Welcome ! Bienvenue ! New World Organization ®
Home
AU FIL DU TEMPS
DES ARTS
DEBATS
DEVENIR
ALL TEXTS
Documents
LIVRES REFERANTS
LIRE
LIVRES
UNIVERSALITY THEORY
HARMONIA UNIVERSUM
BOUTIQUE
Wrapper
Liens
Flux RSS
Contact
PARTICIPATION
Recherche
FOCUS SUR L'AUTEUR
Latest News
Search
Other Menu
Administrator
 
Home arrow ALL TEXTS arrow CIVILISATIONS arrow Face à la déliquescence
Face à la déliquescence PDF Imprimer Email
Écrit par Patinet Thierri   
Jeudi 16 Mai 2013 à 11:36

Face à la déliquescence

L’Europe des bassets serviles de l’usure est une hérésie totale, vivement acclamée par toute l’idéologie mondiale socialiste qui n’en peut plus de ses exactions et les coordonnent désormais dans ce fédéralisme qu’aucun Peuple d’Europe n’a demandé, ne l’oublions jamais. Tourne en rond en se reniflant toute cette boue qui dans sa lubricité s’étonne qu’on puisse la contrarier, adoubée dans la maçonnerie la plus déviante, ses Hérault sont là à ricaner et à donner de la voix pour défendre leur entreprise subversive, qui n’est ni liée aux forces de la Tradition, au Christianisme, au Judaïsme, à l’Islam traditionnel, mais aux forces de l’obscurantisme, à la barbarie la plus répugnante,  vouant à la destruction des Nations, ne parlons même plus des religions, soumises désormais à la colonne vertébrale de l’usure la plus répugnante qui soit. Le mondial socialisme doit être combattu sur tous les fronts et principalement sur le front de l’intelligence, car ici l’intelligence est inversement proportionnelle à l’avoir de l’impétrant, et ne sombre en fonction du portefeuille qui se garnit pour tout un chacun de ses larbins. Il suffit de cette outrance et de ses valets, de cette morgue intolérable, de ces rictus les plus singuliers, preuves de la faiblesse de cette membrane qui veut recouvrir de son voile noir rouge nos Nations Européennes qui sont dirigées par un parlement de l’ombre dans le parlement Européen lui-même. Il suffit de ces personnages  qui apportent la misère à nos Peuples, défendent une monnaie de singe, et se gargarisent dans des banquets pour s’accroire, notamment dans celui qui viendra pour fêter le Reich socialiste National en son parti social-démocrate, où en génuflexion viendra notre Président pour y prononcer le discours maçonnique d’usage aux relents de la subversion la plus totale. Nous passerons sur cette honte pour notre Histoire Nationale, voyant nos soldats des deux guerres se retourner dans leur tombe devant cette contrition délirante. Car nous sommes dans le délire le plus total désormais, la subversion se dresse sur ses ergots, il suffit de regarder certains ministres pour le voir, leurs mimiques n’en peuvent plus de vanité, alors qu’ils ne sont que des petits pions sur l’échiquier qui seront balayés comme des étrons quand ils auront bien servis, qu’ils ne l’oublient pas,  car les maîtres de la subversion ont cette particularité de toujours se défaire de leurs agents, l’Histoire, avec un H majuscule le prouve amplement. Il est temps que chaque citoyenne et chaque citoyen se réveille de cet ahurissant mirage, de cette boue glauque dans laquelle les hordes de la subversion s’enfoncent, de par leurs rites les engluant dans le minéral le plus sombre, de par cette nature brute qui leur tient lieu de paravent, cette glu qui empêche tout un chacun de voir la réalité de leur domination basée sur le vide, l’inconscience absolue, le meurtre de l’Humanité, l’assassinat individuel et collectif de toutes ramures de la civilisation pour porter dans leur nef le cœur sanglant des Être-Humains, des Familles, des Ethnies, des Peuples, des Races, de l’Humanité, des Nations, des Religions, pour permettre de naître leur bucolique errance où ils se croient Dieu alors qu’ils n’en sont que poussière, pauvres Êtres auxquels il conviendra de rappeler l’essentiel de la Vie qui ne se tient dans leur lieu de mort, car dessein de son élévation et non de sa décrépitude dans cette folie démentielle qui voit tout un chacun esclave de l’usure et de ses exactions monstrueuses, mesures de toutes guerres, mesures de tous génocides, mesures de cette aberration monumentale qui se dresse dans toutes les Institutions, celle d’un système basé sur l’exploitation de l’Humain par son atrophie, hissant ses péristyles dans des révolutions sanglantes, celle de Cromwell au 17 eme siècle, celle de la France en 1789, celle inconnue qui voit la révolution Américaine se retrouver pieds et poings liés à sa destinée funèbre, celle de l’horreur totale née en 1917 avec