRA, dont on trouvera sur internet toutes définitions, qui a pour objet de rendre un être esclave et apte à réagir à des pulsions programmées pour commettre les actes pour lesquels il a été programmé. Les tueurs sont parmi nous, ne l'oublions jamais. Ce dessein, s'il existe, d’instaurer la terreur dans les populations, est la marque indélébile de toute dictature, qu'elle soit de gauche ou de droite, ces deux terminaisons actuellement ne servant que leur maîtresse, l'usure et ses féaux. Nous pouvons étendre ce principe de manipulation des esprits jusqu'au laisser-aller de la justice libérant des non-humains condamnés pour sévices et crimes sexuels, une programmation inconsciente au nom d'un sous-humanisme préférant l'assassin à la victime, mais tel n'est pas notre sujet. Ici nous nous trouvons devant une action nauséeuse, assistée et préprogrammée par laxisme global, comme cela l'est dans le domaine économique, où ici la malversation est règne. Qu'en conclure dans l'immédiat, qu'il convient surtout de prêter attention au vécu de ces sinistres personnages et surtout de leurs appariements, car leur recrutement ne peut se faire que dans l'appariement, et non seulement dans l'appartenance à tel ou tel réseau, notamment ceux dits d'extrême droite, qui politiquement parlant n'ont absolument pas intérêt à se circonvenir dans ce genre d'extrémisme, contrairement à tout ce qui est dit dans la presse et les médias carpette de notre petite planète, qui cherchent des boucs émissaires dans ceux qui défendent les Nations et les Peuples pour faire passer leur laxisme écoeurant. Il faut bien prendre au premier degré les jeux de l'insuffisance de la justice tant en effectifs qu'en moyens, dans le cadre du suivi de ces psychopathes. Cela est la parade, au même titre que de prendre l'extrême droite comme bouc émissaire de cette barbarie. La barbarie se cache aujourd'hui dans des milieux feutrés, dans ces pouvoirs surfaits qui prennent des décisions sans accord des Peuples, une barbarie silencieuse qui croît à la vitesse de la lumière. Si les Peuples veulent se libérer de cette dictature, il convient qu'ils soient armés. Ce genre de meurtre en série, doublé par la destruction de l'armée du Peuple, ne renforce pas cette modalité, mais bien au contraire cherche à la désintégrer. Les chaînes retenant la Liberté sont là. Il ne faut donc pas tomber dans le piège de ces chaînes, et surtout ne pas se laisser impressionner par la démesure des pouvoirs actuels, du, devrais-je dire, dont les actes à l'encontre des personnes publiques ne se comptent plus, intimidation, tentative d'assassinat, et, il n'y a là que soupçon, assassinat du chef d'Etat Polonais? Sur ce chef de préjudice, les lecteurs pourront se reporter au cas du Député Anglais Nicolas Farage dont l'"accident" d'avion en rapport avec ses propos ne semble avoir rien d'innocent. Face à cette hérésie, il convient bien de replacer chaque face des problèmes dans leur contexte. La possession d'armes par les particuliers entraînera-t-elle une propension à la criminalité où à des actes de folie? Que je sache la France est armée de fusils de chasse, et nous n'avons pas plus qu'ailleurs à redouter ce genre de féaux sinon qu'à titre exceptionnel. Quelle différence entre une arme dite de guerre,- dont nos banlieues à risques sont remplies, car, et ce n’est pas un hasard, on permet à des bandes de s’armer, alors que le citoyen ordinaire n’en a pas le droit, tout simplement pour accroître la terreur dans le Peuple qui ne peut que se réfugier derrière le « pouvoir » qui permet cette exaction - et les armes qu'utilisent pour la chasse (on remarquera ici le nombre d'associations anti chasse, viviers de toutes virtualités) nos citoyennes et citoyens : aucune, sinon leur précision, leur rapidité. Donc en regard nous voyons là qu'il convient sur ce sujet de ne pas se livrer pied et poings liés à l'événementiel favorisant la dictature, et par là même faire en sorte que chaque citoyenne et chaque citoyen soient armés dans notre Nation, dans le cadre légal d'une Garde Nationale, chargée d'assurer la défense intérieure de notre Nation et sa Constitution. L'Armée aujourd'hui ne peut plus assurer cette fonction, car réduite à l'état congru, et ne représentant plus le Peuple de France, mais le pouvoir politique d'une minorité du Peuple de France. La création d'une Garde Nationale aura le mérite de restituer à notre Armée sa grandeur et sa mission, car redevenue l'Armée du Peuple combattant pour le Peuple, et non pour des incitations étrangères ayant pour vocation la "défense" de l'opium et des pipelines. Cela est un autre débat, mais nous voyons bien qu'il est lié. La défense de la liberté passe par deux conditions: la création d'une garde Nationale permettant à chaque citoyen d'être armé individuellement; la dislocation de l'armée de métier au profit de l'armée du Peuple. Ces deux conditions pour rejoindre la voie de la Liberté sont indissociables. Elles entraînent le respect de la liberté individuelle comme le respect de la liberté collective, et couronnent le cadre constitutionnel qui régit ces libertés, qui ne peuvent plus être opprimées par une quelconque caste au profit d'un quelconque califat. Elles permettent d'écarter tout communautarisme particulier, qui a toujours tendance, par dévotion, par appariement, par singularité, à dévier de la réalité nationale qui n'est pas univoque, mais multivoque par essence, car expression de chaque voix portant le triomphe de la République, qui ne devient pas ce lambeau que nous vivons, mais bien au contraire l'étoffe forgeant le Peuple. Nous le voyons, l'ennemi des Nations, ne peut que se battre pour dissoudre le droit inaliénable des Citoyennes et des Citoyens de défendre, fusse au prix des armes, la Liberté, la Liberté de son Peuple, l'intégrité de sa Nation. En lieu, nous voyons aujourd'hui des groupements armés inféodés à des puissances qui n'ont rien d'étatique se comportant comme des troupes d'occupation, pour affermir la domesticité en tous lieux, telle que nous la voyons proliférer dans les zones économiques à fort potentiel en minerais, par l'intermédiaire de cet autre bras armé représenté par le FMI, aux ordres du parasitisme le plus singulier. Face à cette dérive du sens Humain, il convient dans le cadre de la République, au-delà de la falsification ténébreuse ourdie par des nébuleuses ou des individus acquis à la désintégration des Nations, de se porter à l'encontre et faire valoir la force constructive d'un Peuple en croisière et non pas accroché à un banc de sable. Les conditions précitées portées par un Parti National permettront ce dessein du renouveau qui surgira inéluctablement lorsque se désintégreront ces pseudos pouvoirs aux ordres de cette tour de Babel que l'on voit se fortifier actuellement par accentuation de la peur et de la terreur qui ne sont que des leurres inventés de toutes pièces, programmées de toutes pièces qu’aucun Etre Humain, digne de ce nom, ne doit prendre pour argent comptant. À suivre...

