Welcome ! Bienvenue ! New World Organization ®
Home
AU FIL DU TEMPS
DES ARTS
DEBATS
DEVENIR
ALL TEXTS
Documents
LIVRES REFERANTS
LIRE
LIVRES
UNIVERSALITY THEORY
HARMONIA UNIVERSUM
BOUTIQUE
Wrapper
Liens
Flux RSS
Contact
PARTICIPATION
Recherche
FOCUS SUR L'AUTEUR
Latest News
Search
Other Menu
Administrator
 
Home arrow ALL TEXTS arrow ETRE HUMANITE arrow Dessein
Dessein PDF Imprimer Email
Écrit par Patinet Thierri   
Lundi 20 Mai 2013 à 12:29

Dessein

Pour qui sonne le glas ? La désintégration virtuelle des valeurs traditionnelles par la subversion, dans ce caractère haineux qui la sous-tend, se retournera irrémédiablement contre elle, car elle est basée sur le sable de l’atrophie et en aucun cas sur la solidité du potentiel de transcendance de chaque Etre Humain et ne peut donc atteindre que le superficiel, cette chose qui revendique l’anomie, la déviance, la violence, pour s’exprimer, qui ne représente en aucun des droits, mais bien des non-droits dans les valeurs intrinsèques du Vivant. L’affligeante idéologie des « droits de l’homme », qui n’a été conçue que pour initier le virtuel, fourvoyer le Vivant dans la massification et la déstructuration au profit de l’ectoplasme, ainsi acculturé, asexué, imprononçable, devenant l’esclave parfait dont on use comme d’une chose, une marchandise, acceptant l’avortement, l’euthanasie, son viol physique et mental, culturel et spirituel, dans l’aboutissement de cette prononciation de la mort qui se veut règne, trouve ici son aboutissement, et dans cet aboutissement son obligatoire réversibilité, l’Etre n’étant Dieu et Dieu n’étant l’Etre, mais une valeur supra naturelle qu’ont oublié toutes celles et ceux qui se fondent dans l’inverse de la Voie, la minéralité la plus abjecte, et ne pouvant en cela que le rejeter, rejeter donc leur devenir pour se coaguler dans la matière brute. Nous ne reviendrons pas sur les ramifications de la subversion voyant le conseil Constitutionnel Français, accepter le « mariage » gay, qui prouve que la pieuvre est ancrée en chaque maillon des représentations de la France, comme de ce monde d’ailleurs, voyant bêler le représentant des Nations Unies, pour la mise en œuvre de la politique du genre, condition de soumission de tous les états aux fins d’obtenir des subsides. Le règne de la mort ici trouve toute sa festive nature, un règne entrecroisé de sociétés discrètes qui recherchent leurs mentors dans la lie qui se presse afin de se faire valoir, laisser une trace qui sera très vite oubliée, ou simplement soulignée pour montrer jusqu’où l’aberration humaine peut se hisser lorsqu’elle se croit possession de tous les pouvoirs, une monstruosité barbaresque qui agite ses petites mains en maudissant le ciel et en cherchant par tous les moyens à s’imposer par sa bassesse, sa trivialité, sa déstructuration, son atrophie. Cette atrophie qui pour se justifier s’invente des « sciences » ridicules, qui sont les piliers de sables sur lesquels elle cherche à tout prix à insérer tout un chacun afin qu’il ne cherche pas plus loin que le bout de son nez la réalité, un darwinisme de consentement faisant descendre l’Humain dans la faune – et n’est-ce pas normal puisque l’objet de la subversion est de le faire descendre dans le minéral le plus brut – un freudisme de circonstance réduisant la sexualité à un anus, seule communauté des humains, sans la moindre compréhension des sentiments, - le genre (masculin, féminin) serait imposé par la société et n’aurait rien à voir avec le sexe biologique. Il serait d’essence matérialiste et égalitariste et se constituerait par une idéologie et non un acquis scientifique, (où va se cacher le mensonge) – ( comme le dit Yvan Blot : « La théorie du genre, dans sa forme extrémiste, veut supprimer les notions de famille et de lignée, et « déconstruire » la société actuelle au profit d’une société d’individus déracinés interchangeables, conformes au besoin de l’économie mondialisée.) – un einsteinisme « scientifique » dont la théorie, qui est celle de Henri Poincaré qui n’y croyait pas, et que Einstein  a tout simplement déposé à son nom propre, remise le devenir de l’Etre Humain en cette seule planète – un Friedmanisme dont la théorie économique relègue l’Etre Humain à la seule animalité aux fins d’accroître ses biens dans le plus grand mépris de la communauté Humaine – un Marxisme, qui a pillé les idées du révolutionnaire Français Hebert, qui façonne l’Etre Humain comme un seul outil de travail, qu’il soit