Welcome ! Bienvenue ! New World Organization ®
Home
AU FIL DU TEMPS
DES ARTS
DEBATS
DEVENIR
ALL TEXTS
Documents
LIVRES REFERANTS
LIRE
LIVRES
UNIVERSALITY THEORY
HARMONIA UNIVERSUM
BOUTIQUE
Wrapper
Liens
Flux RSS
Contact
PARTICIPATION
Recherche
FOCUS SUR L'AUTEUR
Latest News
Search
Other Menu
Administrator

© Patinet Thierri

 
Home arrow ALL TEXTS arrow POLITIQUE arrow Crime contre l'intelligence
Crime contre l'intelligence PDF Imprimer Email
Écrit par Patinet Thierri   
Jeudi 18 Octobre 2012 à 07:48

Crime contre l’intelligence

Le plus grand crime contre l’intelligence vient d’être commis dans nos Pays Européens avec l’institutionnalisation du MES, sans que les Peuples ne soient consultés et en aucun cas consentants. Comment peut être consentant un Peuple à sa mise en esclavage par la barbarie de l’usure la plus dévoilée qui soit ? Voici donc que les traîtres à la Nation viennent de signer ce parjure, en déclarant institution cette chose qui se dit au-dessus des Lois Humaines, inviolable, éternelle en son rôle de sangsue, en son rôle despotique ! Qu’on s’arrête sur les articles voués à sa création : article 1 Par ce traité, les parties contractantes instituent entre elles une institution financière internationale appelée Mécanisme européen de stabilité - ses membres doivent contribuer « irrévocablement et inconditionnellement » à leurs engagements financiers ; article 32 cet article présente des mesures hors la loi rendant les dirigeants du MES intouchables, disposant de la personnalité juridique pour acquérir des biens mobiliers et immobiliers, assurés que leurs statuts, privilèges et immunités sont reconnus et mis en vigueur, affirmant que le MES, ses biens, fonds et avoirs, où qu’ils se trouvent et quel qu’en soit le détenteur, jouissent de l’immunité et de toute forme de procédure judiciaire, sauf dans la mesure où le MES renonce expressément à son immunité dans le cas de toute procédure ou par les conditions de tout contrat, y compris la documentation sur les instruments financiers ; Les propriétés, les fonds et les actifs du MES, où qu’ils se trouvent et quel qu’en soit le détenteur, sont exempts de perquisition, réquisition, confiscation, expropriation ou de toute autre forme de saisie ou de prise par l’exécutif ou par des actions judiciaires, administratives ou législatives. Les archives du MES et tout document appartenant au MES ou détenu par lui sont inviolables. Les locaux du MES sont inviolables, les propriétés, fonds et actifs du MES doivent être libres de toutes restrictions, régulations, contrôles et moratoires en tout genre. L’article 35 précise que dans l’intérêt du MES, le Président du Conseil des gouverneurs, les gouverneurs, les gouverneurs suppléants, les directeurs, les directeurs suppléants, comme le Directeur Général et membres du personnel doivent être à l’abri de poursuite à l’égard des actes accomplis par eux dans leur qualité officielle et jouissent de l’inviolabilité à l’égard de leurs papiers officiels et documents. Voici donc ce que signent des chefs d’états souverains, qui n’en ont que le nom, dans le mépris, c’est le cas de le dire, le plus souverain des Peuples. Ne désespérons en aucun cas de cette main mise par la mafia, il n’y a pas d’autre nom, sur cette institution. Toute institution peut être détruite, et cette destruction se fera par l’intérieur et non par l’extérieur. Je ne le redirais jamais assez, il faut investir toutes ces institutions, et les détruire de l’intérieur par des hommes comme des femmes décidées, qui n’ont d’autre foi que celle de la Démocratie et de la capacité, personnages anonymes qui n’ont besoin de se réunir pour agir dans la Voie et pour la Voie pour désintégrer toutes ces tours de Babel où se régalent les truismes du vivant, ces atrophies qui charrient la mort et la pestilence, tous ces bubons qui depuis des siècles pourrissent l’Humanité de leurs hurlements de hyènes, toute cette fourberie nihiliste qui parade sur le sang et les larmes de milliards d’Etres Humains qu’elle voudrait voir ramper à ses pieds, tout ce chiendent de la terre contre lequel sept milliards d’Etres Humains se lèveront en même temps pour en écraser le despotisme, l’arrogance et l’infatuation, ces réverbérations de l’atrophie qui osent encore se prétendre des vivants et qui ne sont que des morts vivants, matérialistes athées et syllabes avariées du langage humain. Ce n’est qu’une question de stratégie, et cette stratégie doit être déployée à tous niveaux, dans toutes les strates de ce bubon pour l’écraser à la racine, écraser définitivement son idéologie putride ! Assez de cette arrogance qui se veut au-dessus des Lois, cette arrogance sera jugée comme il se doit par les générations à venir, qui parviendront à se hisser dans ses arcanes pour en détruire les structures et les organisations, et cela viendra, car on ne