ses agents putrides ayant commis 60 000 000 de morts, assassinés, soumis à la famine, déportés, torturés, humiliés, violés, celle de la Chine où l’on voit régner les mêmes meurtriers, et conjointement celle de ces deux guerres mondiales n’ayant d’autres buts que d’asservir l’intelligence Humaine à leur outil, le sionisme, enfanté par le communisme et le national-socialisme, ces petits frères de cette idéologie putride que l’on ose nommer le socialisme. Devant cette marche funèbre qui a occasionné plus de cent cinquante millions de morts, il faut investir toutes institutions qui sont en reptation devant cette atrophie, à commencer par l’ONU qu’il convient de débarrasser de la Lucy Trust, afin qu’elle retrouve sa dignité et sa destinée qui n’est pas celle de gouverner des esclaves, le FMI aux mains de l’usure qui ne prête que sous serment de génuflexion, l’OMC entre les mains des agents de l’usure qui cherchent à dicter l’abolition de toutes lois conditionnelles du travail, l’OMS percluse par les prébendes près des laboratoires pharmaceutiques inventant des maladies qui n’existent pas afin de vendre leurs molécules meurtrières, l’UNESCO qui n’est plus qu’un repaire de la subversion la plus propagandiste, enfin les Institutions de cette « europe » dégénérée, afin d’en chasser les marchands du temple, tous ces boutiquiers infects qui pourrissent les Nations au profit d’un fédéralisme qui n’est autre que la dictature du socialisme, cette dictature qui existe déjà, voyant trôner ces commissaires politiques, protégeant dans le déni du droit les forbans de l’usure dans des banques crées de toutes pièces qui n’ont d’autres but que d’appauvrir les Nations afin de les réduire dans leur souveraineté à la poussière, écarteler cette Europe pour lui rendre sa réalité, sa noblesse et sa grandeur, en la vidant de toutes les lois qui usurpent la réalité des Nations, la réalité des Identités, en destituant toutes les autorités qui s’y auto élisent, engendrées par les thinks tanks qui n’ont pas à superviser le droit inaliénable des Peuples à se diriger, initier une constitution basée sur la réalité Humaine de cette Europe, qui est de tradition Grecque, Romaine, Chrétienne, une Europe des Nations qui n’a pas à subir la religion de la soumission, qui n’a pas à subir une politique qui n’est pas la sienne, qui n’a pas à s’armer pour combattre des régimes qui sont élus naturellement, une Europe où chaque Nation sera armée, par une armée Nationale et une Garde Nationale, chargées de défendre la constitution de chaque Nation de laquelle seront retirées toutes les addictions à l’errance et ses exactions. Oui, nous pouvons créer cette Europe, libre et indivisible, organique et non fédérale et soumise au diktat de la médiocrité et de l’usure, pour cela il convient d’ores et déjà d’œuvrer afin que tous les mouvements nationalistes qui ne sont pas investis par la maçonnerie déviante, se réunissent en chaque Nation, en balayant les mensonges de chaque Histoire qui depuis trois cents ans en chaque Nation reflètent cette réalité immonde, les guerres, les révolutions, engendrées par l’usure pour asseoir son pouvoir en se servant entre autre de ces loges avariées qui fanfaronnent sous l’enseigne d’un « pacte » républicain, qui n’est autre que le « pacte » de la couardise devant la réalité, cette réalité qui dénonce les crimes de leurs agents, soumis jusqu’à la mort à la naissance de cette « république » universelle qui n’est que la dictature de l’usure. Il convient que tout un chacun œuvre chaque seconde comme chaque minute pour révéler les appartenances, ces belles appartenances voyant revenir sur le haut de la scène ce félon, ce menteur, qui n’est qu’un fusible pour cacher notamment en France le coup d’état de cette maçonnerie avariée qui guide son destin, celui de sa destruction totale pour la voir se fondre dans cette « europe » fédérale qui n’est elle-même qu’un coup d’état du socialisme le plus dictatorial que le monde ait connu sur des Peuples qui la renient, qui ne l’ont jamais demandé, et qui la destitueront comme il se doit, comme toute dictature imposée par l’usure qui n’aura jamais le dernier mot face  à la volonté initiée des Peuples qui jamais ne vendront leur liberté pour se voir résorber dans leur viol permanent, intellectuel, spirituel, physique,  par immigration massive, par avortement obligatoire, par euthanasie consentie, toutes formes ultimes de la décadence, de cette vertu de la folie qu’anime la subversion, dans sa déliquescence la plus