Welcome ! Bienvenue ! New World Organization ®
Home
AU FIL DU TEMPS
DES ARTS
DEBATS
DEVENIR
ALL TEXTS
Documents
LIVRES REFERANTS
LIRE
LIVRES
UNIVERSALITY THEORY
HARMONIA UNIVERSUM
BOUTIQUE
Wrapper
Liens
Flux RSS
Contact
PARTICIPATION
Recherche
FOCUS SUR L'AUTEUR
Latest News
Search
Other Menu
Administrator

© Patinet Thierri

 
Home arrow DEVENIR arrow CIVILISATIONS arrow CIVILISATIONS arrow Crime contre l'Humanité
Crime contre l'Humanité PDF Imprimer Email
Écrit par Patinet Thierri   
Mercredi 26 Mai 2021 à 07:18

Crime contre l’Humanité

On assiste sur cette petite planète perdue dans les fins fond d’une galaxie admirable, à la tentative de destruction du Vivant par la dégénérescence atavique d’une infime partie de son existence. Mais lisons :

« En l’espèce, le crime contre l’Humanité est parfaitement établi à l’encontre de toutes personnes, politiciens, forces armées, médecins, infirmiers, petites mains, entrepreneurs, donneurs d’ordre, tueurs en série via le ritrovil, qui œuvrent depuis la naissance du pseudovirus covid19, virus synthétique, qui n’est que l’arbre qui cache la forêt, la thérapie génique en vue de la dépopulation massive. Nous avons affaire ici à un complot d’assassins transhumanistes, bolcheviques, nazi communiste, alliés les uns aux autres via la servitude de leurs vices et de leur perversion, mettant en exergue une mégalomanie de châtré que l’Humanité doit combattre jusque dans les « chiottes ».

Ces étrons sur pieds sont là, dans leur morgue, tentant de détruire l’humain jusque dans ses racines, tentant via la vaccination mortifère (on mettra ici en exergue le composant SM-102 utilisé dans certains vaccins qui n’est pas destiné à la thérapie humaine ou animale, vecteur de cancer, de troubles nerveux, et d’infertilité), la dépopulation humaine, et bien entendu l’asservissement à des maladies crées de toutes pièces pour nourrir les laboratoires où désormais agissent plus de criminels que de scientifiques.

Pour implanter l’asservissement total de l’Humanité, cette boue purulente, atavique et grossière, répugnante à souhait, a instauré le black-out, la peine de prison à ciel ouvert, et via le passe sanitaire veut imposer la ségrégation entre celles et ceux qui pour les uns se soumettent, par ignorance et paresse intellectuelle, à la mort lente, et pour les autres ne veulent s’y soumettre. On remarquera que les tenants et les aboutissants de ce massacre organisé trouvent leurs souches dans les mêmes composantes qui ont assassiné soixante millions de Russes en Union soviétique, apatrides sans honneur n’ayant pour litanie que la destruction, et ici renouvelant leur essor pour faire valoir leur mystique dépravée.

Le véritable virus s’est dévoilé, il n’est pas lié au virus synthétique, mais bien à celles et ceux qui après l’avoir créé l’instrumentalisent pour rendre esclave tout être Humain, dans l’irrespect le plus ignoble qui soit de la Vie Humaine, où se retrouve toute la plaie de l’humanité, les usuriers, les transhumanistes belliqueux et assassins, qui ont besoin de la cane de l’intelligence artificielle pour fonctionner, s’imaginant l’avenir alors qu’ils en sont l’extinction la plus totale, accompagnés par toutes les puanteurs consacrées par les loges et superloges déviantes, centres de profits de quelques êtres déséquilibrés se vautrant dans le sang et la sueur des humains, en comptant leurs avoirs.

Les politiciens accompagnés de leurs médecins corrompus, de cette souillure de la médecine, que l’on décore de la Légion d’honneur, de cette souillure de la vie sociale, que l’on décore de la croix du mérite, défilent comme des zombis devant les écrans, expriment les mots d’ordre de leurs maîtres usuriers qui les tiennent par leurs vices, tous petits maçons informes obéissants et lâches, les doigts sur la couture, diarrhée de la putrescence participant au crime contre l’Humanité, qui ose passer des lois pour non-responsabilité, qui n’auront aucune valeur devant le Tribunal Pénal International, nettoyé de ses scories, qui les jugera comme ont été jugés les nazis à Nuremberg, et comme attendent d’être jugés les plus grands criminels historiques de la Terre ayant sévi pendant la période communiste.

