Welcome ! Bienvenue ! New World Organization ®
Home
AU FIL DU TEMPS
DES ARTS
DEBATS
DEVENIR
ALL TEXTS
Documents
LIVRES REFERANTS
LIRE
LIVRES
UNIVERSALITY THEORY
HARMONIA UNIVERSUM
BOUTIQUE
Wrapper
Liens
Flux RSS
Contact
PARTICIPATION
Recherche
FOCUS SUR L'AUTEUR
Latest News
Search
Other Menu
Administrator
 
Home arrow DEBATS arrow POLITIQUE arrow POLITIQUE arrow Le coup d'état
Le coup d'état PDF Imprimer Email
Écrit par Patinet Thierri   
Jeudi 25 Avril 2013 à 15:23

Le coup d'État

 

Le coup d'état de la maçonnerie inverse se poursuit, flamboyant ses inepties, ses gargantuesques permissivités, tous ces phasmes de l'idolâtrie du néant. La "loi" sur le "mariage" gay vient de passer au mépris total des idées du Peuple considéré comme nul et non avenu, au mépris total de la charte de l'enfant de l'ONU, au mépris total de la vie tout simplement. Les manifestations n'ont servi qu’à prétextes à mettre en exergue les hordes enragées payées par le pouvoir, directement ou indirectement, mais aussi, ce qui ne plaît pas aux prostituées journalistiques, à faire découvrir que "le politiquement correct", servant essentiellement à masquer les crimes du socialisme et de ses bubons, le national-socialisme et le communisme, n'existait pas dans la France des valeurs qui se respecte. Oui, la France n'est pas la gueuse où la traînée sodomite que l'on veut faire accroire depuis 1945, la France majoritaire, n'en déplaise à cette déliquescence qui nous "gouverne" est traditionaliste, et se contre fiche du pacte dit "républicain", cette ordure née dans la peur que l'on découvre l'esprit criminel de toute la pourriture subversive qu'elle soit de "gauche" comme de "pseudo-droite". L'alliance des mouvements traditionalistes, de facto, est réalisée, n'en déplaise à toutes les couleurs rouge brune issues du patronyme de ce banquier véreux ayant spolié l'europe, un vent salutaire va se lever sur la France, un vent bleu balayant les scories se nichant dans notre Peuple comme le chiendent sur la Terre. La vermine peut commencer à trembler, démasquée en ses appartenances, cette maçonnerie larvaire, ces think thank risibles, ces instituts apprenant la dictature à de pseudos démocrates souillant les constitutions, tous ces fleuves barbares dont la France en son Peuple et par son Peuple va se séparer, sans le moindre regret, l'enlisement en sa représentation étant par trop visible et répugnant, retraites dorées, versements d'indemnités superfétatoires, miasmes de tout ce que la corruption enfante pour asseoir le pouvoir de la subversion. Les représentants du Peuple ne peuvent avoir plus d'un mandat, ne peuvent percevoir qu'une indemnisation sur frais avancés, ne peuvent appartenir aux corps de la fonction publique, leur fonction étant sacerdoce et non prébende individuelle, le reste n'est que foutaise, telle cette loi ridicule concernant le patrimoine des "élus". De qui se moque-t-on dans le cadre de ce trompe l'œil pour les aveugles ? Les indemnités de 90 pour cent des "élus" passent dans les caisses des loges maçonniques, ainsi le Peuple nourrit sa propre déchéance. Et pour preuve s'il en fallait que l'on regarde les comptabilités des loges et les versements des "élus", et on verra ici la plus belle mécanique subversive en action. Ceci n'est qu'une facette de cette pompe à finance de la franc-maçonnerie, des think thank, des sociétés discrètes. Mais quel beau parti que de se faire financer par ceux que l'on trompe, que l'on trahit, que l'on avilit dans l'irrespect le plus total, dans une perversion sans limite. Le nettoyage par le vide s'impose, et nonobstant les "élus", aussi dans le cadre de cette "présidence" monarchique, où chaque membre ne doit plus profiter ni de chauffeurs, ni de trente-six conseillers, ni de gardes du corps, ni de frais exorbitants, quel que soit le Ministère, tous frais superflus coûtant une fortune au Peuple. Le racket est de cette "république" qui permet à grande partie des "élus" de s’enrichir sous faux drapeau. La réalité est là, dans sa désinence la plus crue, la plus avide, la plus pernicieuse, fourre-tout de toutes les illuminations, les petits profits, les renflouements des partis, des loges, et surtout de petits privilèges, qui pour une maison, qui pour une piscine, qui pour un voyage. À part quelques exceptions, ce petit monde ne représente en aucun cas les intérêts du Peuple, mais bien ses propres intérêts, tout cela sous la houlette des loges complices, des think thank à l'affût, des sociétés discrètes prévaricatrices. Ce système est l'image même de la subversion, qui, dans ce maquis de la corruption trouve son nid lubrique. Un