suprême, celle du meurtre, de l’assassinat, de la perversion la plus totale. Il n’y a rien à attendre des partis vendus à la maçonnerie déviante, les Peuples doivent les reléguer et forger leur parti National, un parti unissant et multipliant les intelligences, et non un parti dévoué à des règles dictatoriales qui a vu des masses s’ébrouer pour porter la violence, la destruction, agitées par les agents de l’usure, ces agents symboliques tels que Lénine, Staline, Mao, et tutti quanti financés par les banquiers internationaux, et ce jour aréopage des institutions de cette « europe » de la félonie, qui veut imposer son diktat dans une hypocrisie qui n’est que le reflet de son incompétence la plus formelle, puisque vouée à la destruction. Il est temps de balayer cette putridité de la route humaine qui n’est pas celle de l’esclavage consenti, comme on l’a si bien vu dans l’exploitation des ouvriers du Bangladesh, l’assassinat pur et simple de plus de mille employés pour servir les intérêts de ces pourritures, il n’y a pas d’autres mots pour les désigner, qui se font comme ils l’ont toujours fait, des esclavagistes par excellence. Il est temps que dans chaque Nation Européenne se dresse de nouveau le drapeau de la Liberté, que tout un chacun redevienne ce qu’il est et non ce qu’on lui ordonne d’être, il est temps que tout un chacun revienne aux réalités de ses racines, non voilées par le mensonge débile qui sévit en provenance des agents de la subversion qui culpabilisent les uns les autres afin de cacher leurs crimes inouïs, il est temps que la nature revienne dans sa beauté et ses expressions, et que la famille naturelle redevienne ce qu’elle a toujours été, la cellule primordiale de toute civilisation, il est temps que tout un chacun réveille sa Nation, destitue toutes les lois iniques qui brident la Liberté de Pensée, et surtout sortent en bloc de cette « europe » putride et n’appliquent aucune de ses lois stérilisantes, il est temps qu’en chaque Nation la monnaie de chacun redevienne émise par une banque Nationale et non sujette à l’emprunt sur les marchés de l’usure, il est temps de réunir ces usuriers et leur dire tout simplement que leurs intérêts c’est terminé, que le principal est dû mais qu’en aucun cas un seul intérêt ne leur sera versé, que leurs coffres sont remplies de la sueur, des larmes, du sang de l’Humanité, que leurs petits jeux de dépressions organisés par retirement des avoirs et spoliations des crédits est terminé,  il est temps que tout un chacun protège ses frontières économiques contre les produits issus de l’esclavagisme, des goulags économiques dans lesquels pour quelques roupies des Être-Humains, homme, femme, enfant, travaillent comme des esclaves, il est temps de rejeter les produits nés de cet esclavage, il est temps de réguler les flux migratoire et renvoyer dans leur Nation celles et ceux qui veulent siphonner les économies des endogènes, et leur apprendre à faire naître des gouvernements qui ne seront pas des dictatures, il est temps d’éliminer tout regroupement familiaux, indécent au regard du chômage engendré par l’usure, il est temps de déchoir de leur nationalité les dirigeants et les actionnaires de toute entreprise qui délocalise pour profiter de l’esclavagisme, il est temps de légiférer sur l’éducation Nationale afin qu’elle ne soit plus trait par le parasitisme, il est temps de libérer des gouvernements, des institutions tout ce qui porte symbole de la maçonnerie déviante qui ne travaille en aucun cas pour la Nation mais pour cette utopie dictatoriale qui est la « république » universelle, née de l’atrophie intellectuelle de prétendus sages, de prétendus philosophes, de prétendus hommes politiques qui la corde au cou, comme on l’a si bien vu avec notre chef de gouvernement se rendant au Parlement Européen pour faire son mea culpa, rendent de même des comptes à l’usure, leur maître. Il est temps de se sortir de cette entropie née de la folie organisée de tueurs nés des civilisations, afin que l’Humanité de nouveau se dresse et dans la vie, par la Vie, en la Vie se détache de cette immoralité qui se veut maîtresse, de cette avarie qui met en panne le navire humain, de cette débilité mentale qui trône, de cet avilissement qui se croit tout permis jusqu’au droit de cuissage, jusqu’au droit du déshonneur le plus répugnant. Il est temps que tout un chacun s’unisse en se multipliant par insinuation totale à l’intérieur de cette folie qui se veut dominante, et par création de partis nationaux à