Cette bestialité immonde monte le ton, sonne le tocsin, aveugle devant les morts par dizaine de milliers occasionnés par les vaccins mortifères, les centaines de milliers de handicapés, payant et surpayant les services de ce qui ne s’appelle pas médecins, pharmaciens, mais tueurs en série par décrets, lamentables personnages touchant leur prime pour déverser la mort à court terme ou moyen terme, toute une valetaille de décérébrés qu’accompagne une partie des peuples soumis, une partie glauque vendant sa liberté pour boire un café sous la pluie en terrasse, ferme d’animaux ordinaires affligeants de bestialité, née du lavage de cerveau ordonné depuis plus de quarante ans par la criminalité bolchevique sur cette Terre.

Comme le dit un journaliste éveillé sur un plateau de télévision où se retrouvent les virus de ce temps, ce sont des assassins, assassins des corps, assassins des esprits, assassins des âmes, assassins de la Vie, contre lesquels toute Humanité doit se liguer pour en défaire les atteintes, une ligue totale permettant de mettre en exergue la petitesse de ces miroirs de l’abstraction, un 0,01% accompagné de l’invariable 1% de dégénéré qui suit le plan clinique des mégalomanes qui les utilisent, enrichi par ces petites loges maçonniques déviantes, par ces petites sectes satanistes de bêtes assoiffées de sang, par ces aréopages délirants à souhait, manipulant le crime, le terrorisme, dans une mascarade où se révèle la compromission, la duplicité, la complicité, de tout un monde médiatique interlope et pervers.

La voie légale constituée par les principes de Nuremberg, concrétisés par le protocole d’Oviedo, la déclaration des Droits de l’Homme, doit être suivie de a à z pour mettre un terme à cette offensive de débiles consanguins sur toute la surface de cette Terre. Toute personne ayant eu a souffrir de leur action malfaisante, que ce soit du point de vue économique, corporel ou autre, doit déposer plainte au Pénal près des tribunaux pour atteinte à la Vie d’autrui, rejoindre en masse les avocats qui ont commencé à générer des procès pour crime contre l’Humanité. Cette Voie de la légalité doit être suivie jusqu’au bout, et parallèlement, compte tenu de la docilité, de la corruption de certains personnels du monde judiciaire, mettre en place des tribunaux populaires qui permettront d’éradiquer totalement la manifestation des crimes contre l’humanité actuellement mis en œuvre dans chaque Nation. Le virus est connu, il se dévoile lui-même, il ne peut plus se cacher, l’Humanité doit y mettre un terme légalement.

On ne peut tolérer que l’Humanité soit mise sous cloche, masquée, vaccinée par ce qui n’est pas un vaccin mais une thérapie génique destinée à la dépopulation massive initiée par des décérébrés, soit obligée de présenter un passe sanitaire destiné à la surveillance, pire encore la voir reléguée dans des camps de concentration qui mettront en œuvre sa liquidation, comme la liquidation massive des pauvres juifs pendant la deuxième guerre mondiale, financée par les banquiers apatrides et mises en œuvre par les mêmes laboratoires qui aujourd’hui se servent de cobayes humains pour s’enrichir, et enrichir leur devenir via les maladies qui suivront leurs pseudos vaccins.

La boucle est bouclée, le disque est rayé, le virus s’appelle le bolchevisme, le nazi communisme, le transhumanisme, tous nés de ce socialisme hideux qui n’est que le pourvoyeur de la mort, établissant un apartheid total entre une infime partie de la population consanguine et dégénérée, et l’Humanité, qui devrait devenir l’esclave de cette médiocrité congénitale, barbare, assoiffée de pacotille, se voulant désormais, par les effets d’une mystique perverse, complètement déconnectée des réalités, au-delà de la mort physique, afin de prospérer ses ignominies et ses crimes inouïs, dans un matérialisme fangeux qui, on ne combat pas l’évolution, les verra s’entredévorer très rapidement, ce qui débarrassera l’Humanité d’une bonne partie de ses scories. »

La Vie sur cette planète reprendra-t-elle ses droits inaliénables ? Toute la question est là, elle le devra naturellement car jamais elle ne s’embarrasse de ce qui cherche à la détruire et a toujours su faire face à toutes les tentatives cherchant sa désintégration. Attendons la suite. À suivre…

© Vincent Thierry

Dernière Mise à jour ( Mercredi 26 Mai 2021 à 07:28 )