construit pas sur du sable pour durer, et ce sable est là sous nos yeux, à la frontière du vide et de son éclosion, une frontière que l’intelligence Humaine dépasse, n’en déplaise à la pensée unique qui renifle les fondements des gorets qui se veulent dirigeants, n’en déplaise à cet aréopage de la sous culture qui baille en suspect devant les miettes délaissées par cette graisse infecte qui cherche à enfumer les esprits ignorants mais n’atteint jamais l’esprit critique. La mafia dirige, c’est bien nous savons désormais ce qu’il faut attaquer sans jamais se lasser pour en détruire jusqu’à l’ultime rempart, non dans la rue, mais bien en son sein, en ce sein de l’immonde, la franc-maçonnerie dévoyée, les cultes répugnants qui en ressortent, jusqu’en ses basses fosses, pour étiqueter, et retourner tout ce fumier qui s’y vautre. L’oligarchie de la médiocrité a déclaré unilatéralement la guerre aux Peuples, les Peuples vont la défaire de sa morgue et de son mépris, ce n’est qu’une question de prise de conscience, et cette prise de conscience se généralise de plus en plus. Et quand l’on pense que l’on donne le prix nobel de la Paix, qui ne vaut plus rien, sauf pour les dépravés du système, à cette Union Européenne ! Au même moment où ce MES est signé ! De qui se moque-t-on ? À qui croit-on faire accroire ? Ce prix est une fumisterie qui est là pour cacher le plus grand crime contre l’Humanité, décrété par cette même europe de gangsters associés, qui par la drogue, qui par le sexe, qui par le crime, une europe du néant qui retournera au néant, et qui doit être assaillie en elle-même du plus simple huissier au plus simple commissaire politique, une europe qui tombera comme un fruit mûr tellement elle est pourrie par la manifestation des banksters qui l’infeste, une europe de la collusion, de la trahison, du parjure, de la honte qui cache en ses oripeaux une autre europe qui est encore moins la nôtre, celle de l’usure et de ses comparses, ce que nul n’ignore. Non la mafia ne dirigera pas nos Nations vers l’agonie en se servant de ses sectes putrides ! Elle sera investie par le Droit et ne sera en aucun cas au-dessus des lois, et chacun qui participera à cette institution que l’on appelle le MES se rappellera qu’il sera jugé par les Peuples, au-delà de ce qui est hors la loi, ces articles honteux qui les commet étant déjà hors la loi. Ce n’est qu’une question de temps, car le temps est l’allié de l’excellence et non des intrigues, de ce que l’on a pu voir ces deux dernières décennies, cet empressement de quelques trublions à vouloir détruire les Nations, les métisser, leur faire perdre leurs racines culturelles, il est déjà trop tard pour ces cuistres, le réveil est en train de se faire, et rien, ni personne ne pourra l’arrêter, demain les institutions pourries par leurs contenus seront nettoyées par un contenu qui n’aura d’autres buts que de défaire l’atrophie qui s’agrippe à ses œuvres pourries comme une chauve-souris au néant nocturne de son histoire, pour remplacer les ténèbres par la lumière, la transparence et la clarté, ainsi en va la loi de la Vie qui ne peut ainsi se trouver privée de la Liberté, cette Liberté qui en chacun veille et demain demandera des comptes à ces apothicaires du néant qui se rengorgent de leur famélique savoir, si tant l’atrophie est leur vide, leur incommensurable ignorance à vivre. Que l’on se rassure, le temps des apothicaires est en voie de disparition, et l’arbitraire derrière lequel ils s’abritent, en est la preuve la plus assourdissante, s’il fallait amener une seule preuve de la pourriture qui les gangrène. En attendant qu’ils en profitent devant le silence assourdissant des Peuples qu’ils font végéter dans la pourriture par la pourriture médiatique, par l’ingénierie de la chimie, par les prouesses qu’eussent réclamée avec envie tous les tenanciers des camps de la mort de l’URSS comme de l’Allemagne nationale socialiste, petits pieds à côté de l’engineering de la mort qui sévit dans notre Europe, par avortement et euthanasie composés, par défaut de soins et pire encore soumission à la faim des retraités. Cette famine imposée par les fainéants de l’usure ne durera pas, car lorsqu’on ne peut plus se nourrir, se soigner, s’éduquer, il ne reste au Peuple qu’une seule solution, c’est de se libérer du fléau qui les enchaîne, et ce fléau ici est témoigné dans ce MES à la lumière composite de ce qui fait de cette structure une structure hors la loi dans le domaine du Droit qui s’appliquera pour ses boutiquiers, car les clauses érigées pour sa création sont hors la Loi, la Loi souveraine de la Vie, qui se débarrassera de ce bubon méprisant et arrogant quand le temps qui vient sera éclos. Rappelons qu’en chacun existe la capacité de détruire et de construire, que chacun est ancré dans la symbolique de la Liberté qui est génétique, la Liberté de