nid de vipères assoiffées de prébendes, consommant, sur la misère du Peuple, son abondance. Voici la réalité qui frappe à la porte de cette virtualité, et demande justice par un vote éclairé qui permettra de soustraire des voix les marques de publicité coachées par des sociétés privées, des êtres sans honneur qui se couchent devant un quelconque pouvoir non autorisé par le Peuple. Et l'on ne s'étonnera pas désormais de ce vote du crétinisme aux ordres de ce qui les dépasse, l'implantation de la dictature par des vautours dans et sur ce monde dont les représentants sont avaries de la marche de l'Humanité, cette Humanité qu'ils conchient, qu'ils humilient jusqu’à en vouloir la létalité par pandémie organisée, facilitée par les laboratoires de la purulence, par la nourriture avariée, par le bubonisme des épandages chimique, toute cette soufflerie de l'infâme qui rugit, s'époumone et s'agite, paie grassement, afin de faire accroire à un réchauffement climatique, facilitant par neuroleptiques les tueries afin que les Peuples soient désarmés, utilisant leur fabrication de tueurs nés, dans des attentats sous faux drapeau, comme la vermine des gouvernances les petites mains ayant pour but de briser les manifestations par la violence, s'inventant une victimisation de bon aloi en faisant croire qu'ils reçoivent des lettres piégées que leurs sbires leur ont adressées, toutes pacotilles du délire en prosternation devant la mort d'autrui qui roucoule et dont l'humanité devra permettre son retour en ses foyers. Que l'on ne se trompe, ce pourrissement disparaîtra dans notre Nation, lorsque l'alliance irréversible des forces traditionnelles, se concrétisera, loin du pacte « maçonnique », pauvre maçonnerie humiliée depuis 1776 par la fourberie, et verra la majorité du Peuple de France se mettre en ordre de bataille électorale, culturelle, spirituelle, artistique, pour balayer de notre Nation la gangrène qui la ronge. Ce n'est qu'à ce prix que la "caste" de la médiocrité sera renvoyée à ses chères études de complicité, de forfaiture, de trahison, de forfanterie, de déshonneur, lots communs de cette déliquescence qui se veut trône. Il n'y aura ici que juste mesure du redéploiement des sources vitales à l'encontre de cette putridité que l'on nomme le socialisme, cette hérésie, ce chancre que traîne l'humanité et dont les pustules ont occasionné, je le répéterai inlassablement, plus de cent cinquante millions de morts dans ses rangs. La vague bleue est imminente, elle va mettre en pièces cette arrogance qui s'imagine le centre de ce monde. C'est bien pour cela qu'elle précipite ses "lois" morbides, qui, quoi qu'il en soit, seront abrogées, comme seront abrogées toutes lois liberticides attentant à la liberté de penser, nées de ces ismes qui ne correspondent à rien pour qui respecte l'Être Humain et s'en fait respecter, cachant les génocides inouïs de l'usure déguisée dans les habits du socialisme, et de ses petits frères le communisme et le national-socialisme, ces tares de l'humanité. En vertu de quoi, attendons-nous à tout de cette hérésie afin de restreindre le droit de penser, de manifester, de proposer, le refus de la parole au Peuple étant la branche qui se décline en multiformes écheveaux, en socialie, l'intimidation, les coups de téléphone anonyme, les accidents de voiture, quand ce n'est pas sa propre voiture voyant son système de freinage saboté, comme ce fut le cas pour moi à la grande incompréhension de Lancia, les violences sous faux drapeaux comme on a pu le voir dans les manifestations anti mariage gay, les surveillances illicites, des portables, des ordinateurs, des courriels, et dans la précipitation, pourquoi pas des attentats sous faux drapeau au nom d'un terrorisme imaginaire et de bon aloi. Les scripts ne laissent place qu'à l'imagination tant la corruption intellectuelle est le vivier de cette errance. Pour faire face à cela, je ne rappellerais jamais assez que la transparence de chacun doit être totale afin de ne pas se laisser intimider par qui que ce soit. Après le "mariage" gay, la destruction de la famille, nous allons maintenant avoir l'euthanasie pour tous. Il convient là de veiller et porter aux plus hautes instances juridiques internationales, comme pour le mariage gay, les prescriptions de cette nouvelle loi de mort, annonçant toutes les dérives possibles et imaginables. En attendant, qu'inlassablement, chacun veille sur chacun afin d'apporter toute contribution intellectuelle et spirituelle à chacun, dans ce respect indivisible qui déjà marque de son empreinte naturelle notre territoire à reconquérir. À suivre…