manuel, intellectuel, capitalistique, dont la seule destinée est la lutte des classes dans le cadre opérant d’une dictature de masse, elle-même sous la dictature d’élus déployant la dialectique matérialiste ( un non sens totalement réductif avortant la pensée, et le droit de penser sinon que dans son idéologie dominante ) afin que nulle opposition viennent les contredire. Ces piliers dont la victoire est le fait d’avoir commis par ses idéologies les plus inhumaines, le socialisme, dévoué au capital, le communisme son petit frère, agent du capital, le National-Socialisme, son petit frère, agent du même capital, la destruction physique de cent cinquante millions d’Etres Humains, à travers deux guerres déclenchées l’une l’autre pour désintégrer la puissance intellectuelle Européenne, des révolutions iniques, sanguinaires, l’invention des goulags et camps de concentration iniques, sur tous les continents, au seul profit d’une classe désaxée et atrophiée qui ce jour veut régler le destin de l’Humanité, sous l’appellation d’un « nouvel ordre mondial » qui n’est qu’un mondial socialisme, dernier accouchement de la subversion, aux fins d’asservir l’Humanité dans sa globalité. Tout un chacun, restant conscient dans ce petit monde, peut lire à livre ouvert le dessein de cette subversion s’acclimater, par l’intermédiaire de lois bestiales, de théories inverses à la Voie, qui n’est autre que l’élévation de l’Etre Humain, et non sa déstructuration. Ces lois s’autorisent et se diversifient du fait de l’influence dans les pouvoirs de l’infiltration des agents les plus virulents de cette subversion, dont les viviers dans notre Nation, trouvent leurs épanchements dans cette maçonnerie déviante représentée par le Grand Orient, mais pas uniquement en cette force de la mort par excellence, mais dans d’autres représentations maçonniques qui se multiplient et se ramifient, toutes dévouées à la seule destruction, qui doit permettre de faire naître sur les cendres de la Tradition la « république » universelle qui sera le plus vaste camp de concentration, le plus vaste goulag existant, tel celui qui commence à se signifier dans cette « europe » en pleine déliquescence, irriguée qu’elle est par le mondial socialisme qui y sévit. Pour en arriver là, la subversion devait passer par différentes étapes, savoir déjà masquer ses crimes par des lois limitant la liberté de penser des citoyens, ensuite adoucir ses extrêmes pour les unir à leur père, le socialisme, en fait tout simplement revenir à une tempérance illusionniste faisant accroire à la disparition de sa violence naturelle, ensuite, utiliser les armes de la sous-culture et de la culpabilisation dans les circuits scolaires et universitaires, en agitant ses drapeaux l’antisémitisme et surtout l’antiracisme, bientôt l’homophobie, l’islamophobie, afin que tout un chacun ne puisse plus jamais s’exprimer sur les actions déviantes ou conquérantes des communautarismes, permettant de faire accepter une dilution des Peuples dans un magma sans nom ne reflétant en aucun cas la diversité mais le vivier de la haine par excellence, tenue en laisse par la subversion, et prête à toute exaction en cas de révolte des Peuples contre leur viol systémique – la peur est le catalyseur, la terreur l’apogée, surtout lorsqu’elle est organisée sous faux drapeau, voyant la masse s’unir aux pouvoirs venant en libérateurs de leurs exactions – enfin l’acceptation des dits Peuples à leur disparition dans des entités sans aucune valeur structurelle et encore moins culturelle, telle cette « europe » sans queue ni tête qui n’est que le laboratoire de la subversion dans le cadre du mondial socialisme, nouvelle idéologie élue, nouveau miroir de l’involution la plus pernicieuse qui soit. Devant cette acceptation, conditionnée par la culpabilisation, par le chômage manipulée par l’invasion exogène, les délocalisations approuvées, la peur de perdre un travail, l’astreinte par l’endettement, les Peuples, où ce qu’il en reste, la lâcheté étant le propre de l’acculturation conditionnée, devraient désormais être prêt à accepter la dissolution de leurs racines, et cela est actuellement le fait par excellence dans notre France, voyant disparaître le terme Race de ses codes, alors qu’on le veuille ou non les Races Humaines existent, et fort heureusement, car elles sont complémentaires, comme les Races de Chiens, de Chats, de Chevaux, etc ; voyant, dans l’anti constitutionnalité la plus dépravée, le Conseil Constitutionnel, totalement