Welcome ! Bienvenue ! New World Organization ®
Home
AU FIL DU TEMPS
DES ARTS
DEBATS
DEVENIR
ALL TEXTS
Documents
LIVRES REFERANTS
LIRE
LIVRES
UNIVERSALITY THEORY
HARMONIA UNIVERSUM
BOUTIQUE
Wrapper
Liens
Flux RSS
Contact
PARTICIPATION
Recherche
FOCUS SUR L'AUTEUR
Latest News
Search
Other Menu
Administrator

© Patinet Thierri

 
Home arrow ALL TEXTS arrow POLITIQUE arrow La guerre totale
La guerre totale PDF Imprimer Email
Écrit par Patinet Thierri   
Jeudi 17 Janvier 2013 à 13:30

La guerre totale


Sans parler encore de troisième guerre mondiale, qui peut venir très vite, il convient de prendre acte de la guerre totale qui commence. J’entends par guerre totale la destruction totale de l’armée djihadiste créée de toute pièce en son temps pour lutter contre les Russes en Afghanistan. On se reportera au livre de Peter Dale Scott – la route vers le nouveau désordre mondial - qui explique en long, en large et en travers, la naissance de cette armée, pour reconnaître sa mouvance représentant environ cent mille hommes créée par l’interconnexion des services secrets occidentaux et des services secrets de certains pays du Moyen-Orient. Cette mouvance que l’on nomme sous différents noms Al Quaida, Acmi, etc, est à l’œuvre depuis la période de l’envahissement des Russes en Afghanistan, sur tous les fronts, la Bosnie, le Kosovo, la Tchétchénie, les nouvelles républiques Russes de confession musulmane, et bien entendu dans le Maghreb, instrumentalisée par certaines Nations pour déstabiliser et éradiquer certains régimes qui défendent l’esprit de leur Nation, comme cela s’est vu en Libye et maintenant en Syrie. Cette mouvance surarmée par les pays du Moyen-Orient et des pays Occidentaux, ne représente pas seulement un danger pour l’avenir de notre Monde mais bien une menace qui, telle une pieuvre prends de la distance par rapport à ses commanditaires et cherche par tous les moyens à imposer un régime Islamique partout où elle passe, tuant, égorgeant, pillant, détruisant sans répits pour terroriser les populations afin qu’elles s’inclinent devant leur volonté. Cette menace regardée avec une certaine duplicité par certaines Nations, jusque-là bien noyée dans les incantations de ce groupuscule que fut Al Quaida, afin de taire ses agissements diligentés par les pays pré cités, devient désormais comme on le voit actuellement au Mali non plus une menace mais un sérieux avertissement pour les Nations Occidentales comme Moyen Orientales. Il n’y a donc pas lieu ici à une bataille contre le terrorisme, instrumentalisé afin de déposer des régimes qui ne plaisaient pas à une logique de pensée basée bien souvent sur la paranoïa, et non seulement pour la prise de possession de richesses naturelles, mais bien une bataille contre l’Islamisme radical qui cherche par tous les moyens à imposer sa Loi sur toutes les terres qu’elle empreinte et destitue, soit sur ordre, soit de sa propre volonté. Le terrorisme, invention de toute pièce, ici n’a pas lieu d’être. Il faut appeler un chat un chat et non, un chien. A regarder de plus près, on perçoit que les apprentis sorciers, quels qu’ils soient et quelles que fussent leur raison de l’époque, sont donc maintenant en face d’une barbarie totalitaire qui a pris le large et avec le large les armes lourdes distribuées sans concession par les mêmes apprentis. Ces soldats à la brutalité extrême, mue par l’irréversible qualification de leur spiritualité, ne sont pas des soldats ordinaires et il ne faut pas accroire un seul instant, après leurs divers entrainements et guerres partagées en différents endroits de la planète, qu’ils seront éradiqués comme le furent certains soldats Américains à la fin de la guerre du Vietnam, car jugés irrécupérables pour la vie civile. Cette armée est mouvance, et ne croyons un seul instant qu’elles ne dispose de bases arrière dans nos Nations qui s’ouvrent toutes grandes à une immigration massive, alors que bien au contraire, il conviendrait de filtrer chaque individu afin de limiter la naissance de nids de guerre dans nos Nations. Ne croyons non plus que cette armée ne dispose pas de moyens considérables. Fer de lance de la distribution de drogue au niveau mondial, elle active cette distribution à partir de l’Afghanistan, premier producteur, et écoule par l’intermédiaire de bases arrières ses produits, et notamment en France à partir de zones de non droits qui, armées jusqu’au dents, actuellement se livrent à une guerre sans merci pour la maîtrise de cette distribution. L’apprenti