 

Additif : N’oubliez jamais de ne plus jamais donner une seule voix à ces « représentants de la destruction de la civilisation » qui ont voté pour la « loi » sur le mariage gay :

 

Liste des députés qui ont voté "POUR" la loi dite du "mariage pour tous"

Nombre de votants : 566 | Nombre de suffrages exprimés : 556

Majorité absolue : 279

Pour l’adoption : 331 | Contre : 225

Groupe socialiste, républicain et citoyen (292 membres)

Pour: 281

Ibrahim Aboubacar

Patricia Adam

Sylviane Alaux

Jean-Pierre Allossery

Pouria Amirshahi

François André

Sylvie Andrieux

Nathalie Appéré

Christian Assaf

Avi Assouly

Pierre Aylagas

Alexis Bachelay

Guillaume Bachelay

Jean-Paul Bacquet

Dominique Baert

Gérard Bapt

Frédéric Barbier

Serge Bardy

Ericka Bareigts

Christian Bataille

Marie-Noëlle Battistel

Laurent Baumel

Philippe Baumel

Nicolas Bays

Catherine Beaubatie

Jean-Marie Beffara

Luc Belot

Karine Berger

Chantal Berthelot

Gisèle Biémouret

Philippe Bies

Erwann Binet

Jean-Pierre Blazy

Yves Blein

Jean-Luc Bleunven

Patrick Bloche

Daniel Boisserie

Pascale Boistard

Christophe Borgel

Florent Boudié

Marie-Odile Bouillé

Christophe Bouillon

Brigitte Bourguignon

Malek Boutih

Kheira Bouziane-Laroussi

Émeric Bréhier

Jean-Louis Bricout

Jean-Jacques Bridey

François Brottes

Isabelle Bruneau

Gwenegan Bui

Sabine Buis

Jean-Claude Buisine

Sylviane Bulteau

Vincent Burroni

Alain Calmette

Jean-Christophe Cambadélis

Colette Capdevielle

Yann Capet

Christophe Caresche

Fanélie Carrey-Conte

Martine Carrillon-Couvreur

Christophe Castaner

Laurent Cathala

Jean-Yves Caullet

Nathalie Chabanne

Guy Chambefort

Jean-Paul Chanteguet

Marie-Anne Chapdelaine

Guy-Michel Chauveau

Dominique Chauvel

Pascal Cherki

Jean-David Ciot

Alain Claeys

Jean-Michel Clément

Marie-Françoise Clergeau

Philip Cordery

Valérie Corre

Jean-Jacques Cottel

Catherine Coutelle

Jacques Cresta

Pascale Crozon

Seybah Dagoma

Yves Daniel

Carlos Da Silva

Pascal Deguilhem

Florence Delaunay

Guy Delcourt

Carole Delga

Sébastien Denaja

Françoise Descamps-Crosnier

Sophie Dessus

Jean-Louis Destans

Michel Destot

Fanny Dombre-Coste

René Dosière

Sandrine Doucet

Philippe Doucet

Jean-Luc Drapeau

Françoise Dubois

Jean-Pierre Dufau

Anne-Lise Dufour-Tonini

Françoise Dumas

William Dumas

Laurence Dumont

Jean-Louis Dumont

Jean-Paul Dupré

Yves Durand

Philippe Duron

Olivier Dussopt

Christian Eckert

Henri Emmanuelli

Corinne Erhel

Sophie Errante

Marie-Hélène Fabre

Martine Faure

Olivier Faure

Alain Fauré

Matthias Fekl

Vincent Feltesse

Hervé Féron

Richard Ferrand

Jean-Pierre Fougerat

Hugues Fourage

Michèle Fournier-Armand

Michel Françaix

Christian Franqueville

Jean-Claude Fruteau

Jean-Louis Gagnaire

Geneviève Gaillard

Yann Galut

Hélène Geoffroy