l’extérieur reprenne ce pouvoir qui aujourd’hui n’appartient plus qu’à des refuges de l’errance, des milliardaires qui préconisent le génocide de l’Humanité, des laboratoires pharmaceutiques qui inventent des fléaux tels que le h1n1, des multinationales sans but et sans destin, des banques qui ne sont que les esclaves des usuriers qui se taisent et ne sont plus des banques mais des virtualités qui s’inventent des équations mathématiques pour user d’un profit inexistant qu’elles revendent, dans le vol manifeste aux pauvres croyants en leur espérance. Il faut que tout un chacun comprenne que ce combat qu’il doit mener doit l’être dans la légalité la plus absolue, il doit être intellectuel en révélant les exactions de la subversion depuis 1645, ces siècles d’obscurantismes les plus hideux que nos Nations ont dû subir dans une manipulation totale, qui fondent aujourd’hui leur lumière en cachant l’ombre qui les recouvre, par la chape de plomb qui pèse sur la Liberté de penser, au nom de droits inexistants, car les droits de l’Homme n’existent pas dans ce monde, seuls les droits de la déviance existent, seuls les droits de la subversion existent, seuls sont mis en exergue les droits de « minorités » communautaristes qui décident pour les majorités qui, silencieuses, par obligations nées de lois iniques, acceptent leur esclavage intellectuel, après que d’avoir été obligé d’accepter leur esclavage spirituel depuis la loi de 1905, voyant là naître une religion « républicaine » qui n’est que la religion de la dictature socialiste permettant de fondre dans le néant de la matière la réalité physique des individus. Rendre à l’Histoire sa réalité afin de confondre le révisionnisme subversif qui y sévit depuis plus de trois cents ans, est là la première matière que le combat contre la subversion doit engendrer en tout un chacun. Ce combat doit être individuel et collectif et brasser les idées de la résurgence nationale nécessaire pour se défaire du coup d’état que nous subissons dans chacune de nos Nations par la déréliction et ses épiphénomènes, qui se veulent maîtres de nos pensées, de nos actions, de nos intuitions, de nos imaginations, de notre capacité critique, de notre souci d’élévation. Nul ne détient la vérité, mais n’oublions pas aussi que le pouvoir est toujours vaquant et que seule la volonté permettra à tout un chacun dans chaque Nation d’advenir ce pouvoir de voir destituer la subversion, que si et si seulement il s’allie aux idéaux de la renaissance des Nations, qui dans leurs floralies permettront de bâtir ce monde, non sur la vacuité de l’errance et de l’usure, mais sur les racines inextinguibles des Nations qui seules, peuvent déterminer un ordre mondial naturel et non cette virtualité qui se féconde par la dictature que l’on ose appeler le nouvel ordre mondial. Le pouvoir n’appartient pas à la subversion, ne le croyez aucunement, il appartient à la force, non à la force physique, mais la force intellectuelle capable d’en prendre possession, soit par la veulerie et le mensonge comme le socialisme qui pourrit notre existence depuis plus de trois cents ans, soit par l’exigence de l’exemple qui est la nature même de toute élévation et non d’abaissement. C’est bien pour cela que je ne suis pas inquiet pour l’avenir, car cette exigence devient une des priorités de la jeunesse de ce monde confrontée au mensonge, à la propagande, à la déviance, qu’intuitivement elle renie, qu’intellectuellement elle destinera à leur chute, le révisionnisme historique ne pouvant durer qu’un temps dans le cadre des modalités d’expression existant à travers ce monde ou chaque seconde transmet la réalité et défait en conséquence toute propagande issue de la dictature subversive telle qu’on peut l’apprécier et manifestement en être outré dans des actualités répétitives et idiotes qui ne retracent en aucun cas la réalité mais la virtualité, tel qu’on peut le voir relativement aux événements en Syrie. Cette propagande se ridiculise à souhait, elle n’a plus et n’aura plus jamais la maîtrise de l’information, et en cela déjà vacille son support, la subversion, qui bien entendu pour ne pas perdre la face accélère les mouvements de désintégration, la noyade de la France par exemple dans un fédéralisme dictatorial, l’expression de lois qui ne sont pas en adéquation avec la pensée profonde de son Peuple, le mariage gay, demain le genre, demain l’euthanasie consentie, toutes avaries qui seront réparées par éradication de ces lois de la monstruosité comme de la dépendance addictive de la subversion à voir l’humain ramper dans sa propre fange, le réduire à la matière la plus brute qui soit, celle de l’inexistence, celle de l’esclave consentant qui gémit de plaisir après le fouet. Viendra ce temps, ce temps précieux allié pour celles et ceux qui ne se laissent pas prendre par ce mouvement involutif qui correspond en tout point à une contraction temporelle dont le vainqueur ne sera pas celui que l’on croit, la Vie retournant toujours et invariablement, car constante, à l’équilibre, quelle que soit l’obscurité qui cherche à la détruire. À suivre …