innervé par la subversion, accepter le « mariage » gay, et demain très certainement la théorie du « genre ». Ces actions permises par les précités prouvent s’il en fallait que nous sommes l’objet d’un viol du pouvoir légitime par la subversion qui s’est recyclée dans le mondial socialisme afin d’abstraire la réalité dans la virtualité, l’illusion, et obtenir ainsi la soumission de ce qui ne sera plus racines, mais le comble de l’idiotie vide de conscience, esclave parfait aux ordres systémiques de vampires économiques et financiers, tels qu’il furent sous le régime le plus abject que la terre ait porté, le communisme, qui ne fut qu’une pâle répétition de ce qui attend l’Etre Humain dans ce nouveau millénaire. Cette dictature qui s’implante dans l’agrégation la plus formelle à la matière est la résultante la plus formelle de toute la déviance qui peut s’inscrire dans l’existence Humaine, car en aucun cas élévation de l’Humain, mais avilissement de l’Humain, soumis à la barbarie la plus hypocrite qui soit, celle de « démocraties » qui n’en portent que le nom, et ne sont appuis que des délires opiacés de parasites avides de puissances, puissances qui révèlent l’impuissance politique manifeste, car encadrée par les motivations de l’anonymat qui réduit l’Humanité en esclavage, l’esclavage le plus visible qui soit et que tout un chacun, dans son acculturation la plus profonde, accepte, afin de survivre. Ne croyons un seul instant que les souches profondes des Peuples soient atteintes, le venin n’est actuellement qu’en surface, fort heureusement, mais il est temps de dénoncer par l’arme même utilisée par la subversion, la « Démocratie », cette tentative de mettre à genoux les Etres Humains par la caste de prédateurs, qui n’est ni Catholique, ni Juive, ni Islamique, trouvant son fondement dans l’adoration formelle du néant, dont les outils sont parties liées dans toutes les sociétés discrètes subverties dans leurs arcanes, et qui ce jour représentent jusqu’à quatre-vingt-dix pour cent des pouvoirs politiques, judiciaires, tant dans l’exécutif que le législatif, tel en France, une minorité qui mène les Nations à leur perte les valeurs traditionnelles, à commencer par la famille, puis l’Identité, enfin la Nation, à leur destruction totale, pour implanter cette barbarie sans nom que l’on doit désormais appeler le mondial socialisme. Ce mondial socialisme est agité par les mêmes mains dont les « politiques » ne sont que des pantins, des agents qui seront éliminés lorsqu’ils auront bien servis ou bien s’ils se révoltent, notamment dans ce dernier cas, par calomnies avant l’assassinat pur et simple, les armes élémentaires de cette barbarie. Le meurtre de masse, le génocide, le meurtre individuel, le totalitarisme, ne l’oubliez jamais n’est et ne sera jamais le fait de la tradition, mais bien de ce boucher qui aujourd’hui a revêtu la panoplie du mondial socialisme. C’est bien pour cela que si la Tradition veut surmonter cette emprise, elle doit utiliser l’arme de la « démocratie », de la véritable Démocratie en prenant le pouvoir dans toutes les Institutions et en vidant tous les agents de la subversion qui y ricanent et se prosternent devant leur maître, l’usure et ses ramifications. Cette reprise de pouvoir ne pourra se faire que par une guerre totale culturelle, une révolution culturelle à l’échelle mondiale, resituant la réalité des Racines Humaines, dans leurs Identités, leur espace bio géographique, resituant la réalité Humaine qui n’est pas celle de devenir un ectoplasme, et cette guerre totale culturelle doit être le fait de chacun, de tous à travers ce monde en dénonçant cet appariement à l’animalité qu’est la subversion, cette inversion de la Voie par excellence qui parade dans sa sous culture, son underground, la fange par excellence de toutes les valeurs qu’osent encore défendre, par soumission, de prétendus partis dit de « droite », alors qu’ils ne sont qu’une des faces de Janus, tel qu’on a pu le voir dans cette injonction à ne faire aucune alliance avec le Parti National Français par ce parti UMP qui devrait pour une bonne partie faire sécession et former avec le Parti National ce Parti des véritables valeurs qui ne sont pas dénaturées par l’esclavagisme de la pensée unique qui n’est qu’un voile pour cacher ses meurtres de masses et ses génocides. Face à l’agression de l’obscurantisme par excellence, le Moyen Age étant en regard un siècle des Lumières, il est temps que tout un chacun mesure