sorcier, un peu tardivement, et totalement en conflit avec lui-même, puisqu’il utilise cette armée en Syrie, comprends maintenant qu’il est temps de mettre sur la touche cette bombe à retardement qu’il ne domine plus. Cette bombe à retardement dispose comme je l’ai dit plus haut de l’armement le plus sophistiqué qui puisse exister, et il est à craindre qu’elle dispose des missiles américains qu’elle a tant demandé en Syrie pour abattre les avions et les hélicoptères ainsi que les chars de l’armée de Bachar El Assad. Lorsqu’on voit avec quelle diligence cette armée de nervis institutionnalisés a agi dans l’Université d’Alep, on comprendra que nous n’avons pas à faire à de simples guerriers, mais des tueurs qualifiés qui n’hésitent pas à s’en prendre à tout type de populations civiles, et plus encore, qui revendiquent pour le compte de l’Armée Syrienne ce type d’attentat près de la presse aux ordres. Il est temps aujourd’hui de bien faire comprendre qu’on ne peut continuer à jouer sur deux tableaux et que bien au contraire il convient de s’allier au régime Syrien pour destituer cette plaie qui sans vergogne assassine les populations pour, par la terreur, les faire se plier à leurs ordres. Cette dichotomie totalement absurde est toujours dans l’air du temps, les intérêts croisés et confluents des pays du moyen Orient n’étant pas toujours les intérêts des Nations Occidentales. On l’aura compris lorsqu’on voit le Qatar investir dans notre Nation en versant des milliards de dollars à la cause de l’ASL. Ce jeu de participation à la décapitation de Bachar El Assad aujourd’hui se révèle un jeu très dangereux, ou chacun doit mettre carte sur table. Soit on suit l’armée djihadiste qui dans son fondamentalisme veut imposer partout la Loi Islamique, soit on la combat afin de préserver la Liberté par toutes Nations. Nager en eux troubles, et aller jusqu’à appeler le Tribunal International pour cautionner l’ASL, alors qu’il peut très bien être appelé pour les crimes dont les vidéos sont revendiquées sur Internet par les Djihadistes, que bien entendu la TV et la Radio ignorent, suivant les ordres donnés par les lampistes le doigt sur la couture, ressort de l’inconscience la plus absolue aujourd’hui. On ne confondra pas dans cette situation l’Islam avec cette armée Islamique extrémiste, dont l’Histoire nous enseigne qu’elle fut toujours vaincue, que l’on se rassure, il y a toujours des gens de bonne volonté de par ce monde, toutefois aujourd’hui il faut bien ne plus se cacher la tête dans le sable, et combattre partout où se fera sentir cet extrémisme. Ce combat va s’étendre, n’en doutons pas, à l’ensemble des Nations occidentales qui devront faire face à des nids imposés de cette tentative de déstabilisation des Nations par ce fondamentalisme issu de cette armée qui a pris désormais le large de ses commanditaires. Il serait simple aujourd’hui de vilipender les uns les autres, les gouvernements actifs dans cette création, le but n’est pas là, la réalité est en face de nous, et tout un chacun doit savoir que le combat mené au Mali n’est pas simplement un combat pour les minerais, adjacent certes, mais bien un combat contre cette armée indépendante désormais, surarmée par nos Nations et les Nations du Moyen Orient, dont chaque soldat que l’on n’appellera pas politique, mais fondamentaliste, se retrouve niché non seulement au Mali, mais est en activité en Syrie, en Libye, dans les Pays du Maghreb, au Kosovo, en Tchétchénie, dans les pays de confession musulmane en général, et bien entendu dans le creuset même de nos Nations. Des soldats entraînés à tuer et disposant d’un matériel militaire à toute épreuve, financés par l’argent de la drogue principalement. Face à cette matérialisation de la dégénérescence de cette armée, toute Nation aujourd’hui a pour devoir de filtrer les entrées liées à l’immigration, et dans le corps de sa Nation de repérer les réseaux fondamentalistes qui se sont créés afin de les démanteler. Les attentats et les prises d’otages, tels qu’on peut le voir en Syrie, en Somalie, en Algérie, si nous ne prenons la peine de démanteler les réseaux islamiques fondamentalistes, risquent de se produire inévitablement dans nos Nations. Il y a une guerre contre cette armée qui n’a rien de terroriste puisque créée, manipulée, armée, par nos Nations et les nations du Moyen-Orient. Et cette guerre doit être gagnée sur tous les terrains afin d’éradiquer la Loi Islamique qui n’est pas la Loi de nos Nations, et ne le sera jamais. Deux mille cinq