Jean-Marc Germain

Jean-Patrick Gille

Jean Glavany

Yves Goasdoué

Daniel Goldberg

Geneviève Gosselin-Fleury

Pascale Got

Marc Goua

Linda Gourjade

Laurent Grandguillaume

Estelle Grelier

Jean Grellier

Jérôme Guedj

Edith Gueugneau

Élisabeth Guigou

Thérèse Guilbert

Chantal Guittet

David Habib

Razzy Hammadi

Mathieu Hanotin

Danièle Hoffman-Rispal

Joëlle Huillier

Sandrine Hurel

Christian Hutin

Monique Iborra

Françoise Imbert

Michel Issindou

Éric Jalton

Serge Janquin

Henri Jibrayel

Régis Juanico

Armand Jung

Laurent Kalinowski

Marietta Karamanli

Philippe Kemel

Chaynesse Khirouni

Conchita Lacuey

Colette Langlade

Jean Launay

Pierre Léautey

Pierre-Yves Le Borgn’

Jean-Yves Le Bouillonnec

Gilbert Le Bris

Anne-Yvonne Le Dain

Jean-Yves Le Déaut

Viviane Le Dissez

Michel Lefait

Dominique Lefebvre

Jean-Marie Le Guen

Annie Le Houérou

Annick Le Loch

Axelle Lemaire

Patrick Lemasle

Catherine Lemorton

Christophe Léonard

Annick Lepetit

Jean-Pierre Le Roch

Bruno Le Roux

Arnaud Leroy

Michel Lesage

Bernard Lesterlin

Serge Letchimy

Michel Liebgott

Martine Lignières-Cassou

Audrey Linkenheld

François Loncle

Lucette Lousteau

Jean-Pierre Maggi

Thierry Mandon

Jacqueline Maquet

Marie-Lou Marcel

Jean-René Marsac

Philippe Martin

Martine Martinel

Frédérique Massat

Sandrine Mazetier

Michel Ménard

Patrick Mennucci

Kléber Mesquida

Pierre-Alain Muet

Philippe Nauche

Ségolène Neuville

Nathalie Nieson

Philippe Noguès

Maud Olivier

Monique Orphé

Michel Pajon

Luce Pane

Christian Paul

Rémi Pauvros

Germinal Peiro

Hervé Pellois

Jean-Claude Perez

Sylvie Pichot

Sébastien Pietrasanta

Martine Pinville

Christine Pires Beaune

Philippe Plisson

Élisabeth Pochon

Pascal Popelin

Émilienne Poumirol

Michel Pouzol

Patrice Prat

Joaquim Pueyo

Catherine Quéré

Valérie Rabault

Monique Rabin

Dominique Raimbourg

Marie Récalde

Marie-Line Reynaud

Eduardo Rihan Cypel

Denys Robiliard

Alain Rodet

Marcel Rogemont

Frédéric Roig

Barbara Romagnan

Bernard Roman

Gwendal Rouillard

René Rouquet

Alain Rousset

Boinali Said

Béatrice Santais

Odile Saugues

Gilbert Sauvan

Gilles Savary

Gérard Sebaoun

Christophe Sirugue

Julie Sommaruga

Suzanne Tallard

Pascal Terrasse

Gérard Terrier

Thomas Thévenoud

Sylvie Tolmont

Jean-Louis Touraine

Stéphane Travert

Catherine Troallic

Cécile Untermaier

Jean-Jacques Urvoas

Daniel Vaillant

Jacques Valax

Clotilde Valter

Michel Vauzelle

Olivier Véran

Fabrice Verdier

Michel Vergnier

Patrick Vignal

Jean-Michel Villaumé

Jean Jacques Vlody

Paola Zanetti

Groupe de l’union pour un mouvement populaire (196 membres)

Pour: 6

Benoist Apparu

Luc Chatel

Alain Chrétien

Marianne Dubois

Henri Guaino

Franck Riester

Groupe de l’union des démocrates et indépendants (30 membres)