l’Histoire réelle et non l’Histoire réécrite, cette histoire révisionniste que l’on ose inculquer à nos enfants, ignorant Louis XIV, et Napoléon Bonaparte, qui fut un agent de l’usure jusqu’à son élévation au titre d’Imperator, et voir les exactions commises par ces prêtres de la mort dont les descendants spirituels, aujourd’hui paradent dans les Assemblées, dans toutes les institutions, afin de noyer le vivant dans leur atrophie, preuve de leur faiblesse, cette faiblesse dont tout un chacun peut trouver les dérives dans leurs cris, leur morgue, leurs ricanements, leurs écrits fallacieux, leurs lois anti naturelles, des lois ridicules qui devront être éradiquées de tous les codes de Lois afin de faire renaître l’Etre Humain à sa réalité et non sa virtualité. Face à la manipulation de l’opinion par la barbarie, il convient que le fer de lance de la renaissance des racines et des valeurs humaines déferle comme un tsunami dans chaque blog à travers ce monde, retrace pas à pas les faits et gestes de la corruption subversive, les liaisons des sociétés qui mènent cette marche vers la destruction, les liaisons politiques et économiques, afin de mettre en lumière les degrés de corruption, et au-delà les fers de lance qui se cachent dans l’anonymat des sociétés anonymes, de cette vaste escalade vers l’esclavagisme le plus répugnant que la terre ait connu. Tout un chacun doit prendre en main son destin et le destin de ses racines afin qu’elles survivent aux assauts de cette prévarication du Droit, du Droit aux espèces Humaines à vivre, dans la diversité, dans l’élévation et non dans ce magma sans nom où les énergies se diluent et ne se multiplient, fondant l’animalité non-humaine qui y sévit. Ainsi, en toute conscience, révélant les agissements de l’usure et s’en écartant définitivement, tout un chacun dans ses racines et par ses racines les plus profondes, ébrouées de toutes les scories du révisionnisme de la pensée unique, pourra vivre son Identité, sa Nation, et forger l’Ordre Mondial Naturel, qui ne doit rien à cette hérésie de la Vie représentée par l’usure et ses féaux. En résumé, plongez dans vos racines, éliminez toute culpabilisation envers quoi que ce soit, qui que ce soit, rendez la fierté à votre Peuple, à votre Nation, aidez les autres Peuples à se débarrasser des inventions de la subversion afin qu’ils renaissent à leur réalité comme à leur viduité – lorsqu’on regarde la Grèce aujourd’hui, son passé majestueux, ce jour condamné par l’usure et ses féaux, on voit à quel point le venin est distillé par les prêtres de la mort de la subversion, satanistes par excellence, en intention comme en action -, créez ou orientez des partis nationalistes, dont la subversion a peur, car elle a peur elle aussi, si fragile est-elle en son errance, ne représentant pas deux à trois millions d’individus à travers le monde, ne pouvant rien contre sept milliards d’Etres Humains, propulsez à la tête des partis Nationalistes la capacité et non la médiocrité, le don de soi et non le service de soi, et unissez ces partis au niveau des gestalt naturels, l’Europe ave un E majuscule en ce qui concerne notre gestalt, qui sera l’Europe des Nations qui balaiera l’usure et chassera les marchands du Temple qui y sévissent, et au-delà de l’Europe, investissez pour celles et ceux qui le peuvent, toutes les Institutions Internationales afin de les défaire de leur venin, à commencer par cette organisation des « nations unies » qui n’est que l’organisation de l’esclavagisme le plus purulent que l’Histoire ait connu. Le pouvoir, on l’aura compris, doit être pris en tous lieux, en toutes institutions qu’elles soient nationales ou internationales, et que l’on se rassure, le pouvoir n’appartient à personne dans le cadre de la subversion, tellement la perversion y règne, sa fragilité la plus imposante, l’Islande a montré le chemin, il convient de transformer son essai dans toutes Nations afin que tout un chacun, enfin débarrassé des hordes barbares du mondial socialisme, puisse reprendre le chemin de la Liberté la plus pure. Persévérez, rien n’arrive sans ne rien faire, et utilisez toujours, je dis bien toujours les chemins de la légalité, afin de parvenir à cette fin qui verra la Démocratie réellement exister par tous Pays. En attendant, pour celles et ceux qui défileront le 26 mai en France, pour contrer l’abjection de la subversion, qu’ils ne se laissent pas prendre par les cohortes de la subversion elle-même qui s’est infiltré dans ce mouvement qui se prosterne tant devant le PS que l’UMP, il n’est patronné que par la subversion, et un seul slogan doit agiter cette manifestation, dans un calme redoutable, celui de « Non, à la Loi Taubira ! », le reste n’est que circonvolution d’esprits qui cherchent à éroder la réalité au profit de la virtualité. A suivre …

 