Vivre pour la Vie en la Vie et par la Vie. Ainsi tout un chacun qui n’est pas couché et servile doit s’inscrire dans la conquête du pouvoir usurpé par les sectes et investir toutes les institutions qu’elles soient ouvertes ou discrètes afin d’en prendre le pouvoir et reléguer à l’encan les fumerolles qui s’autorisent de s’émanciper des Lois Humaines, et construire par la capacité l’organisation de notre Europe qui ne sera jamais fédérale, mais une Europe des Nations respectueuses envers les unes les autres, et cela n’est pas uniquement force pour l’Europe mais pour chaque Nation indivisible de par ce petit Monde, car les Nations sont les pierres d’œuvre non pas du nouvel ordre mondial mais de l’ordre mondial naturel qui ne se plie pas aux oligarchies mais bien au contraire les maîtrises afin d’engendrer le bien social et Humain, la possibilité pour chaque Etre Humain de vivre dans la décence, de se nourrir, de se vêtir, de se loger, de travailler, et de s’éduquer. Cela viendra lorsque tomberont ces vestales qui s’imaginent impériales alors qu’elles n’en sont que le reflet, car l’Empire c’est l’Empire Humain et non l’empire de l’usure, de l’appropriation, de la domestication, de l’annihilation du vivant, car l’Empire, c’est le Droit, le Droit Humain dans sa génération et sa spontanéité, dans ce devoir de chacun d’être le respect de tous et inversement, non en fonction d’une monnaie de singe, mais bien d’une monnaie d’échange basée sur un étalon qui ne peut être changé au gré de la frivolité, c’est la capacité de chaque Etat d’établir sa monnaie qui représente sa réalité et non le fantasme d’anachroniques et pernicieux personnages qui voient le monde de leur poste de vigie, c’est la capacité de séparer à tout jamais les banques d’affaires des banques de dépôts sans que jamais les Etats ne viennent soutenir pour une quelconque raison les banques d’affaires, c’est la capacité de jeter aux ordures ces agences de notation qui ne voient en l’Humain qu’un étalon de productivité, c’est la capacité de dire à l’Usure, mais que représentez-vous face aux Etres Humains, avez-vous une armée, disposez-vous de l’arme nucléaire ? Vous n’êtes rien, strictement rien, sinon que ce chiendent qui pourrit l’Humanité en ses Nations, en ses Races, en ses Peuples, en ses Ethnies, en son Identité souveraine qui n’est pas celle d’être votre esclave ! C’est la capacité par la capacité de prendre le pouvoir, qui n’appartient à personne, et de fonder sur la réalité la possibilité pour chaque Etre Humain de s’épanouir dans un monde libéré des chaînes de l’usure. Cela viendra, et tombera en tout premier cette chose hors la loi qui se veut nommer le MES. À suivre…

Crime against the intelligence

The greatest crime against the intelligence has just been made in our European Countries with the institutionalization of MY, without the People not being consulted and to in no case agreeing. How can be granting People his setting in slavery by the cruelty of the most revealed wear which is? Here thus that the traitors with the Nation have just signed this perjury, by declaring institution this thing which is said above Human Lois, inviolable, eternal in its role of leech, its despotic role! That one stops on the articles dedicated to his creation: article 1 By this treaty, the contracting parties establish between them an international financial institution called European Mécanisme of stability - its members must contribute “irrevocably and unconditionally” to their financial liabilities; article 32 this article present of measurements out the law returning the leaders of the MY untouchable ones, having the legal personality to acquire movable and real goods, assured that their statutes, privileges and immunities are recognized and put into force, affirming that it MY, its goods, funds and asset, where which they are and whatever is the holder, enjoy the immunity and any form of legal procedure, except insofar as it MY its immunity in the case of any procedure gives up expressly or by the conditions of any contract, including documentation on the financial instruments; The properties, the funds and the credits of MY, where that they are and whatever is the holder, are free from search, requisition, confiscation, expropriation or of any other form of seizure or catch by the executive or legal actions, administrative or legislative. The archives of MY and any document pertaining to MY or held by him are inviolable. The buildings of MY are inviolable, the properties, funds and credits of MY must be free of all restrictions, regulations, controls and moratorium in any kind. Article 35 specifies that in the interest of MY, the President of the Council of the governors, the governors, the temporary governors, the directors, the temporary directors, like the Chief executive officer and staff members must