Pour: 5

Jean-Louis Borloo

Philippe Gomès

Yves Jégo

Sonia Lagarde

Jean-Christophe Lagarde

Groupe écologiste (17 membres)

Pour: 17

Laurence Abeille

Éric Alauzet

Brigitte Allain

Isabelle Attard

Danielle Auroi

Denis Baupin

Michèle Bonneton

Christophe Cavard

Sergio Coronado

François-Michel Lambert

Noël Mamère

Véronique Massonneau

Paul Molac

Barbara Pompili

Jean-Louis Roumégas

François de Rugy

Eva Sas

Groupe radical, républicain, démocrate et progressiste (16 membres)

Pour: 13

Thierry Braillard

Jean-Noël Carpentier

Jeanine Dubié

Olivier Falorni

Paul Giacobbi

Annick Girardin

Joël Giraud

Jacques Krabal

Jacques Moignard

Dominique Orliac

Stéphane Saint-André

Roger-Gérard Schwartzenberg

Alain Tourret

Groupe de la gauche démocrate et républicaine (15 membres)

Pour: 9

François Asensi

Alain Bocquet

Marie-George Buffet

Jean-Jacques Candelier

Gaby Charroux

André Chassaigne

Marc Dolez

Jacqueline Fraysse

Nicolas Sansu

 

The coup d’état

 