Intention

For which rings the knell? The virtual disintegration of the traditional values by subversion, in this heinous character which underlies it, will be turned over irremediably against it, because it is based on the sand of the atrophy and to in no case on the solidity of the potential of transcendence each Human Being and can thus reach only the surface one, this thing which asserts the saddle-oyster, the deviance, the violence, to be expressed, which does not represent in any the rights, but many not-rights in the intrinsic values of the Alive one. Afflicting the ideology with the “human rights”, which was conceived only to initiate the virtual one, mislead the Alive one in the uniformization and the destructuration with the profit of the ectoplasm, thus acculturé, asexual, unpronouncable, becoming the perfect slave which one uses like thing, goods, accepting the abortion, the euthanasia, his rape physical and mental, cultural and spiritual, in the result of this pronunciation of the death which wants to be reign, finds its result here, and in this result its obligatory reversibility, To be not being to it God and God not being To be it, but a value supra natural which forgot all those and those which are based in the reverse of the Way, the most contemptible minerality, and being able in that only to reject it, to thus reject their to become to coagulate in the raw material. We will not return on the ramifications of subversion seeing the French constitutional council, to accept the gay “marriage”, which proves that the octopus is anchored in each link of the representations of France, like this world besides, indicator to bleat the representative of the United Nations, for the implementation of the policy of the kind, condition of tender of all the states for purposes of obtaining subsidies. The reign of death here finds all its festive nature, an intersected reign of discrete companies which seek their mentors in the dregs which are pressed in order to be put forward, to leave a trace which will very quickly be forgotten, or simply underlined to show until where the human aberration can rise when she believes possession of all the powers, a barbaresque monstrosity which agitates its small hands by cursing the sky and while seeking by all the means to impose itself by its lowness, its commonplace, its destructuration, its atrophy. This atrophy which to be justified invents ridiculous “sciences”, which are the sand pillars on which it seeks at all costs to insert each and everyone so that he does not seek further the end from its nose reality, a Darwinism of assent reducing the Human one in fauna - and is not that normal since the object of subversion is to reduce it in mineral gross - a Freudianism of circumstance reducing sexuality to an anus, only community of human, without the least comprehension of the feelings, - the kind (male, female) would be imposed by the company and would not have nothing to see with the biological sex. It would be of petrol materialist and egalitarian and would constitute himself by an ideology and not a scientific asset, (where will hide the lie) - (like says it Yvan Blot: “The theory of the kind, in its form extremist, wants to remove the concepts of family and line, and “déconstruire” the current society with the profit of a company of uprooted individuals interchangeable, in conformity with the need for the globalized economy.) - “a scientific” einsteinism of which the theory, which is that of Henri Poincaré who did not believe in it, and whom Einstein quite simply deposited with his proper name, given to become it To be it Human in this only planet - Friedmanisme whose economic theory relegates To be Human for it with the only animality for purposes to increase its goods in the greatest contempt of the Humaine community - a Marxism, which plundered the ideas of the French revolutionist Hebert, who works To be Human for it like only one work tools, that it is manual, intellectual, capital intensive, of which the only destiny is the class struggle within the framework operating of a dictatorship of mass, itself under the