 

Black cabinets

 

It is advisable to wonder about these murders in series which strike the opinion in our various countries of Europe, as if the purpose of they were to terrorize crowd so that they return well nicely in the bosom of the powers and agree to lose their collective freedom with the profit of the asylum of the dreams which we see today drawing up in front of us. And what a aubaine that this last murder in series in Belgium at the time when IV Reich sets up itself, especially to make pass a contemptible mode of the retirements! The murder is a method to control, we know it pertinently, and the mixed liability company of the murder is a particular art exerted by all the black cabinets of the powers, we do not make any illusion. When one is interested in the personality of unbalanced which wildly assassinated in Belgium, one can be only amazed, as besides for the precedent which at all did not hide its decision on the Web, of the considerable laxism carried in his opposition. Decree and condemned for illegal detention of weapons of war, purging a five years of prison sorrow, it becomes again free and, a priori, without follow-up, it makes use of its weapons of war to massacre the innocent ones. It there has a fact there, as for the precedent, which does not stick to reality, but raises of pure and worse handling. It would be interesting to recognize the life of this assassin, in his vicissitudes, its contacts, and especially in its lived prison. The art of handling is to make accroire. Here presumptions will appear, I do not doubt it, low registers, one leaves precise weapons of war to an individual already condemned - nothing is done to follow this individual, who freely can get, grenades, weapons of war - concordant - the connection of the precedents sponsors the act -; then handling? In the two above mentioned cases one would not think it of less. The criminals serve the dictatorships. The History is filled of their nauseating perversions, one even makes leave their prison these assassins, such OJ Attia to France, to exert in Africa. The dictatorship moves back only in front of the armed People, this is another parabola of the History. Thus there are strong presumptions so that these acts are handled so that the People unconsciously reject the right to carry weapons, and come to quite simply delivering body and heart to the dictatorship which is established. I said it in a precedent, one has to expect the worst attacks within the framework of this fourth Reich who advances, and this “isolated act” is only one premise, do not doubt it unfortunately. For those and those which do not think that a power can serve programmed assassins, I return them to the article devoteds to the ULTRA programs MK, whose one will find on Internet all definitions, which has the aim of returning a being slave and ready to react to impulses programmed to make the acts for which it was programmed. The killers are among us, never forget it. This intention, if there exists, founding terror in the populations, is the indelible mark of any dictatorship, that it is of left or right-hand side, these two terminations currently serving only their mistress, wear and its féaux. We can extend this principle of handling of the spirits until the carelessness of justice releasing from not-human condemned for maltreatments and sexual crimes, unconscious programming in the name of a under-humanism preferring the assassin with the victim, but such is not our subject. Here we are in front of a nauseating action, assisted and canned by total laxism, as that is in the economic domain, where here the embezzlement is reign. That to conclude from it in the immediate future, that it is advisable especially to pay attention to lived of these sinister characters and especially of their pairings, because their recruitment can be done only in pairing, and not only in the membership of such or such network, in particular those known as of far right, which politically speaking do not may find it beneficial absolutely to be thwarted in this kind of extremism, contrary to all that is known as in the press and the media rug of our small planet, which seek scapegoats in those which defend the Nations and the People to make pass their nauseating laxism. It is necessary well to take with the first degree the plays of the insufficiency of justice as well in manpower as in means, within the framework of the follow-up of these psychopaths. That is the parade, as well as taking the far right like scapegoat of this cruelty. Cruelty hides today in felted mediums, in these overrated powers which make decisions without agreement of the People, a quiet cruelty which grows at speed of light. If the People want to release themselves from this dictatorship, it is appropriate that they are armed. This