The coup d'etat of masonry reverses continues, blazing its ineptitudes, its gargantuan permissivenesses, all these stick insects of the idolatry of nothing. The “law” on the gay “marriage” has just passed to the total contempt of the ideas of the People considered as no one and nonwhich occurred, with the total contempt of the charter of the child of UNO, with the total contempt of the life quite simply. The demonstrations were used only with pretexts to put forward the mad hordes paid by the power, directly or indirectly, but also, which do not like the journalistic prostitutes, to make discover that “the politically correct one”, being primarily used to mask the crimes of socialism and its bubos, National Socialism and Communism, did not exist in France of the values which respects itself. Yes, France is not the pig mould where the trail sodomite which one wants to make accroire since 1945, majority France, with due respect to this deliquescence which us “control surface” is traditionalist, and against card of the pact think “republican”, this refuse born in the fear that one discovers the criminal spirit of all the subversive rot that it is of “left” like “pseudo-right-hand side”. The alliance of the movements traditionalists, de facto, is carried out, with due respect to all the colors red brown exits of the patronym of this wormy banker having despoiled Europe, a salutary wind will rise on France, a blue wind sweeping slags nesting in our People as grass on the Earth. Vermin can start to tremble, uncovered in its memberships, this larval masonry, these think thank laughable, these institutes learning the dictatorship with democratic pseudonyms soiling the cruel constitutions, all these rivers from which France in its People and by his People will separate, without the least regret, stagnation in its representation being far too visible and feeling reluctant, gilded retirements, payments of superfluous allowances, miasmas of all that corruption gives birth to sit the power of subversion. The representatives of the People cannot have more than one mandate, can perceive only one compensation on advanced expenses, cannot belong to the bodies of the civil service, their function being priesthood and not emolument individual, the remainder is only rubbish, such this ridiculous law relating to the inheritance of the “elected officials”. Which makes fun one within the framework of this horn the eye for the blind men? The allowances of 90 percent of the “elected officials” pass in the cases of the Masonic cabins, thus the People nourishes his own forfeiture. And for proof if it were necessary of it that one looks at accountancies of the cabins and the payments of the “elected officials”, and one will see here most beautiful subversive mechanics in action. This is not that a facet of this pump with finance of freemasonry, think thank, discrete companies. But which good match to be made finance by those that one misleads, which one betrays, that one degrades in the most total disrespect, in an unbounded perversion. Cleaning by the vacuum is essential, and notwithstanding the “elected officials”, also within the framework of this monarchical “presidency”, where each member should profit any more neither drivers, neither of thirty-six advisers, neither of bodyguards, nor exorbitant expenses, whatever the Ministry, all superfluous expenses costing a fortune to the People. The racket is of this “republic” which makes it possible most of the “elected officials” to grow rich under false flag. Reality is there, in its rawest ending, most avid, most pernicious, hold-all of all the illuminations, the small profits, the reinflations of the parties, the cabins, and especially of small privileges, which for a house, which for a swimming pool, which for a voyage. Except for some exceptions, this small world does not represent to in no case the interests of the People, but well his own interests, all that under the leadership of accessory cabins, of the think thank to the mounting, the discrete companies prévaricatrices. This system is the image even of the subversion, which, in this maquis of corruption finds its nest lustful. A thirsty vipers' nest of emoluments, consuming, on the misery of the People, his abundance. Here the reality which knocks on the door of this virtuality, and requires justice by an enlightened vote which will make it possible to withdraw voices the marks of publicity coachées by private companies, beings without honor which lie down in front of any unauthorized power by the People. And one will not be astonished from now on by this vote of the stupidity to the orders of what exceeds them, the establishment of the dictatorship by vultures in and on this world whose representatives are damages of the walk of Humanity, this Humanity that they conchient, which they humiliates until wanting of it lethality by organized pandemia, facilitated by the laboratories of purulency, damaged food, by the chemical bubonism of spreadings, all this blower of the infamous one which howls, époumone and is agitated, pay handsomely, in order to make accroire with a climate warming, facilitating by nerve sedatives slaughters so that the People are disarmed, using their manufacturing of killers born, in attacks under false flag, like the vermin of the governances small hands having for goal to break the demonstrations by violence, inventing a victimization of good quality while making believe that they receive letter bombs that their henchmen addressed to them, all shoddy goods of is delirious in prostration in front of the death of others which coos and whose humanity will have to allow its return in its hearths. That one is not mistaken, this rotting will disappear in our Nation, when the irreversible alliance of the traditional forces, will be concretized, far from the “Masonic” pact, poor masonry humiliated since 1776 by cheating, and will see the majority of the People of France putting itself in battle order electoral, cultural, spiritual, artistic, to sweep our Nation causes to become gangrenous it which corrodes it. It is only at this price that the “caste” of the mediocrity will be returned to her dear studies of complicity, breach, treason, boastfulness, dishonor, common batches of this deliquescence which wants to be throne. There will be here only right measurement of the redeployment of the vital sources against this putridity which one names socialism, this heresy, this canker which the humanity trails and whose pustules caused, I will repeat it indefatigably, more than one hundred fifty million died in his rows. The blue wave is imminent, it will put in parts this arrogance which thinks the center of this world. It is well for that it precipitates its morbid “laws”, which, at all events, will be repealed, as will be repealed all laws liberticides making an attempt on freedom to think, born of these isms which do not correspond to nothing for which respects the Human Being and is made of it respect, hiding the amazing genocides of the wear disguised in the clothes of socialism, and his/her little brothers Communism and National Socialism, these tares of humanity. Under the terms of what, we wait very EC heresy in order to restrict the right to think, to express, propose, the refusal of the word to the People being the branch which is declined in multiform hanks, socialie, the intimidation, the telephone calls anonymity, the automobile accidents, when it is not its own car seeing its sabotaged brake, as it was the case for me with the great incomprehension of Lancia, violences under false flags as one could see it in the demonstrations anti homosexual marriage, the illicit monitorings, of the portables, the computers, the courriels, and in precipitation, why not attacks under false flag in the name of an imaginary terrorism and of good quality. Scripts do not leave place that with imagination so much intellectual corruption is the fish pond of this wandering. To face that, I would never point out enough that the transparency of each one must be total in order not to be let intimidate by anyone. After the gay “marriage”, the destruction of the family, we now will have the euthanasia for all. There it is advisable to take care and carry to the more international legal high authorities, as for the homosexual marriage, the regulations of this new law of death, announcing all the possible and conceivable drifts. In the meantime that indefatigably, each one takes care on each one in order to make any intellectual and spiritual contribution to each one, in this indivisible respect which already mark of its print natural our territory to be reconquered. To follow…

 

Additive: Never forget not to never again give only one vote to these “representatives of the destruction of the civilization” who voted for the “law” on the homosexual marriage:

 

Liste des députés qui ont voté "POUR" la loi dite du "mariage pour tous"

Nombre de votants : 566 | Nombre de suffrages exprimés : 556

Majorité absolue : 279

Pour l’adoption : 331 | Contre : 225

Groupe socialiste, républicain et citoyen (292 membres)