dictatorship of elected officials deploying the dialectical materialist (nona completely réductif direction falling through the thought, and the right to think if not that in its dominant ideology) so that worthless opposition come to contradict them. These pillars whose victory is the fact of having made by its most inhuman ideologies, the socialism, devoted to the capital, Communism his/her little brother, agent of the capital, National Socialism, his/her little brother, agent of the same capital, physical destruction of one hundred fifty million Human Beings, through two started wars one the other to disintegrate the intellectual power Européenne, of the revolutions iniquitous, sanguinary, the invention of the goulags and iniquitous concentration camps, on all the continents, with the only profit of an excentric and atrophied class which this day wants to regulate the destiny of Humanity, under the name of a “new order world” which is only one world socialism, last childbirth of subversion, for purposes to control Humanity in its globality. Each and everyone, remainder conscious in this small world, can read with open book the intention of this subversion being acclimatized, via bestial laws, of theories opposite to the Way, which are not other than rise To be it Human, and not its destructuration. These laws are authorized and diversified because of influence in the powers of the infiltration of the most virulent agents of this subversion, whose fish ponds in our Nation, find their outpourings in this deviating masonry represented by the Great East, but not only in this force of death par excellence, but in other Masonic representations which multiply and ramify, all devoted with the only destruction, which must make it possible to give birth to on ashes from the Tradition the “republic” universal which will be the vastest concentration camp, the vastest existing Gulag, such that which starts to be meant in this “Europe” in full deliquescence, irrigated that it is by the world socialism which prevails there. To arrive from there there, subversion was to pass by various stages, to already know to mask its crimes by laws limiting freedom to think of the citizens, then to soften its extremes to link them with their father, socialism, quite simply makes some return to a temperance illusionist making accroire to the disappearance of its natural violence, then, use the weapons of the subculture and the culpabilisation in the school and university circuits, by agitating its flags the anti-semitism and especially the antiracism, soon the homophobia, the islamophobie, so that each and everyone can be expressed never again on the actions deviating or conquering communitarianisms, making it possible to make accept a dilution people in a magma without name not reflecting to in no case diversity but the fish pond of hatred par excellence, held leaves of it by subversion, and ready with any exaction in the event of revolt of the People against their systemic rape - the fear is the catalyst, terror the apogee, especially when it is organized under false flag, seeing the mass linking itself with the powers coming as liberators from their exactions - finally the acceptance of known as Peuples to their disappearance in entities without any structural value and even less cultural, such this “Europe” without tail nor head which is not that the laboratory of subversion within the framework of world socialism, new elected ideology, new mirror of the most pernicious involution which is. In front of this acceptance, conditioned by the culpabilisation, by unemployment handled by the exogenic invasion, the approved delocalizations, the fear of losing a work, the obligation by the debt, the People, where what it remains about it, cowardice being clean conditioned acculturation, should from now on be ready to accept the dissolution of their roots, and that is currently the fact par excellence in our France, indicator to disappear the Race term from its codes, whereas it is wanted or not the Human Races exist, and extremely fortunately, because they are complementary, like the Races of Dogs, Cats, Horses, etc; indicator, in the anti most depraved constitutionality, the Constitutional council, completely innervated by subversion, to accept the gay “marriage”, and tomorrow doubtless the theory of the “kind”. These actions permitted by the above mentioned ones prove if it were necessary of it that we are the object of a rape