cent hommes ne suffiront pas au Mali, il convient d’envoyer un maximum de troupe dans ce Pays et ensuite, suivant la demande des Pays mitoyens, éradiquer chaque Nation de la barbarie, conjointement mobiliser la Gendarmerie Nationale, les services de la DCRI, et une partie de notre Armée afin d’éradiquer au sein de notre Nation le prurit de cette armée, et accentuer la surveillance, non seulement de nos gares et de nos aéroports, mais bien de nos sites nucléaires, de nos usines d’armements, de nos laboratoires de recherches, et surtout de nos centres de filtrations d’eaux potables. Car la guerre ne s’arrête pas à la guerre classique, mais bien à la guerre bactériologique, chimique. Hors des débats à l’Assemblée Nationale touchant la Famille, il convient de porter le débat sur cette guerre qui nous concerne toutes et tous et que nous devons impérativement gagner si nous ne voulons pas demain nous retrouver sous la houlette d’un régime islamique, n’en déplaise à certains qui pourraient en rire, cette possibilité existe si l’on continue à abstraire la réalité de notre Nation et la soumettre à l’Islam quel qu’il soit. Cette armée a déclaré la guerre à l’Occident principalement, par le biais des Nations Africaines, elle ne peut vaincre, qu’à la condition que ses ressources soient gelées, et ses ressources principales se situent dans la poudrière Afghane au sein des champs de pavots. Jamais depuis l’entrée en guerre des Américains dans cette Nation, la production de drogue n’a été aussi haute. Il convient donc ici de lutter contre les centres d’approvisionnement de cette drogue qui se situent principalement dans la zone des Balkans qui doit être surveillée sans relâche afin de permettre la liquidation de ces centres. La Russie, ici, a son rôle à jouer, l’explosion de la drogue dans sa Nation étant sans commune mesure, drogue venant de l’Afghanistan. La lutte est donc générale et ne doit se laisser guider par d’obscurs raisonnements qui n’ont pas lieu d’être, au regard de la défense des populations civiles, prises entre deux feux, le feu international et le feu national où germent les prurits du fondamentalisme Islamique, guidés par cette armée désormais libérée de ses contingences qui furent le monopole de certaines Nations Occidentales et Moyen Orientales, et continuent à l’être notamment en Syrie actuellement. Pour ce qui nous concerne, une France Unie devant cette guerre doit être gardienne de nos valeurs et de notre rigueur face à l’adversité. Cette guerre ne doit pas être prise à la légère, l’armée qui existe en face de nous étant aguerrie et guidée par un principe religieux, et non un mobile politique. Cette armée par ailleurs recrutant sans arrêt de nouveaux combattants dans toutes les Nations, et notamment dans la nôtre. Il y a là, et cela devait arriver, non pas un choc de civilisations, mais une confrontation entre des conceptions de civilisations, une conception pour les fondamentalistes que nous pouvons honorer dans leur Nation en fonction de leur capacité à se faire élire, mais qui ressort de l’intolérable dans nos Nations Occidentales et que nous n’admettrons jamais, sauf à penser que la trahison soit le lieu et le cas, comme on peut le penser dans l’action de nos Soldats en Somalie qui étaient attendus, mais ces trahisons ne gouverneront pas les attentions des Peuples Occidentaux, enracinés dans leurs valeurs et leurs traditions, qui leurs permettront de se sortir des ornières qui peuvent être enfantées par la déshérence et le pitoyable souci de l’enrichissement personnel. En résumé, nous nous trouvons en face des mercenaires de l’Occident qui se sont libérés de leurs engagements et veulent établir leurs propres règles dans toutes les Nations. A nous de nous défendre dans cette guerre totale dont nous ne sommes les inventeurs mais que les créateurs par l’intermédiaire d’apprentis sorciers qui n’ont rien compris à l’Art de vaincre. Que chacun en prenne conscience avec discernement, avec un respect inconditionnel de l’adversaire – on peut avoir une autre conception de la réalité que la nôtre - , et ne se laisse intimider par tout ce qu’il entend dans les médias aux ordres, qui confondent tout afin de voiler la réalité, cette armée forgée par nos soins qui se retourne contre nous pour imposer sa loi. En attendant souhaitons qu’au plus haut niveau des pouvoirs Occidentaux, tout soit mis en œuvre pour que cette guerre totale soit achevée le plus rapidement possible, et qu’une paix honorable soit acclimatée.
A suivre …