In the face of the decline

The Europe of s Bassets bonded laborers of the wear is a total heresy, highly acclaimed by the whole world ideology socialist which can do nothing more than its exactions and now coordinate in this federalism that no people of Europe did not request, never forget. Running in circles in se sniffing this whole mud which in its lubricity is surprised that it can be upsetting, adoubee in masonry the most deviant, its Herault are sitting there grinning and to give voice to defend their subversive corporation, which is not linked to the forces of Tradition, in the Christianity, Judaism, traditional Islam, but the forces of obscurantism, the barbarity the more repugnant,  vacillation in the destruction of the Nations, even talking about most of the religions, subject now to the vertebral column of the wear the more repugnant that either. The world socialism must be fought on all fronts and mainly on the front of the intelligence, because here the intelligence is inversely proportional to the having of the plaques, and not dark in are headed by a parliament of the shadow in the European Parliament itself. It is sufficient to these characters who bring misery to our peoples, are defending a currency of monkey, and revelled in the banquet facilities to believe, especially in the one who will come to celebrate the Reich National Socialist in its social-democratic party, or in genuflection will collect our President to speak the speech of Masonic usage with a whiff of subversion the more total. We will go on this disgrace to our national history, led our soldiers of the two wars are turning in their graves before this contrition delirious. Because we are in the delirium the more total now, the subversion is rising up on his hind legs, it is enough to watch some of the ministers to the see, their facial expressions do in Can more of vanity, then that they are only small pawns on the chess board which will be swept away as etrons when they will be well served, that they would not forget, because the masters of subversion have this peculiarity of always to get rid of their agents, the history, with an uppercase H ample proof. It is time that each and every citizen to wake up to this astounding mirage, this shabby mud in which the hordes of subversion are sinking, by their rites the duplicitous in the mineral most dark, by this gross nature which stands instead of fanfold, this glu which prevents any one each to see the reality of their domination based on vacuum, the absolute irresponsibility, the murder of humanity, the assassination collective and individual of all stags of civilization for porter in their nef the bloody court of be-humans, families, ethnic groups, peoples, races, of the Humanity, nations, religions, to allow their unborn bucolic Wandering or they believe there is God then they are only dust, poor beings which it would be necessary to recall the essential of life which is held in their place of death, deliberately because of its elevation and not of its decrepitude in this insane madness which sees everyone slave to wear and its exactions monstrous, measures of all wars, measures of all genocides, measures of this monumental aberration which sits in all the Institutions, one of a system based on the exploitation of humans by its atrophy, hoisting its upscale brand in bloody revolutions, that of Cromwell in the 17th century, that of France in 1789, the unknown who sees the American revolution find themselves with their hands and feet tied to its destiny funeral, that of the total horror was born in 1917 with its agents putrid having committed 60,000,000 dead, murdered, submitted to the famine, deported, tortured, humiliated, raped, that of China or the one sees reign the same murderers, and jointly the one of these two wars Global not having other goals than to enslave the human intelligence to their tool, zionism, spawned