of the legitimate power by the subversion which was recycled in world socialism in order to abstract reality in virtuality, the illusion, and to thus obtain the tender of what will not be any more roots, but the roof of the empty idiocy of conscience, perfect slave to the systemic orders of economic and financial vampires, such as it were under the most contemptible mode that the ground carried, the Communism, which was only one pale repetition of what waits To be Human for it in this new millenium. This dictatorship which is established in the most formal aggregation with the matter is the most formal resultant of all the deviance which can fall under the Humaine existence, because to in no case rise in Human, but depreciation of Human, subjected to the cruelty most hypocritical which is, that of “democracies” which are called only from there, and are not supports that are delirious opiated avid parasites of powers, powers which reveal the political impotence expresses, because framed by the motivations of the anonymity which reduces Humanity in slavery, the most visible slavery which is and which each and everyone, in its major acculturation, accepts, in order to survive. Let us not believe only one moment that the deep stocks of the People are reached, venom is currently only surfaces some, extremely fortunately, but it is time to denounce by the weapon even used by subversion, the “Democracy”, this attempt to put at knees the Human Beings by the caste of predatory, who is neither Catholic, neither Jewish, nor Islamic, finding its base in the formal worship of nothing, whose tools left dependant in all the discrete companies subverted in their mysteries, and who this day represent up to ninety percent of the political powers, legal, as well in the executive as the legislature, such in France, a minority which leads the Nations to their loss the traditional values, starting with the family, then the Identity, finally the Nation, with their total destruction, to establish this cruelty without name which one must from now on call world socialism. This world socialism is agitated by the same hands whose “policies” are only puppets, agents which will be eliminated when they are useful well or if they revolt, in particular in this last case, by calumnies before the pure and simple assassination, the elementary weapons of this cruelty. The murder of mass, the genocide, the individual murder, totalitarianism, never forget it is not and will be never the fact of the tradition, but well of this butcher which today covered the panoply of world socialism. It is well for that which if the Tradition wants to overcome this influence, it must use the weapon of the “democracy”, of the true Democracy by coming to power in all the Institutions and by emptying all the agents of subversion which laugh there and bow down in front of their Master, wear and his ramifications. This recovery of being able could be done only by one cultural all-out war, a Cultural revolution on a worldwide scale, putting in perspective the reality of the Human Roots, in their Identities, their organic space geographical, putting in perspective the Humaine reality which is not that to become an ectoplasm, and this cultural all-out war must be the fact of each one, of all through this world by denouncing this pairing with the animality which is subversion, this inversion of the Way par excellence which parades in its under culture, its underground, the mud par excellence of all the values which still dare to defend, by tender, of alleged parties known as of “right-hand side”, whereas they are that one of the faces of Janus, such as one could see it in this injunction not to make no alliance with the French National Party by this UMP party which should for a good part make secession and form with the National Party this Party of the true values which are not denatured by the slave system of the doctrinaire approach which is only one veil to hide its murders of masses and its genocides. Vis-a-vis the aggression of the obscurantism par excellence, the Middle Ages being in glance one Age of Enlightenment, it are time that each and everyone measures the real History and not the rewritten History, this history revisionist which one dares to inculcate to our children, to ignoramus Louis XIV, and to Napoleon Bonaparte, which was an agent of wear until its rise under Imperator, and to see the exactions made by these priests of the death of which