The all-out war



Without still speaking about third world war, which can come very quickly, it is advisable to take act of war total which starts. I understand by all-out war the total destruction of the army djihadist created of any part in his time to fight against the Russians in Afghanistan. One will refer to the book of Peter Dale Scott - the road towards the new world disorder - which explains longitudinally, into broad and transversely, birth of this army, to recognize its mobility representing approximately a hundred and thousand men created by the interconnection of the Western secret services and the secret services of certain countries of the Middle East. This mobility which one names under various names Al Quaida, Acmi, etc, is with work since the period of the invasion of the Russians in Afghanistan, on all fronts, Bosnia, Kosovo, Chetchnia, the new Russian republics of Moslem confession, and of course in the Maghreb, used by certain Nations to destabilize and eradicate certain modes which defend the spirit of their Nation, as that was seen in Libya and maintaining in Syria. This mobility surarmée by the countries of the Middle East and the Western countries, does not represent by only one danger to the future of our World but well a threat which, a such octopus take step back compared to its silent partners and seeks by all the means to impose an Islamic regime everywhere where it passes, killing, égorgeant, plundering, destroying without respites to terrorize the populations so that they are inclined in front of their will. This threat looked with a certain duplicity by certain Nations, until drowned well there in the incantations of this bunch which was Al Quaida, in order to conceal its intrigues diligentés by the quoted pre countries, becomes from now on as one currently sees it in Mali either a threat but a serious warning for the Western Nations like means Eastern. It is not therefore advisable here with a battle against terrorism, used in order to deposit modes which did not like a logic of thought based very often on paranoia, and not only for the taking possession of natural wealths, but well a battle against the Radical Islam which seeks by all the means to impose its Law on all the grounds that it impressed and relieves, either on order, or of its own will. Terrorism, invention of any part, here does not take place to be. A spade should be called a spade and not, a dog. To look at more closely, one perceives that the sorcerer's apprentices, whatever they are and whatever were their reason of the time, are thus now opposite a totalitarian cruelty which took the broad one and with broad the heavy weapons distributed without concession by the same apprentices. These soldiers with the extreme brutality, driven by the irreversible qualification of their spirituality, are not ordinary soldiers and one does not need accroire only one moment, after their various trainings and wars divided in various places of planet, which they will be eradicated like were certain American soldiers at the end of the war of the Viêt - Nam, because considered to be irremediable for the civil life. This army is mobility, and let us not believe only one moment that they do not have base camps in our Nations which open all large with a massive immigration, whereas quite to the contrary, it would be advisable to filter each individual in order to limit the birth of nests of war in our Nations. Let us not believe either that this army does not have considerable means. Spearhead of the distribution of drug on a world level, it activates this distribution starting from Afghanistan, first producer, and runs out via back bases its products, and in particular in France starting from zones of nonrights which, armed to the teeth, currently are devoted to a war without thank you for the control of this distribution. The sorcerer's apprentice, a little tardily, and completely in conflict with itself, since it uses this army in Syria, understand now that it is time to put on the key this bomb at delayed-action which it does not dominate any more. This bomb with delayed-action lays out as I have above mention it of the armament more sophisticated which can exist, and it is to be feared that it has the American missiles which he has time requested in Syria to cut down the planes and the helicopters as well as the tanks of the army of Bachar El Assad. When one sees with which diligence this army of institutionalized bully boys acted in the University of Alep, one will understand that we do not have business with simple warriors, but of the qualified killers who do not hesitate to be caught some with any type of civil populations, and more still, which claims on behalf of the Syrian Army this kind of responsibility for attack close to the press to the orders. It is time to today render comprehensible well that one cannot continue to play on two tables and that quite to the contrary it is advisable to be combined with the Syrien mode to relieve this wound which without shame assassinates the populations for by terror making them yield with their orders. This dichotomy completely absurd is always in the air of time, the cross and confluent interests of the countries of the Middle-East not being always the interests of the Western Nations. It will have been understood when one sees Qatar investing in our Nation by pouring billion dollars to the cause of the ASL. This play of participation in the decapitation of Bachar El Assad today appears a very dangerous play, or each one must put chart on table. Either one follows the army djihadist which in his fundamentalism wants to impose the Islamic law everywhere, or is fought it in order to preserve Freedom by all Nations. To swim in them turbid, and to go until to call International court to guarantee Asl, whereas it can be called very well for the crimes whose videos are asserted on Internet by Djihadistes, that of course the TV and the Radio are unaware of, according to the orders given by the lamp makers the finger on the seam, arises from the absolute unconsciousness today. One will not confuse in this situation Islam with this Islamic army extremist, whose History teaches us that it was always overcome, that one reassures oneself, there are always people of good will from this