be safe from continuation with regard to the acts achieved by them in their official quality and enjoy inviolability with regard to their official papers and documents. Here thus what sign of the Heads of sovereign States, which have only the name of it, in the contempt, it is the case to say it, sovereign of the People. Let us not despair to in no case with this hand put by the Mafia, it does not have there another name, on this institution. Any institution can be destroyed, and this destruction will be done by the interior and not by outside. I would never repeat it enough, it is necessary to invest all these institutions, and to destroy them interior by men like decided women, who have of another faith only that of the Democracy and the capacity, anonymous characters which do not need to meet to act in the Way and for the Way to disintegrate all these Towers of Babel where the truisms of alive are regaled, these atrophies which cart the death and the stench, all these bubos which since centuries rotted the Humanity of their howls of hyenas, all this nihilist cheating which parades on the blood and the tears of billion Human Beings that she would like to see crawling with its feet, all this grass of the ground against which seven billion Human Beings will rise at the same time to crush of it the despotism, the arrogance and the infatuation, these reverberations of the atrophy which still dare to be claimed of alive and which are only deaths alive, materialists atheistic and damaged syllables of the human language. It is only one question of strategy, and this strategy must be deployed on all levels, in all the layers of this bubo to crush it with the root, to crush its putrid ideology definitively! Enough this arrogance which wants to be above Lois, this arrogance will be judged as it should be by the generations to come, which will manage to rise in its mysteries to destroy of them the structures and the organizations, and that will come, because one does not build on sand to last, and this sand is there under our eyes, at the border of the vacuum and of its blossoming, a border which the Humaine intelligence exceeds, with due respect to the doctrinaire approach which sniffs at the bases of the piglets which want to be leader, with due respect to this learned assembly of under culture which bucket in suspect in front of the crumbs forsaken by this repugnant grease which seeks to smoke out them spirits ignoramuses but never reaches the critical spirit. The Mafia directs, it is well we know from now on what it is necessary to attack without never being wearied to destroy some to the ultimate rampart, not in the street, but well in its center, this center of unclean, canted freemasonry, the feeling reluctant worships which come out from it, until in its low pits, to label, and turn over all this manure which wallows there. The oligarchy of the mediocrity unilaterally declared the war with the People, the People will demolish it his mortuary and of its contempt, it is only one question of awakening, and this awakening spreads more and more. And when one thinks that one gives the Nobel Prize of the Peace, which is not worth anything any more, except for the degenerates of the system, of this European Union! At the same moment when this MY is signed! Which makes fun one? With which believes one to make accroire? This price is a stove setting which is there to hide the greatest crime against Humanity, issued by this same Europe of associated gangsters, who by the drug, which by the sex, which by the crime, Europe of nothing which will turn over to nothing, and which must be attacked in itself of the simplest usher to the simplest political police chief, Europe which will fall as a ripe fruit so much it is rotted by the manifestation of the banksters which infests it, Europe of the collusion, treason, perjury, shame which hides in its tinsels another Europe which is even less ours, that of the wear and of its extras, which no one is not unaware of. Not the Mafia will not direct our Nations towards the anguish while making use of his putrid sects! It will be invested by the Right and will not be to in no case above laws, and each one which will take part at this institution that one calls it MY will remember that it will be judged by the People, beyond what is out the law, these ashamed articles which already makes them being out the law. It is only one question of time, because time is the ally of excellence and not intrigues, of what one could see these two last decades, this eagerness of some troublemakers to want to destroy the Nations, to cross them, make them lose their cultural roots, it is already too late for these prigs, the alarm clock is being made, and nothing, nor nobody will be able to stop it, tomorrow the institutions rotted by their contents will