by the communism and national socialism, these small brothers of this putrid ideology that we dare appoint socialism. Before this funeral market which has caused more than a hundred fifty million dead, it must invest all institutions which are creeping in before this atrophy, starting with the United Nations that it is appropriate to get rid of the Lucy Trust, in order that it recovered its dignity and its destiny which is not that of governing of the slaves, the IMF in the hands of the wear which does ready that under oath of genuflection, the WTO in the hands of agents of the wear which seek to dictate the abolition of all laws of the conditional work, WHO wracked with by the benefice near the pharmaceutical laboratories inventing diseases that did not exist in order to sell their molecules lethal, UNESCO, which is no longer that a lair of subversion the more propagandist, finally the Institutions of this "Europe " degenerate, in order to chase the Merchants of the temple, all of these shopkeepers rubbish which are rotting the united for the benefit of a federalism which is no other than the dictatorship of socialism, this dictatorship, which already exists, light pitched these commissioners policies, protecting in the denial of the right the pious mouthings of the wear in the banks created of all parts that have no purpose other than to impoverish the united in order to the reduce in their sovereignty to dust, tempered this Europe to its reality, its nobility and its greatness, in the emptying of all laws which usurp the reality of United, the reality of identities, disbanding all authorities which is y auto elect, engendered by the thinks tanks which do not have to oversee the inalienable right of peoples to be direct, initiate a constitution based on the human reality of this Europe, which is of Greek tradition, Roman, Christian, a Europe of Nations, which has not to suffer the religion of the submission, which was not to suffer from a policy which is not his own, which has Not to arm themselves for combat of the regimes which are elected of course, a Europe where each Nation will be army, by a national army and a National Guard, responsible for defending the constitution of every nation in which will be withdrawn from all addictions to wandering and its exactions. Yes, we can create this Europe, free and indivisible, organic and non-federal government and submitted to the diktat of the mediocrity and to wear, for this it is necessary already to work so that all the nationalist movements that are not invested by the masonry deviant, come together in every nation, by sweeping the lies of each story which for three hundred years in each Nation reflect this reality filty, the wars, the revolutions, caused by wear to establish its power by using between other of these lodges which spoiled fanfaronnent under the banner of a "pact" Republican, which is none other than the "covenant" of the cowardice in the face of reality, this reality which denounced the crimes of their agents, submitted up to the death to the Birth of this "republic" which universal is that the dictatorship of the wear. It should be that everyone opens each second as each minute to reveal the group memberships, these beautiful light memberships return on the top of the stage this turncoat, this liar, which is only a fuse to hide especially in France the coup of this masonry spoiled which guide its destiny, that of its total destruction for the see se melt in this " Europe " federal which is itself only a coup of socialism the more dictatorial than the world has ever known on the peoples who disown, who have never asked, and which the dismiss from service as it should be, as any dictatorship imposed by the wear which will never have the last word face  to the will initiated in peoples who never do sell their freedom to see absorb in their standing rape, intellectual, spiritual, physical, by mass immigration, by compulsory abortion, euthanasia by consensual, all forms of ultimate decadence, of this virtue of The madness that animated the subversion, in its unravelling the most supreme, that of the murder, the murder, of the perversion the more total. There is nothing to wait for parties sold to masonry deviant, the Peoples must relegate them and forge their National Party, a party uniting and multiplying the intelligences, and not a party dedicated to the dictatorial rules which has seen masses dusting yourself down to bring the violence, destruction, agitated