spiritual descendants, today in the Assemblies, in all the institutions, in order to drown it living in their atrophy, proof parade of their weakness, this weakness of which each and everyone can find the drifts in their cries, their mortuary, their sniggers, their fallacious writings, their natural anti laws, of the ridiculous laws which will have to be eradicated of all the codes of Laws in order to make reappear the Human Being with its reality and not its virtuality. Vis-a-vis the handling of the opinion by cruelty, it is appropriate that the spearhead of the rebirth of the roots and the human values breaks like a tsunami in each blog through this world, recalls step by step the actions of subversive corruption, the connections of the companies which carry out this walk towards the destruction, the political and economic connections, in order to clarify the degrees of corruption, and beyond the spearheads which hide in the anonymity of the limited companies, of this vast climbing towards the slave system more feeling reluctant that the ground knew. Each and everyone must take over its destiny and the destiny of its roots so that they survive the attacks of this corrupt practice of the Right, of the Right to the mankind to live, in diversity, rise and not in this magma without name where energies dilutes and do not multiply, melting the not-human animality which prevails there. Thus, in all conscience, revealing the intrigues of wear and deviating some definitively, each and everyone in its roots and by its deepest roots, branned of all slags of the revisionism of the doctrinaire approach, will be able to live its Identity, its Nation, and to forge the Natural World Order, which does not owe anything with this heresy Life represented by wear and its féaux. In short, plunge in your roots, eliminate any culpabilisation towards anything, anyone, return the pride to your People, with your Nation, help the other People to get rid of the inventions of subversion so that they reappear with their reality as with their viduity - when Greece today is looked at, his majestic past, this day condemned by wear and its féaux, one sees at which point venom is distilled by the priests of the death of subversion, satanists par excellence, in intention as in action -, create or direct nationalist parties, of which subversion is afraid, because it is afraid also so fragile is it in sound wandering, not accounting for two to three million individuals throughout the world, not being able anything compared with seven billion Human Beings, propel in charge of the Nationalistes parties the capacity and not the mediocrity, the donation of oneself and not the service of oneself, and link these natural parties on the level as of gestalt, Europe ave an E capital letter with regard to our gestalt, which will be Europe of the Nations which will sweep wear and will drive out the merchants of the Temple who prevail there, and beyond Europe, invest for those and those which can it, all the International institutions in order to demolish them of their venom, starting with this organization of the “United Nations” which is only the organization of the most purulent slave system that the History knew. The power, one will have understood it, must be taken in all places, all institutions which they are national or international, and which one reassures, the power does not belong to anybody within the framework of subversion, so much perversion reigns there, its most imposing brittleness, Iceland showed the way, it is appropriate to transform its test in all Nations so that each and everyone, finally removed from the cruel hordes of world socialism, can take again the way of the purest Freedom. Persevere, nothing is able without anything to make, and always use, I well always say the ways of legality, in order to arrive for this purpose which will really see the Democracy existing by all Countries. In the meantime for those and those which will ravel on May 26th in France, to counter abjection of subversion, that they are not let take by the troops of subversion itself which infiltrated in this movement which bows down as well in front of the PS as UMP, it is sponsored only by subversion, and only one slogan must agitate this demonstration, in a frightening calm, that of “Not, with the Law Taubira! ”, the remainder is only convolution of spirits which seek to erode reality with the profit of virtuality. To follow…

© Vincent Thierry