Pour: 281

Ibrahim Aboubacar

Patricia Adam

Sylviane Alaux

Jean-Pierre Allossery

Pouria Amirshahi

François André

Sylvie Andrieux

Nathalie Appéré

Christian Assaf

Avi Assouly

Pierre Aylagas

Alexis Bachelay

Guillaume Bachelay

Jean-Paul Bacquet

Dominique Baert

Gérard Bapt

Frédéric Barbier

Serge Bardy

Ericka Bareigts

Christian Bataille

Marie-Noëlle Battistel

Laurent Baumel

Philippe Baumel

Nicolas Bays

Catherine Beaubatie

Jean-Marie Beffara

Luc Belot

Karine Berger

Chantal Berthelot

Gisèle Biémouret

Philippe Bies

Erwann Binet

Jean-Pierre Blazy

Yves Blein

Jean-Luc Bleunven

Patrick Bloche

Daniel Boisserie

Pascale Boistard

Christophe Borgel

Florent Boudié

Marie-Odile Bouillé

Christophe Bouillon

Brigitte Bourguignon

Malek Boutih

Kheira Bouziane-Laroussi

Émeric Bréhier

Jean-Louis Bricout

Jean-Jacques Bridey

François Brottes

Isabelle Bruneau

Gwenegan Bui

Sabine Buis

Jean-Claude Buisine

Sylviane Bulteau

Vincent Burroni

Alain Calmette

Jean-Christophe Cambadélis

Colette Capdevielle

Yann Capet

Christophe Caresche

Fanélie Carrey-Conte

Martine Carrillon-Couvreur

Christophe Castaner

Laurent Cathala

Jean-Yves Caullet

Nathalie Chabanne

Guy Chambefort

Jean-Paul Chanteguet

Marie-Anne Chapdelaine

Guy-Michel Chauveau

Dominique Chauvel

Pascal Cherki

Jean-David Ciot

Alain Claeys

Jean-Michel Clément

Marie-Françoise Clergeau

Philip Cordery

Valérie Corre

Jean-Jacques Cottel

Catherine Coutelle

Jacques Cresta

Pascale Crozon

Seybah Dagoma

Yves Daniel

Carlos Da Silva

Pascal Deguilhem

Florence Delaunay

Guy Delcourt

Carole Delga

Sébastien Denaja

Françoise Descamps-Crosnier

Sophie Dessus

Jean-Louis Destans

Michel Destot

Fanny Dombre-Coste

René Dosière

Sandrine Doucet

Philippe Doucet

Jean-Luc Drapeau

Françoise Dubois

Jean-Pierre Dufau

Anne-Lise Dufour-Tonini

Françoise Dumas

William Dumas

Laurence Dumont

Jean-Louis Dumont

Jean-Paul Dupré

Yves Durand

Philippe Duron

Olivier Dussopt

Christian Eckert

Henri Emmanuelli

Corinne Erhel

Sophie Errante

Marie-Hélène Fabre

Martine Faure

Olivier Faure

Alain Fauré

Matthias Fekl

Vincent Feltesse

Hervé Féron

Richard Ferrand

Jean-Pierre Fougerat

Hugues Fourage

Michèle Fournier-Armand

Michel Françaix

Christian Franqueville

Jean-Claude Fruteau

Jean-Louis Gagnaire

Geneviève Gaillard

Yann Galut

Hélène Geoffroy

Jean-Marc Germain

Jean-Patrick Gille

Jean Glavany

Yves Goasdoué

Daniel Goldberg

Geneviève Gosselin-Fleury

Pascale Got

Marc Goua

Linda Gourjade

Laurent Grandguillaume

Estelle Grelier

Jean Grellier

Jérôme Guedj

Edith Gueugneau

Élisabeth Guigou

Thérèse Guilbert

Chantal Guittet

David Habib

Razzy Hammadi

Mathieu Hanotin

Danièle Hoffman-Rispal

Joëlle Huillier

Sandrine Hurel

Christian Hutin

Monique Iborra

Françoise Imbert

Michel Issindou

Éric Jalton

Serge Janquin

Henri Jibrayel

Régis Juanico

Armand Jung

Laurent Kalinowski

Marietta Karamanli

Philippe Kemel

Chaynesse Khirouni

Conchita Lacuey

Colette Langlade

Jean Launay

Pierre Léautey

Pierre-Yves Le Borgn’