by the agents of the wear, these symbolic agents such as Lenin, Stalin, Mao, and tutti quantitative finance by international bankers, and this day areopagus of the institutions of this " Europe " of the felony, which wants to impose its dictates in a hypocrisy that is only the reflection of its incompetence the more formal, since dedicated to the destruction. It is time to sweep away this rot of the human road which is not that of the slavery consented, as is so well seen in the exploitation of workers from Bangladesh, the murder pure and simple, of more One thousand employees to serve the interests of these sleazeballs, there are no other words for the designer, which are as they have always done, slaveholders par excellence. It is time that in each European nation sits again the flag of freedom, that everyone return to what it is and not what he is told to be, it is time that everyone returns to the realities of its roots, not veiled by the lie moron who is rampant from the agents of subversion which imbue each other in order to hide their crimes untold, it is time that the nature back in its beauty and its expressions, and that the family natural again becomes what it always has been, the primary cell of any civilization, it is time that everyone wakes up its Nation, dismissed all the unjust laws that restrict the freedom of thought, and especially out in block of this " europe " putrid and do not apply any of its laws sterilants, it is time that in each Nation the currency of each becomes issued by a national bank and not subject to the borrowing on the markets of the wear, it is time to bring together these loan sharks and tell them simply that their interests it is finished, that the principal is due but that in no case a single interest do they will be paid, that their coffers are filled with the sweat, tears, the blood of humanity, that their little games of depressions organized by retirement of assets and robbed of the appropriations is finished,  it is time that everyone protects its economic borders against the products of slavery, of economic gulags in which for a few rupees from the be-humans, man, woman, child, working as slaves, it is time to reject the products born of this slavery, it is time to regulate the flow of migration and return in their nation and those who want to siphon off the economies of the endogenous, and teach them to make unborn of governments who will not dictatorships, it is time to eliminate any family reunifications, Indecent in the light of the unemployment created by the wear, it is time to deprive of their nationality the leaders and the shareholders of any company which relocated to take advantage of the slave trade, it is time to legislate on national education so that it is no longer related by the parasitism, it is time to release of governments, institutions all that door symbol of the masonry deviant who does worked in no case for the Nation but for this utopia dictatorial which is the "republic" universal, born of the intellectual atrophy of so-called wise men, of so-called philosophers, called politicians that the rope around his neck, as it has so far seen with our head of government is making to the European Parliament to do his mea culpa, make of same of the accounts to the wear, their master. It is time for this out of this entropy was born of the madness of organized killers born of civilizations, in order that the humanity of new stands and in life, by the Life, in the Life is detached from this immorality that se Wants to mistress, of this damage that implements fault the human vessel, of this mental retardation which throne, of this vulgarization who thinks he is any permit until the right of cuissage, up to the right of the dishonour the more repugnant. It is time for everyone to unite in multiplying by innuendo to total the inside of this madness which wants to be dominant, and by creation of national parties to the outside should resume this power which today no longer belongs only to the shelters of wandering, of billionaires who advocate the genocide of humanity, of pharmaceutical laboratories who invent such scourges as the H1N1 flu virus, the multinationals without purpose and without destiny, banks which are only the slaves of loan sharks who are silent and are no longer of banks but of virtualities that invent mathematical equations for user of a non-existent profit which they then resell, in the flight manifest to the poor believers in their