be cleaned by contents which will not have other goals to demolish the atrophy which is clutched with its works rotted like a bat with night nothing of its history, to replace darkness by the light, the transparency and clearness, thus goes from there the law of the Life which cannot thus be private Freedom, this Freedom which of each one takes care and tomorrow will require accounts of these apothecaries of nothing who puff out its throat of their starveling knowledge, if such an amount of the atrophy is their vacuum, their incommensurable ignorance with living. That one reassures oneself, the time of the apothecaries is in the process of disappearance, and the arbitrary one behind which they shelter, of it is the proof more deafening, if it were necessary to bring only one proof of the rot which causes to become gangrenous them. While waiting for that they benefit from it in front of silence deafening from the People which they make vegetate in the rot by the media rot, by the engineering of chemistry, the prowesses which with desire all the tenants of the camps of the death of the USSR like socialist national Germany had claimed, small feet beside the engineering of the death which prevails in our Europe, by composed abortion and euthanasia, by default of care and worse still tender with the hunger of the pensioners. This famine imposed by the lazy ones of wear will not last, because when one cannot nourish oneself any more, to look after themselves, educate themselves, it remains with the People only one solution, it is to release itself from the plague which connects them, and this plague here is testified in this MY with the composite light of what makes EC structure a structure out the law in the field of the Right which will apply for its tradesmen, because the clauses set up for its creation are out the Law, the sovereign Law of the Life, which will get rid of this bubo scorning and arrogant when the time who comes is hatched. Let us recall that of each one exists the capacity to destroy and build, that each one is anchored in the symbolic system of the Freedom which is genetic, the Freedom of Living for the Life in the Life and by the Life. Thus each and everyone which is not lying and servile must fall under the conquest of the power usurped by the sects and invest all the institutions which they are open or discrete in order to take the power and to relegate to the auction fumaroles which are authorized to become emancipated Human Laws, and to build by the capacity the organization of our Europe which will be never federal, but Europe of the respectful Nations towards the ones the others, and that is not only force for Europe but for each indivisible Nation from this small world, because the Nations are the stones of work not of the new world order but of the world order naturalness which does not yield with oligarchies but quite to the contrary the controls in order to generate the social and Human good, the possibility for each Human Being of living in the decency, of nourishing themselves, of dressing themselves, of placing themselves, of working, and of educating themselves. That will come when fall these vestals who think imperial whereas they are only the reflection, because the Empire it is the Human Empire and not empire of wear, the appropriation, domestication, the annihilation of the alive one, because the Empire, it is the Right, the Human right in its generation and its spontaneousness, in this duty of each one to be the respect of all and conversely, not according to a currency of monkey, but well of a currency based on a standard which cannot be changed with the liking of frivolity, it is the capacity of each State to establish its currency which represents its is reality and not the phantasm the anachronistic ones and pernicious characters who see the world of their station of watchtower, it the capacity to separate forever the investment banks from the banks of deposit without never the States not coming to support for any reason the investment banks, it is the capacity to throw to the refuse these credit rating agencies which see in Human only the one standard of productivity, it is the capacity to say to Wear, but what do you represent vis-a-vis the Human Beings, you have an army, you have the nuclear weapon? You are nothing, strictly nothing, if not that this grass which rots Humanity in its Nations, its Races, its People, its Ethnos groups, its sovereign Identity which is not that to be your slave! It is the capacity by the capacity to come to power, which does not belong to anybody, and to base on reality the possibility for each Human Being of opening out in a released world of the chains of wear. That will come, and fall into very first this thing out the law which wants to be to name it MY. To follow…

© Vincent Thierry