Jean-Yves Le Bouillonnec

Gilbert Le Bris

Anne-Yvonne Le Dain

Jean-Yves Le Déaut

Viviane Le Dissez

Michel Lefait

Dominique Lefebvre

Jean-Marie Le Guen

Annie Le Houérou

Annick Le Loch

Axelle Lemaire

Patrick Lemasle

Catherine Lemorton

Christophe Léonard

Annick Lepetit

Jean-Pierre Le Roch

Bruno Le Roux

Arnaud Leroy

Michel Lesage

Bernard Lesterlin

Serge Letchimy

Michel Liebgott

Martine Lignières-Cassou

Audrey Linkenheld

François Loncle

Lucette Lousteau

Jean-Pierre Maggi

Thierry Mandon

Jacqueline Maquet

Marie-Lou Marcel

Jean-René Marsac

Philippe Martin

Martine Martinel

Frédérique Massat

Sandrine Mazetier

Michel Ménard

Patrick Mennucci

Kléber Mesquida

Pierre-Alain Muet

Philippe Nauche

Ségolène Neuville

Nathalie Nieson

Philippe Noguès

Maud Olivier

Monique Orphé

Michel Pajon

Luce Pane

Christian Paul

Rémi Pauvros

Germinal Peiro

Hervé Pellois

Jean-Claude Perez

Sylvie Pichot

Sébastien Pietrasanta

Martine Pinville

Christine Pires Beaune

Philippe Plisson

Élisabeth Pochon

Pascal Popelin

Émilienne Poumirol

Michel Pouzol

Patrice Prat

Joaquim Pueyo

Catherine Quéré

Valérie Rabault

Monique Rabin

Dominique Raimbourg

Marie Récalde

Marie-Line Reynaud

Eduardo Rihan Cypel

Denys Robiliard

Alain Rodet

Marcel Rogemont

Frédéric Roig

Barbara Romagnan

Bernard Roman

Gwendal Rouillard

René Rouquet

Alain Rousset

Boinali Said

Béatrice Santais

Odile Saugues

Gilbert Sauvan

Gilles Savary

Gérard Sebaoun

Christophe Sirugue

Julie Sommaruga

Suzanne Tallard

Pascal Terrasse

Gérard Terrier

Thomas Thévenoud

Sylvie Tolmont

Jean-Louis Touraine

Stéphane Travert

Catherine Troallic

Cécile Untermaier

Jean-Jacques Urvoas

Daniel Vaillant

Jacques Valax

Clotilde Valter

Michel Vauzelle

Olivier Véran

Fabrice Verdier

Michel Vergnier

Patrick Vignal

Jean-Michel Villaumé

Jean Jacques Vlody

Paola Zanetti

Groupe de l’union pour un mouvement populaire (196 membres)

Pour: 6

Benoist Apparu

Luc Chatel

Alain Chrétien

Marianne Dubois

Henri Guaino

Franck Riester

Groupe de l’union des démocrates et indépendants (30 membres)

Pour: 5

Jean-Louis Borloo

Philippe Gomès

Yves Jégo

Sonia Lagarde

Jean-Christophe Lagarde

Groupe écologiste (17 membres)

Pour: 17

Laurence Abeille

Éric Alauzet

Brigitte Allain

Isabelle Attard

Danielle Auroi

Denis Baupin

Michèle Bonneton

Christophe Cavard

Sergio Coronado

François-Michel Lambert

Noël Mamère

Véronique Massonneau

Paul Molac

Barbara Pompili

Jean-Louis Roumégas

François de Rugy

Eva Sas

Groupe radical, républicain, démocrate et progressiste (16 membres)

Pour: 13

Thierry Braillard

Jean-Noël Carpentier

Jeanine Dubié

Olivier Falorni

Paul Giacobbi

Annick Girardin

Joël Giraud

Jacques Krabal

Jacques Moignard

Dominique Orliac

Stéphane Saint-André

Roger-Gérard Schwartzenberg

Alain Tourret

Groupe de la gauche démocrate et républicaine (15 membres)

Pour: 9

François Asensi

Alain Bocquet

Marie-George Buffet

Jean-Jacques Candelier

Gaby Charroux

André Chassaigne

Marc Dolez

Jacqueline Fraysse

Nicolas Sansu

 

© Vincent Thierry

 

Dernière Mise à jour ( Vendredi 26 Avril 2013 à 12:12 )