hope. It must be that everyone understands that this battle that he must carry out must be made in the legality the more Absolute, there must be intellectual in revealing the atrocities of the subversion since 1645, these centuries of obscurantism the most hideous that our nations have had to suffer in a total manipulation, which based today their light by hiding the shadow that covers, by the yoke of lead which weighs on the freedom to think, on behalf of human rights non-existent, because the human rights do not exist in this world, only the rights of the deviance exist, only the rights of the subversion exist, only are placed in highlighting the rights of "minorities" communautaristes who decide for the majorities who, silent, by obligations arising from unjust laws, accept their slavery intellectual, after that for having been forced to accept their slavery spiritual since the Act of 1905, led here unborn a religion "republican" which is that the religion of the dictatorship socialist allowing melt in the none of the material the physical reality of individuals. make to the History its reality in order to confuse the revisionism subversive which has raged for more than three hundred Years ago, is the first substance that the fight against subversion must result in everyone. This struggle must be individual and collective and roughs up the ideas of the national resurgence necessary to get rid of the coup that we are experiencing in each of our Nations by the Jilt and its epiphenomena, which is want masters of our thoughts, of our actions, of our intuitions, our imaginations, our critical capacity, of our concern for elevation. No one holds the truth, but do not forget also that the power is always going about and that only the desire will give everyone a in each nation to happen this power to see dismiss the subversion, that if and if only it was allied to the ideals of the renaissance of Nations, which in their floralies will help to build this world, not on the vacuity of wandering and to wear, its promoter, but on the undying roots United which alone, can determine a world order and natural non-this virtuality which is fruitful by the dictatorship that we dare Call the new world order. The power does not belong to the subversion, don't believe any way, it belongs to the force, not to the physical force, but the intellectual force capable to take possession, either by the spinelessness and the lie as the socialism that is rotting our existence since more than three hundred years, either by the requirement of the example which is the very nature of any elevation and not lower. It is indeed for this reason that I am not worried for the future, because this requirement is becoming a priority for the youth of this world faced to falsehood, propaganda, to the deviance, that intuitively it reneged on, that intellectually she hats to their fall, the historical revisionism does that can last a time within the framework of the modalities of expression exist across this world or each second passes the reality and defeated accordingly any propaganda outcome of the subversive dictatorship such that we can appreciate, and obviously in be addition in repetitive news and silly who do trace in no case the reality but The virtuality, such that we can see relatively to the events in Syria. This propaganda is ridiculed to desire, it no longer has and will never again control of the information, and in this already flickers its support, subversion, which of course for not losing face accelerated the movements of disintegration, the drowning of France for example in a dictatorial federalism, the expression of laws which are not in line with the deep thoughts of his people, gay marriage, tomorrow the kind, tomorrow the euthanasia granted, all damage that will be repaired by eradication of these laws of the monstrosity as the addictive dependency of the subversion to see the human crawl in its own filth, the reduce to the most gross, which is the of the absence, the one of the consenting slave which groans after the whisk. Will Collect this time, this precious time ally for those who do not are not taken in by this movement involutif which corresponds in all point to a contraction temporal whose the winner will Not the one that one believes, the Life returning always and invariably, because constant, to the balance, whatever the darkness that seeks to destroy. To follow ...

© Vincent Thierry

 

Dernière Mise à jour ( Jeudi 16 Mai 2013 à 11:56 )