world, however today it is necessary well more to hide the head in sand, and to fight everywhere where will be felt this extremism. This combat will extend, do not doubt it, with the whole of the Western Nations which will have to face imposed nests of this attempt at destabilization of the Nations by this fundamentalism resulting from this army which took from now on broad its silent partners. It would be simple to vilify the ones today the others, the active governments in this creation, the goal is not there, reality is opposite us, and each and everyone must know that the combat led to Mali is not simply a combat for the ores, adjacent certainly, but well a combat against this independent army from now on, surarmée by our Nations and the Nations of the Middle-East, of which each soldier whom one will not call political, but fundamentalist, is found nested not only in Mali, but is in activity in Syria, in Libya, in the Maghreb countries, in Kosovo, as Chetchnia, in the countries of Moslem confession in general, and of course in the crucible even of our Nations. Soldiers trained to kill and having a military material with any test, financed by the money of drug mainly. Vis-a-vis this materialization of the degeneration of this army, any Nation today has to have to filter the entries dependant on immigration, and in the body of its Nation to locate the fundamentalist networks which were created in order to dismantle them. The attacks and the taking of hostages, such as one can see it in Syria, in Somalia, in Algeria, if we do not take the trouble to dismantle the fundamentalist Islamic networks, are likely to inevitably occur in our Nations. There is a war against this army which does not have anything terrorist since created, handled, armed, by our Nations and the nations of the Middle East. And this war must be gained on all the grounds in order to eradicate the Islamic law which is not the Law of our Nations, and will be it never. Two thousand five hundred men will not be enough in Mali, it agrees to send a maximum of troop in this Country and then, according to the request of the joint Countries, to eradicate each Nation of cruelty, jointly to mobilize the National police, the services of the DCRI, and part of our Army in order to eradicate within our Nation the prurit of this army, and to accentuate the monitoring, not only of our stations and our airports, but well our nuclear sites, the arms factories, the research laboratories, and especially the centers of drinking water filtrations. Because the war does not stop with the traditional war, but well with the bacteriological, chemical war. However of the debates at the National Assembly touching the Family, it is advisable to carry the debate on this war which concerns us all and all and which we must imperatively gain if we do not want to tomorrow find us under the leadership of an Islamic regime, with due respect to some which could laugh at it, this possibility exists if one continues to abstract reality from our Nation and to subject it to Islam whatever he is. This army declared the war in the Occident mainly, by the means of the African Nations, it can overcome, only in the condition which its resources are cold, and its principal resources are in the Afghan explosives magazine within the fields of poppies. Never since the entry in war of the Americans in this Nation, the production of drug was not also high. It is thus advisable here to fight against the centers of supply of this drug which are mainly in the zone of Balkans which must be supervised without slackening in order to allow the liquidation of these centers. Russia, here, plays its role to play, the explosion of drug in its Nation being without common measurement, dopes coming from Afghanistan. Fight is thus general and must to leave to guide by obscure reasoning which does not take place to be, with glance of defense of civil populations, taken between two fires, fire international and fire national where germinate the prurits of the Islamique fundamentalism, guided by this released army from now on of its contingencies which were the monopoly of certain Western Nations and Means Eastern, and continue to currently be it in particular in Syria. For what concerns us, France Linked in front of this war must be guardian of our values and our rigor vis-a-vis the adversity. This war should not be taken with light, the army which exists opposite us being hardened and being guided by a religious principle, and not a political mobile. This army in addition recruiting constantly new combatants in all the Nations, and in particular in ours. There is, and that was to arrive, not a shock of civilizations, but a confrontation between designs of civilizations, a design for the fundamentalist ones which we can honour in their Nation according to their capacity to be made elect, but which arises from intolerable in our Western Nations and which we will never admit, except thinking that treason is the place and the case, as one can think it in the action of our Soldiers in Somalia who were expected, but these treasons will not control the attentions of the Western People, rooted in their values and their traditions, which their will make it possible to be left the ruts which can be given birth to by the déshérence and the pitiful concern of personal enrichment. In short, we are opposite the mercenaries of the Occident who released their commitments and want to lay down their own rules in all the Nations. With us to defend us in this all-out war of which we are the inventors but only the creators via sorcerer's apprentices who did not understand anything with Art to overcome. That each one becomes aware with understanding of it, the unconditional respect of the adversary - one can have another design of reality that ours -, and is not let intimidate by all that he hears in the media with the orders, which confuse all in order to veil reality, this army forged by our care which is turned over against us to impose his law. While waiting let us wish that at the more high level of the Occidentaux powers, all be implemented so that this all-out war is completed as soon as possible, and that a honourable peace is acclimatized. To follow…

© Vincent Thierry

 

 

Dernière Mise à jour ( Vendredi 18 Janvier 2013 à 14:48 )