kind of murder in series, doubled by the destruction of the army of the People, does not reinforce this method, but quite to the contrary seeks to disintegrate it. The chains retaining Freedom are there. One thus fall into the trap from these chains, and especially not to let itself impress by the disproportion of the current powers, of, there shouldn't I should say, whose acts against the public people do not amount any more, intimidation, attempted murder, and, it has there only suspicion, assassination of the Head of Polish State? On this chief of damage, the readers will be able to refer to the case of the English Deputy Nicolas Farage of which the “accident” of plane in keeping with its remarks does not seem to have anything innocent. Vis-a-vis this heresy well, it is advisable to replace each face of the problems in their context. Will the possession of weapons by the private individuals involve a propensity with the crime where with acts of madness? That I know France is armed with shotguns, and we do not have more than to fear this kind of féaux elsewhere if not than exceptionally. Which difference between a weapon known as of war, - whose our suburbs at the risks are filled, because, and it is not a chance, one makes it possible bands to be armed, whereas the ordinary citizen does not have of it the right, quite simply to increase terror in the People which can only take refuge behind the “power” which allows this exaction - and the weapons that use for hunting (one will notice the number of anti associations here drives out, fish ponds of all virtualities) our citizens and citizens: no, if not their precision, their speed. Consequently Thus in glance we see there that it is advisable on this subject not to deliver foot and fists related to event-driven supporting the dictatorship, and to make so that each citizen and each citizen are armed in our Nation, the legal framework of a National Guard, charged with ensuring the interior defense of our Nation and her Constitution. The Army today cannot provide this function, because reduced any more at the adequate state, and not representing the People of France, but the political power of a minority of the People of France. The creation of a National Guard will have the virtue to restore with our Army its size and its mission, because become again the Army of the People combatant for the People, and not for foreign incentives having for vocation the “defense” of opium and the pipelines. That is another debate, but we see well that it is dependant. The defense of freedom passes by two conditions: the creation of a national guard allowing each citizen to be armed individually; the dislocation of the professional army to the profit of the army of the People. These two conditions to join the way of Freedom are indissociable. They involve the respect of individual freedom like the respect of collective freedom, and crown the constitutional framework which governs these freedoms, which cannot be oppressed by any more caste with the profit of an unspecified caliphate. They make it possible to draw aside any particular communitarianism, which always tends, by devotion, pairing, by singularity, to deviate of the national reality which is not univocal, but multivoque essentially, because expression of each voice carrying the triumph of the Republic, which does not become this scrap that we live, but quite to the contrary the fabric forging the People. We see it, the enemy of the Nations, can only fight to dissolve the inalienable right of the Citizens and of the Citizens to defend, was at the cost of weapons, Freedom, the Freedom of its People, the integrity of his Nation. In place, we see pledged groupings today armed with powers which do not have anything official behaving like troops of occupation, to strengthen domesticity in all places, such as we see it proliferating in the economic zones at ore strong potential, via this other armed wing represented by the IMF, with the orders of the most singular parasitism. Vis-a-vis this drift of the Human direction, it is appropriate within the framework of the Republic, beyond the dark falsification warped by the nebulas or individuals won over to the disintegration of the Nations, to go in the opposition and to put forward the constructive force of People in cruising and not fixed on a sand bank. The above mentioned conditions carried by a National Party will allow this intention of the revival which will emerge ineluctably when these pseudonyms powers with the orders of this tower of Babel disintegrate which one sees currently strengthening by stressing of the fear and the terror which are only invented lures of all parts, programmed of all parts that no Human Being, worthy of this name, should not take for cash. To follow…

 

© Vincent Thierry